Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Les enfants de la clarée
Raphaël Krafft  (Editions Marchialy)  janvier 2021

Décidemment, les éditions Marchialy que je continue de découvrir depuis quelques mois et quelques publications ont l’agréable manière de me surprendre au fil de mes lectures. Les sujets, les thèmes abordés par les ouvrages de cette maison d’édition sont vraiment très intéressants et les auteurs de leur catalogue ont un réel talent pour nous narrer des histoires surprenantes et terriblement prenantes.

Ici, ce n’est pas un roman que nous proposent ces éditions mais un reportage passionnant et révoltant sur un sujet d’actualité puisqu’il concerne l’immigration de jeunes Africains qui tentent de passer la frontière franco-italienne dans les Alpes.

A la manœuvre de ce reportage, un certain Raphaël Krafft, grand reporter, documentariste radio et écrivain. Il travaille principalement pour France Culture. Lorsqu’il ne parcourt pas la France et le monde à vélo, il enquête sur la condition des migrants à Paris et en Europe.

En novembre 2017, l’auteur part en reportage dans les Alpes à la frontière franco-italienne. Il accompagne un habitant de la région parti en maraude à la rencontre d’éventuels migrants perdus dans la montagne. Ce soir-là, ils découvrent quatre mineurs. Alors qu’ils les emmènent dans un lieu dédié à l’accueil des migrants, la gendarmerie les arrête, puis abandonne les adolescents au niveau de la borne frontière. Trois d’entre eux sont guinéens, comme la majorité des jeunes migrants qui passent par ce col.

Ebranlé par cette expérience, l’auteur se lie d’amitié avec les habitants du village de Névache et propose aux enfants de l’école communale de partir en Guinée, réaliser des reportages afin de les aider à comprendre pourquoi tant de jeunes décident de quitter leur foyer. Il y découvre un pays démuni, marqué par des années de dictature.

S’il y a des mots qui se dégagent à la lecture de ce fascinant ouvrage, ce sont bien la consternation (l’attitude des gendarmes est incroyable), l’incompréhension mais surtout l’intelligence. L’intelligence de l’auteur, qui s’oppose à celle de nos hommes politiques qui font semblant de s’émouvoir de la situation des jeunes migrants et qui en même temps ne trouve que comme unique solution celle de vouloir contrôler plus nos frontières, comme si celles-ci pouvaient devenir imperméables.

L’auteur part sur le terrain, nous montre avec fracas sa situation et cherche à remonter en amont ce problème d’immigration qui touche l’Europe, et notamment la France. Il se pose les bonnes questions en allant en Afrique tenter de comprendre ce qui poussent ces jeunes migrants à partir et une fois encore, l’analyse qu’il fait de la situation de ces pays est édifiante.

A la fois enquête et superbe récit, l’ouvrage de Raphaël Krafft est un ouvrage empreint d’humanisme qui fait la part belle à la littérature tout en nous proposant des analyses très pertinentes sur des sujets d’actualité. Les enfants de l’école de Navache, de par leur insouciance embarque l’enquêteur vers des terrains sur lesquels il ne travaille pas forcement d’habitude. Le lien est fait entre le fin fond de la Guinée et cette frontière franco-italienne avec ses jeunes qui viennent d’une ancienne colonie française rongée par la corruption, où les grandes sociétés mondiales viennent s’enrichir sans scrupules.

L’ouvrage au milieu de ses nuages de désespoir est aussi un texte sur la solidarité, celle de ses hommes de montagne, de ces alpinistes qui n’hésitent pas à braver les lois pour aller aider ces jeunes qui se meurent dans le col de l’échelle. C’est bien écrit, c’est passionnant et choquant à la fois, c’est un excellent ouvrage que nous proposent encore ces éditions Marchialy.

 

En savoir plus :
Le Facebook de Raphaël Krafft


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 21 février 2021 : et le chiffre du jour est 21

21 février pour cette édition et 21ème Mare Aux Grenouilles, déjà, à voir en replay dès maintenant. Pour le reste voici le beau programme de la semaine avec une sélection tous azimuts malgré le sale temps pour la culture.

Du côté de la musique :

"Freeze where U R" de Brisa Roché et Fred Fortuny
"Richard Strauss : An Eisamer Quelle - A une source solitaire" de Christophe Sturzenegger
"Encounter" de Beyries
"I, the bastard" de Wassailer
"Debbie et moi" de Thomas Cousin
"Only Smith and Burrows is good enough" de Smith & Burrows
"Tango" de Pascal Contet
"If you know, you know" le mix #13 de Listen in Bed à écouter
"Paysages" de Raphaële Lannadère
"Les molécules fidèles" de Emmanuel Tugny & John Greaves
"Dynah" de Dynah
et toujours :
"Qui naît dort plus" de Armande Ferry-Wilczek
"La beauté du jour" de Ben Lupus
"For the first time" de Black Country, New Road
"Spare ribs" de Sleaford Mods
"Vertigo days" de The Notwist
"Lumen" de Dalva
"Michel de la Barre : Suites et sonates" de Ensemble Tic Toc Choc
"Muses" de Karen Lano
"Road of the lonely ones" le Mix #12, saison 2 de Listen In Bed
Interview de Med dont nous vous présenterons le disque très bientôt
"Blue" de Rosie Balland
RosaWay et Belfour dans un petit ni vus ni connus pour parler de leurs clips

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"Un grand cri d'amour" de Josiane Balasko
"Si c'était à refaire" de Laurent Ruquier
"Dix ans de mariage" d'Alil Vardar
"Longwy-Texas" de Carole Thibaut
"J'ai des doutes" de François Morel
et de l'opéra revisité "La Dame Blanche" de François-Adrien Boieldieu
"La Flûte Enchantée" de Mozart
ou pas "Le Barbier de Séville" de Rossini

Expositions :

en virtuel :
"Botero, dialogue avec Picasso" à l'Hôtel de Caumont
“Calder Stories” au Centro Botín à Santander
"Le Voyage à l?époque d?Edo (1603-1868)" au Musée Cernuschi
"Ulla von Brandenburg - "Le milieu est bleu" au Palais de Tokyo
"L'Age d'or de la peinture danoise" au Petit Palais
"Claude Viallat - Sutures et Vari" à la Galerie Templon
"Sabine Weiss - Sous le soleil de la vie" à la Galerie Les Douches

Cinéma :

at home :
"L'Ombre des femmes" de Philippe Garrel
"Un amour de jeunesse" de Mia Hansen-Love
"Seule" de Mélanie Charbonneau
"Crème de menthe" de Philippe David Gagné et Jean-Marc E. Roy
"Pool" de Francis Magnin

Lecture avec :

"Aucune terre n'est promise" de Lavie Tidhar
"Histoire de l'armée italienne" de Hubert Heyriès
"L'inconnu de la poste" de Florence Aubenas
"La bombe atomique" de Jean-Marc le Page
"La fille du chasse-neige" de Fabrice Capizzano
et toujours :
"Yahya Hassan" de Yahya Hassan
"Cela aussi sera réinventé" de Christophe Carpentier
"De l'autre côté des croisades" de Gabriel Martinez-Gros
"L'instruction" de Antoine Brea
"La pierre du remords" de Arnaldur Indridason
"La sountenance" de de Anne Urbain
"Le premier homme du monde" de Raphaël Alix

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=