Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Tiger
Eric Richer  (Editions de l'Ogre)  janvier 2021

Tiger est un ouvrage que m’a permis de découvrir en même temps un auteur et une maison d’édition. Ce roman d’Eric Richer est publié aux éditions de l’Ogre qui ont le mérite de nous proposer un bel objet avec une très belle couverture, particulièrement intrigante.

Eric Richer nous propose donc Tiger, son deuxième roman, deux ans après La Rouille, publié chez le même éditeur, qui avait reçu le prix des libraires Payot 2019.

Tiger nous emmène à Xian, dans un futur proche. Xujin s’occupe d’un refuge pour enfants arrachés à la rue et aux réseaux de prostitution, tandis que l’ombre d’Os de tigre, vieille chamane vengeresse, hante la nuit.

En Russie, Esad, un trafiquant russe un peu perdu, tombe amoureux d’une jeune prostituée chinoise, Tiger, et tente de la sauver. En fuite, il arrive au refuge accompagné d’un adolescent qui est parvenu à s’échapper du camion où il était retenu prisonnier. Cette arrivée perturbe durablement l’équilibre du lieu et fait peser sur lui une grave menace.

La lecture de ce livre est je trouve assez déroutante de par le style particulier de l’auteur, la langue implacable qui mêle tendresse et violence. Une langue qui risque, à mon avis, de rendre cet ouvrage particulièrement clivant. Certains devraient trouver trop de violence et de sexe dans l’ouvrage avec des scènes qui peuvent rendre très mal à l’aise.

Je sors relativement convaincu par cette lecture, vraiment convaincu par l’histoire qu’elle raconte et la plongée dans la Chine contemporaine qu’elle nous propose. Assez convaincu aussi par l’ambiance qui se dégage de cette lecture, un chaos quasi permanent s’accompagnant d’une violence intense et de corruption.

Tiger est une histoire de corps et d’exil. Eric Richer poursuit sa double exploration de la faillite de l’amour et de sa possibilité. Les personnages du livre semblent n’être que des corps meurtris, des corps objets, marchandises censées donner ou recevoir une forme d’amour physique. Ces corps deviennent des armes au sens propre, des outils, sortent de leur dimension marchande pour faire justice ou protéger, et finissent chacun à leur manière par accéder à une forme d’amour et de paix.

Alors voilà Tiger est fait pour ceux qui adorent les romans noirs, très noirs. C’est un roman qui n’est pas fait pour les âmes sensibles. L’écriture percutante de l’auteur, ce n’est rien de le dire, secoue notre lecture pour notre plus grand plaisir. On n’a pas envie de vivre ce que subissent les personnages du livre mais on a terriblement envie de connaître la fin de l’ouvrage.

 

Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 17 septembre 2023 : C'est reparti pour une saison

C'est reparti pour une saison culturelle riche et variée qui saura espérons le attiser votre curiosité. On démarre avec le replay de la 70 Mare Aux Grenouilles et tout le reste du programme ci-dessous

Du côté de la musique :

On démarre par le tout nouveau podcast Le Morceau caché
"Schubert 4 Impromptus D935, sonate n°21 D960" de Dasol Kim
les découvertes indés de la semaine avec Komodrag & The Mounodor - Dirty Deep - Back and Forth - SIZ - The Baboon Show
"Human" de Resolve
"Pannonica" de Zoot Octet
et toujours :
"Caplet le conteur" de Ensemble Musica Nigella & Takénori Némoto
retour sur la Route du Rock #31 avec Dry Cleaning, M83, You la Tengo, et plein d'autres
"Feux de nuit" de Julie Gasnier
"Through the looking glass" de MATW
quelques découvertes avec Saffron Eyes, Cherry Pills, Milk TV, The Maniax, Fuzzy Grass et Malted Milk
"The Ellipse" de Régis Huby Large Ensemble
"Parenthèse" de Stupeflip

Au théâtre :

les nouveautés :
"L'antichambre" ah Théâtre du Ranelagh
"Gustave Eiffel en fer et contre tous" au Théâtre Le Lucernaire
"Wall Sreet et moi" qu Théâtre Le Funambule-Montmartre
des reprises :
"La Claque" au Théâtre de la Gaîté-Montparnasse
"La Femme qui ne viellissait pas" à la Comédie Bastille
"Un Juge" au Théâtre La Reine Blanche
"La Chienne des Baskerville au 13ème Art
"Una Roberta a Parigi" au Théâtre Le Bout
"Je ne cours pas, je vo1e" à la Comédie des Champs Elysées
"Anne Depetrini" au Point Virgule
"Sandra Colombo - Que faire des cons ?" au Point Virgule

"Mélodie Fontaine - Nickel" au Théâtre de la Comédie de Paris
"Sabrina Nabbi - Ex utero" à La Divine Comédie

Expositions :

les expositions encore à l'affiche

Cinéma avec :

"Le Gang du Temps" de Rabah Ameur-Zaimeche

Lecture avec :

"Comme si nous étions des fantômes" de Philip Gray
"Orchidéiste" de Vidya Narine
"Ravenne" de Judith Herrin
et toujours :
"Dix faces cachées du communisme" de François Kersaudy
"Jean de la Fontaine, portrait d'un pommier en fleur" de Jean-Michel Delacomptée
"La reine aux yeux de lune" de Wilfried N'Sondé

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=