Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le courage de ma mère
Théâtre de la Reine Blanche  (Paris)  février 2021

Monologue dramatique de George Tabori interprété par Roland Timsit dans une mis en scène de David Ajchenbaum.

George Tabori est un auteur prolifique. Il a été scénariste à Hollywood, romancier, dramaturge. En 1979, il décide de raconter comment sa mère a échappé à la déportation, alors que son père périra dans les camps nazis.

Dans "Le courage de ma mère", la seule chose qui paraît exact est ce point de départ : sa mère a survécu à la guerre. Le reste, c'est peut-être de la littérature, une "belle histoire" qui cache ce que l'Histoire a de plus affreux.

Ce que va raconter l'auteur lui-même est tellement incroyable qu'on va pouvoir en déduire la banalité de la réalité. Celle de gens raflés, embarqués dans des bus vers des trains en direction de la mort et sans possibilité rocambolesque de s'en sorti comme la mère de l'auteur. Pour fixer ce récit définitivement, rendre vrai l'invraisemblable, Tabori va enregistrer sa version et sa mère la corriger.

Dans son adaptation, David Ajchenbaum a enfermé l'auteur hongrois dans un studio d'enregistrement, avec des micros, des magnétos, des pédales loop placés à divers endroits de la scène. Roland Timsit, qui joue un Tabori à la fois admiratif de sa mère et toujours étonné, amusé par cette inconscience qui lui a sans doute sauvé la vie, va et vient sur le plateau, d'un instrument à un autre et déploie beaucoup d'énergie pour rendre crédible cette auto-fiction maternelle.

Mais l'acteur-auteur n'est pas seul sur scène. Il porte en lui la voix de sa mère qui vient le corriger et l'encourager. Voix intérieure la plupart du temps, voix captée sur une bande magnétique parfois et interprétée par Marion Loran. Dit-elle enfin, post mortem, la vérité ou participe-t-elle à la légende que lui édifie son fils ?

Bouillant d'émotion, le spectacle mis en en scène par David Ajchenbaum joue avec le devoir de mémoire pour que le mot "devoir" ne soit pas pris dans le sens de "pensum" ni de "d'obligation". S'il y a dette due, c'est une dette d'amour, viscérale, inscrite dans la chair de l'auteur... Et puis, il y a, en filigrane, tous les autres fils, toutes les autres mères, qui n'ont pas eu la chance d'être racontées par leurs fils.

Parti d'un récit extraordinaire, quasi fantaisiste, George Tabori réussit la prouesse de toucher tous et toutes. Il est parfaitement servi par Roland Timsit et David Ajchenbaum.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 7 août 2022 : On prend la Route du Rock

C'est bientôt l'heure du festival La Route du Rock, notre festival de coeur ! Que vous ayez prévu d'y aller ou pas, voici de quoi réjouir votre été

Du côté de la musique :

"NOW" le nouveau mix de Listen In Bed à écouter à volonté
retour sur le festival de Beauregard avec Turnstile, Izia, Madness...
et toujours :
"KEXP & NPR sessions" la nouvelle émission de Listen In Bed à écouter
"While my guitar gentle weeps" de Théo Cormier
"Hypnos & Morphée" de Dandy Dandie
Retour sur les Vieilles Charrues avec Last Train, Laetitia Sheriff, Johnny Mafia...
"Witch cults" nouveau mix signé Listen In Bed à écouter partout
"César Franck : Piano Quintet - Antonín Dvorák : String Quartet No. 14" de Quatuor Prazak & François Dumont
"Asymétrie" de Slim Abida
"Ostinatos piano solo" de Xavier Thollard
"Homemade" de Yvan Robilliard
le replay du concert et interview de SuperBravo

Au théâtre :

la nouveauté de la semaine :
"Duos sur canapé" au Théâtre L'Alhambra
quelques suggestion de spectacles musicaux
"Paris la grande" au Théâtre Le Lucernaire
"Prisca Demarez - Coquelicot" au Théâtre de la Contrescarpe
"Novocento pianiste" au Théâtre Le Lucernaire
et les spectacles à l'affiche en août

Expositions :

"Molière en costumes" au Centre national du costume de scène à Moulins
"Newton, Riviera" au Nouveau Musée National de Monaco
dernière ligne droite pour :
"Christian Louboutin - L'Exhibition[niste] - Chapitre II au Grimaldi Forum à Monaco
"La Joconde" au Palais de la Bourse à Marseille
et les expositions à l'affiche en août

Cinéma :

en streaming gratut :
"Trois visages" de Jafar Panahi
"Adults in the room" de Costa Gavras
"Le Club Vinland" de Benoit Pilon
"Un Juif pour l'exemple" de Jacob Berger
le cinéma des frères Dardenne en 3 films

Lecture avec :

"The unstable boys" de Nick Kent
"Le monde sans fin" de Jean Marc Jancovici & Christophe Blain
"Lanceurs d'alerte" de Flore Talamon et Bruno Loth
et toujours :
"La saignée" de Cédric Sire
"Le maître et l'assassin" de Sophie Bonnet
"Labyrinthes" de Franck Thilliez
"Méfiez-vous des anges" de Olivier Bal

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=