Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Écoutez le bruit de ce crime
Cedric Lalaury  (Editions Préludes)  avril 2021

Ce n’est plus un secret pour personne, nous aimons chez Froggy’s Delight particulièrement cet auteur de thriller français, pas reconnu à sa juste valeur nous semble-t-il. Découvert avec Il est toujours minuit quelque part, l’ouvrage nous avait emballés, l’auteur originaire de Montluçon avait confirmé tout le bien que l’on pensait de lui avec son deuxième ouvrage Que les ombres passent aux aveux.

C’est donc avec grand plaisir que je me suis lancé dans la lecture de son troisième ouvrage, Ecoutez le bruit de ce crime qui s’est avéré être au final de nouveau un excellent moment de lecture. Je me demande même si cet ouvrage n’est pas son plus abouti, le meilleur des trois. Réponse en fin de chronique.

L’ouvrage débute en juillet 2000 par un extrait de communiqué de presse disant "Désormais, rien ne sera plus jamais comme avant". Des mots venant du maire de Deil River, une ville frappée une série de disparitions inquiétantes et un assassinat qui est venu troubler sa fête. Comble de l’horreur, le cadavre d’un jeune garçon est retrouvé quelques jours plus tard dans la forêt. Très vite, les regards se portent vers un certain Zeke McKay, un jeune homme au final rapidement innocenté.

Le lecteur bascule alors en 2019, Zeke a changé d’identité et mène désormais une existence discrète à New-York, où il écrit dans l’ombre des livres pour les autres. Alors que son passé resurgit suite à la venue d’un détective venu l’interroger sur les évènements passés à Deil River, Zeke refuse d’y faire face, niant de nouveau toute implication, et envisageant de fuir. Il décide cependant de retourner à Deil River, rencontrant au cours de son voyage un certain Evan qui va l’aider dans la recherche de la vérité.

L’ouvrage va donc nous balader dans le temps entre 2000 et 2019 avec Zeke comme témoin qui, au gré de certaines révélations externes, va faire l’effort d’ouvrir sa mémoire dans le but de démêler le vrai du faux concernant cette histoire qui s’est déroulée à Deil River.

L’intrigue est particulièrement saisissante, il n’y a pas beaucoup de temps morts dans cet ouvrage avec un auteur particulièrement malin qui prend plaisir à brouiller les pistes pour le plus grand plaisir du lecteur. La route qui mène jusqu’à l’épilogue est loin d’être linéaire, elle est un véritable parcours labyrinthique dans lequel prennent place au fil des pages des personnages importants pour l’histoire.

Des rebondissements, des surprises, l’ouvrage n’en manque pas, me laissant la possibilité de dire, vu que j’ai lu les précédents ouvrages de l’auteur, que cet ouvrage est de loin son plus abouti et son plus maîtrisé. Car oui, tout est maîtrisé dans cet ouvrage, l’intrigue, les personnages, la narration et surtout la fin, magnifique. On sort plein d’émotions de cette lecture autour d’un livre qu’on n’a clairement pas envie de refermer.

Chapeau bas donc pour Cedric Lalaury pour cet ouvrage qui, je l’espère, rencontrera le succès qu’il mérite. Il fait partie pour moi des excellents thrillers lus cette année, n’ayant rien à envier à certains dont on parle beaucoup plus alors qu’ils sont loin d’être autant réussis.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :
La chronique de "Il est toujours minuit quelque part" du même auteur
La chronique de "Que les ombres passent aux aveux" du même auteur

En savoir plus :
Le Facebook de Cedric Lalaury


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 2 mai 2021 : En mai fait ce qu'il te plaît ? peut-être

Une lueur dans la nuit, un espoir de concerts, de théâtres, de cinéma et soyons fous de restaurants... croisons tous nos doigts, tous ensemble. D'ici là, voici de quoi garder espoir et soutenir la culture. Commençons bien sûr par le replay de la MAG #26

Du côté de la musique :

"Once" de Maxwell Farrington & Le Superhomard
rencontre avec Rover qui nous parle de son nouvel album
"Drôles de dames" de Fabrice Martinez, Laurent Bardainne et Thomas de Pourquery
"Statistic ego", de Fauxx
"Fallen chrome" de Jac Berrocal & Riverdog
"Nikolai Tcherepnin : Le Pavillon d'Armide op 29" de Henry Shek & Moscow Symphony Orchestra
"Bal Kabar" de David Sicard
"Surrounding structures" de Veik
"Amnésique, mais d'une bonne manière (avec Francis Bourganel, Guillaume Long et Flavien Girard)" 9ème émission de Listen In Bed saison 2
"A Tania Maria journey" de Thierry Peala & Verioca Lherm
"Can't wait to be fine" de We Hate You You Please Die
et toujours :
"EAT" le 20ème mix de la saison 2 de Listen In Bed
"Orchestral works" de Hans Rott
"Heavy ground" de Liquid Bear
"Piano sonata by Maki Namekawa" de Philip Glass
"Impressions" de Sophie Dervaux
"Fart patrol" de Steam Powered Giraffe"
Un petit tour des clips du moment qui annoncent de beaux albums

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"Iphigénie" de Racine
"Atelier Vania" de Jacques Weber, Christine Weber et Marc Lesage
"A tort et à raison" de Ronald Harwood
"Le Bouffon du Président" d'Olivier Lejeune
"Ma soeur est un chic type" de Pierre Palmade
"Cyrano m'était conté" de Sotha
"CirkAfrika" du Cirque Phenix

Expositions :

en virtuel :
"Les Musiques de Picasso" à la Philarmonie de Paris
"Peintres femmes, 1780 - 1830 - Naissance d'un combat" au Musée du Luxembourg
"Leonetto Cappello, l'affiche et la parfumerie" au Musée international de la Parfumerie à Grasse
"Jean-Michel Basquiat" à la Fondation Louis Vuitton
"Rêver l'univers" au Musée de la Poste
"Vêtements modèles" au Mucem

Cinéma :

at home :
"Un adultère" de Philippe Harel
"Caprice" d''Emmanule Mouret
"Daft Punk's Electroma" de Guy-Manuel De Homem-Christo et Thomas Bangalter
"Ariel" de Aki Kaurismaki
et des muscles et de l'action avec :
"L'Arme parfaite" de Titus Paar
"La Crypte du Dragon" de Eric Styles
"Black Water" de Pasha Patriki

Lecture avec :

"Patti Smith : Horses" de Véronique Bergen
"Les sorcières de la littérature" de Taisia Kitaiskaia & Katy Horan
"Je ne suis pas encore morte" de Lacy M. Johnson
"La famille" de Suzanne Privat
"Le brutaliste" de Matthieu Garrigou-Lagrange
"Les fossoyeuses" de Taina Tervonen

et toujours :
Rencontre avec Benjamin Fogel
"Le silence selon Manon" de Benjamin Fogel
"Christopher Nolan, la possibilité d'un monde" de Timothée Gérardin
"Disparues" de S. J. Watson
"Ecoutez le bruit de ce crime" de Cedric Lalaury
L'iconopop, saison 2
"Locke & Key" de Joe Hill & Gabriel Rodriguez
"Morgane" de Simon Kansara & Stéphane Fert
"Quand la ville tombe" de Didier Castino
"Tout le bonheur du monde" de Claire Lombardo
"Vivre la nuit, rêver le jour" de Christophe

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=