Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Tropique de la violence
Théâtre de la Cité Internationale  (Paris)  janvier 2021

Comédie dramatique de Natacha Appanah, adapation et mise en scène de Alexandre Zeff, avec Mia Delmaë, Thomas Durand, Mexianu, Medenou, Alexis Tieno, Assane Timbo et la musicienne Yuko Oshima.

Avec "Tropique de la violence", l'écrivaine mauricienne Natacha Appanah a décrit sans complaisance le "plus grand bidonville de France", Kaweni, surnommé Gaza, qui ne se trouve ni en métropole ni en Palestine, mais à Mayotte, dans l'océan indien.

Son grand succès lui a valu d'être adaptée en bande dessinée, puis en film par Manuel Schapira en 2020. C'est donc fort logiquement qu'Alexandre Zeff a eu aussi envie d'en donner une version scénique.

Tout ici est noir, commence dans le noir et se prolonge dans la pénombre, une pénombre pervertie par des flashs de lumière aux endroits les plus inattendus de la scène ou de la salle où apparaissent les protagonistes généralement pour de longs monologues.

"Tropique de la violence", c'est une plongée dans un résidu colonial français oublié. Alors que la France donnait l'indépendance aux Comores, une des îles de l'archipel, Mayotte aspira à rester dans le giron de la République. Contre la doctrine de l'Onu, qui n'accepte pas la décolonisation par parties, la France fit de Mayotte, un département français.

Et ce qui arriva est fort logique : les autres Comoriens, forcément plus pauvres, ont été attirés par Mayotte. Devenus des migrants, ils sont venus dans l'île s'entasser dans le bidonville de Gaza.

C'est l'histoire de Moise (Alexis Tieno), arrivé clandestinement bébé et confié par sa mère biologique à Marie (Mia Delmaë), une infirmière blanche sans enfant. Quand celle-ci meure, Moise a quinze ans et décide de partir pour Gaza. Pur produit de la société coloniale blanche, Moïse va y découvrir ses racines et surtout faire face à la violence incarnée par Bruce (Mexianu Medenou), l'homme fort du bidonville qui revendique sa peau noire et son statut d'immigré.

Outre Marie, deux autres témoins, Stéphane (Thomas Durand), un éducateur, et Olivier (Assane Timbo), un policier, raconteront le destin hors du commun de Moïse pénétrant le cœur obscur de Mayotte, soumis à l'horreur et à la mort.

Soumis d'abord à une violence partout présente. Une violence que l'on retrouve dans le discours véhément de Bruce, dans la musique métallique des percussions que fait entendre la musicienne (Yuko Oshima), sur les écrans vidéo utilisés pour faire surgir de menaçants éclats de lumière ou pour montrer des images réelles de Gaza-Kaweni, sur la scène où les acteurs sont condamnés à patauger constamment dans une eau stagnante.

Alexandre Zeff déploie un dispositif polyphonique. On crie, on chante, on danse, on hurle, on se bat. Le chaos n'est pas loin et l'affrontement entre Bruce et Moïse n'est qu'un acte de plus qui annonce pour le futur une inexorable éruption de ce volcan presque réveillé...

"Tropique de la violence" est un constat transcendé par l'écriture de Natacha Appanah et relayé ici par la vision très sombre d'Alexandre Zeff. Certains refuseront son manichéisme, d'autres, au contraire, y verront la fidèle retranscription d'un univers impitoyable, d'un monde où la colère annonce le pire. On ne tranchera pas.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 17 septembre 2023 : C'est reparti pour une saison

C'est reparti pour une saison culturelle riche et variée qui saura espérons le attiser votre curiosité. On démarre avec le replay de la 70 Mare Aux Grenouilles et tout le reste du programme ci-dessous

Du côté de la musique :

On démarre par le tout nouveau podcast Le Morceau caché
"Schubert 4 Impromptus D935, sonate n°21 D960" de Dasol Kim
les découvertes indés de la semaine avec Komodrag & The Mounodor - Dirty Deep - Back and Forth - SIZ - The Baboon Show
"Human" de Resolve
"Pannonica" de Zoot Octet
et toujours :
"Caplet le conteur" de Ensemble Musica Nigella & Takénori Némoto
retour sur la Route du Rock #31 avec Dry Cleaning, M83, You la Tengo, et plein d'autres
"Feux de nuit" de Julie Gasnier
"Through the looking glass" de MATW
quelques découvertes avec Saffron Eyes, Cherry Pills, Milk TV, The Maniax, Fuzzy Grass et Malted Milk
"The Ellipse" de Régis Huby Large Ensemble
"Parenthèse" de Stupeflip

Au théâtre :

les nouveautés :
"L'antichambre" ah Théâtre du Ranelagh
"Gustave Eiffel en fer et contre tous" au Théâtre Le Lucernaire
"Wall Sreet et moi" qu Théâtre Le Funambule-Montmartre
des reprises :
"La Claque" au Théâtre de la Gaîté-Montparnasse
"La Femme qui ne viellissait pas" à la Comédie Bastille
"Un Juge" au Théâtre La Reine Blanche
"La Chienne des Baskerville au 13ème Art
"Una Roberta a Parigi" au Théâtre Le Bout
"Je ne cours pas, je vo1e" à la Comédie des Champs Elysées
"Anne Depetrini" au Point Virgule
"Sandra Colombo - Que faire des cons ?" au Point Virgule

"Mélodie Fontaine - Nickel" au Théâtre de la Comédie de Paris
"Sabrina Nabbi - Ex utero" à La Divine Comédie

Expositions :

les expositions encore à l'affiche

Cinéma avec :

"Le Gang du Temps" de Rabah Ameur-Zaimeche

Lecture avec :

"Comme si nous étions des fantômes" de Philip Gray
"Orchidéiste" de Vidya Narine
"Ravenne" de Judith Herrin
et toujours :
"Dix faces cachées du communisme" de François Kersaudy
"Jean de la Fontaine, portrait d'un pommier en fleur" de Jean-Michel Delacomptée
"La reine aux yeux de lune" de Wilfried N'Sondé

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=