Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce La transgression selon David Cronenberg
Fabien Demangeot  (Editions Playlist Society)  janvier 2021

Nous voilà de nouveau en compagnie des éditions Playlist Society avec un essai sur le réalisateur David Cronenberg, que je ne connais pas très bien même si j’ai vu certains de ses films. Pour nous parler de ce réalisateur, c’est Fabien Demangeot, docteur en lettres modernes et en études cinématographiques qui enseigne dans le secondaire tout en étant chargé de cours à l’université.

Venons-en maintenant à David Cronenberg, au cœur de l’essai de l’auteur qui après ses débuts dans la sphère underground de Toronto, à la fin des années 90, s’est imposé comme un auteur majeur capable de passer avec aisance du mainstream à l’expérimental, sans perdre sa singularité de cinéaste.

L’œuvre de Cronenberg met en scène des corps mutants, façonnés par la science et la technologie, comme dans La mouche ou Crash, ou simplement victimes de l’environnement dans lequel ils évoluent. A travers eux, le cinéaste explore les zones insoupçonnées de l’inconscient et interroge la nature, à la fois provocatrice et libératrice, du fantasme.

Cette transgression, au centre du titre de l’ouvrage, est de trois types, donnant une construction de l’ouvrage en trois parties avec une partie sur la transgression corporelle, une autre sur les transgressions sexuelles avec enfin une troisième partie sur les transgressions psychiques.

La première partie nous permet donc de bien comprendre l’importance du corps et de ses possibles mutations dans l’œuvre de Cronenberg. L’analyse de certains films gore du réalisateur nous l’explique parfaitement. Une fois encore, comme pour l’ouvrage sur le cinéma de Christophe Honoré, les analyses faites des œuvres de Cronenberg sont particulièrement intéressantes, nous permettant pour les films vus d’y voir des choses que l’on n’avait pas perçues au départ.

Le festin nu, Existenz et A history of violence sont des films que j’ai beaucoup aimés et j’ai pris plaisir à lire les analyses ou les commentaires faits sur ces films.

La deuxième partie porte sur les transgressions sexuelles dans l’œuvre du Canadien. Une fois encore, l’évidence nous montre la métaphorisation des organes sexuels dans certains films de Cronenberg. L’auteur utilise l’expression de pornographie alternative dans cette partie quand il nous parle notamment du festin nu. Les représentations sexuelles qu’il nous propose sont toujours ouvertement grotesques.

Avec Crash, une œuvre importante du Canadien, l’auteur se sert de la réalité virtuelle pour déconstruire l’idée de norme sexuelle. Les personnages agissent en fonction de leurs pulsions, sans se soucier de ce qui les entoure. Crash est un film totalement dépourvu de morale, l’auteur nous le démontre au travers d’une analyse particulièrement pertinente qui donne envie de revoir le film.

La troisième partie concernant les transgressions psychiques s’attardent sur le film A history of violence notamment. De nombreux personnages des films du Canadien ont connu enfants un traumatisme qui a eu des conséquences sur leur évolution. Dans certains films, ils suivent une thérapie qui se solde souvent par des échecs. La schizophrénie est présente dans certains films, l’hystérie aussi ainsi que la folie.

Alors voilà, cet ouvrage est une petite merveille d’analyse sur le cinéma de David Cronenberg. Les fans de ce réalisateur se retrouveront sans problème dans cet ouvrage à même de leur proposer des analyses cinématographiques de qualité de ses films. Les autres, comme moi, y trouveront aussi leur compte pour peu qu’ils soient curieux (comme moi) de mieux appréhender un réalisateur particulièrement complexe qui n’a plus fait de films depuis déjà 2014.

 

Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 22 mai 2022 : Culture et vous - A vos agendas !

Il fait beau, il fait chaud, mais il n'y pas que les terrasses dans la vie. La culture bat son plein et, avant que le ciel ne nous tombe sur la tête, il est temps de se montrer curieux pour découvrir les nouveautés de la semaine de la musique et du spectacle vivant ainsi que du cinéma, de la lecture et des expositions.

Du côté de la musique :

"Godowsky - Bach" de Dimitri Papadopoulos
"Being alive" le nouveau mix à écouter de Listen In Bed
Rencontre avec Lofofora
"Des corps dans le décor" de Mauvais Sang
"Litz - once upon a time"
"Misia" de Revue Blanche
"Murmures et rumeurs" de Tom Bourgeois
et toujours :
"J'ai horreur de l'amour" de Bertrand Betsch
"Caroline" de Caroline
"Revenant" de Cascadeur
"Hell stairs" de CDSM
"Unica" de DeLaurentis
"Polar star" de Initiative H
"Fear of the dawn" de Jack White
"The line is a curve" de Kae Tempest
"Zadie Smith" 16ème émission de la saison 3 de Listen In Bed à écouter
"Bassoon steppes" de Lola Descours & Paloma Kouider
"Oan Kim & the Dirty Jazz" de Oan Kim
"Gabril Fauré : Horizons II" de Simon Zaoui, Pierre Fouchenneret, Raphaël Merlin, Parie Chilemme & Quatuor Strada
"Keep on falling" de The Boo Radleys

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Antoine et Cléopâtre" aux Ateliers Berthier
"Feel Good" à la Manufacture des Abesses
"Double Je" au Théo Théâtre
"Tous les marins sont des chanteurs" au Théâtre du Rond-Point
"Cry me a river" au Monfort Théâtre
"Carmen ou presque" au Théâtre Trévise
une reprise avec "Mister Paul" au Théâtre du Petit Montparnasse
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Monnaies & Merveilles" à la Monnaie de Paris
dernière ligne droite pour :
"Aux frontières de l'Humain" au Musée de l'Homme
"Maurice Denis - Le Bonheur rêvé" au Musée Maurice Denis
"Le Monde de Steve McCurry" au Musée Maillol
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit avec :
"Juste la fin du monde" de Xavier Dolan
"La belle époque" de Nicolas Bedos
"Mustang" de Deniz Gamze Ergüven
"Les Eternels" de Zhangke Jia

"Le Traître" de Marco Bellocchio
"It must be heaven" de Elia Suleiman
en salle pour les cinéphiles : "Les Femmes des autres" de Damiano Damiani

Lecture avec :

"De la guerre, Mook 2" de Jean Lopez
"Les routes oubliées" de S.A. Cosby
et toujours :
"Amnistie" de Aravind Adiga
"Le réalisme magique du cinéma chinois" de Hendy Bicaise
"Nobles de coeur" de Marc Alexandre Oho Bambe & Fred Ebami
"Le silence est ma langue natale" de Sulaiman Addonia

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=