Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Écoutez le bruit de ce crime
Cedric Lalaury  (Editions Préludes)  avril 2021

Ce n’est plus un secret pour personne, nous aimons chez Froggy’s Delight particulièrement cet auteur de thriller français, pas reconnu à sa juste valeur nous semble-t-il. Découvert avec Il est toujours minuit quelque part, l’ouvrage nous avait emballés, l’auteur originaire de Montluçon avait confirmé tout le bien que l’on pensait de lui avec son deuxième ouvrage Que les ombres passent aux aveux.

C’est donc avec grand plaisir que je me suis lancé dans la lecture de son troisième ouvrage, Ecoutez le bruit de ce crime qui s’est avéré être au final de nouveau un excellent moment de lecture. Je me demande même si cet ouvrage n’est pas son plus abouti, le meilleur des trois. Réponse en fin de chronique.

L’ouvrage débute en juillet 2000 par un extrait de communiqué de presse disant "Désormais, rien ne sera plus jamais comme avant". Des mots venant du maire de Deil River, une ville frappée une série de disparitions inquiétantes et un assassinat qui est venu troubler sa fête. Comble de l’horreur, le cadavre d’un jeune garçon est retrouvé quelques jours plus tard dans la forêt. Très vite, les regards se portent vers un certain Zeke McKay, un jeune homme au final rapidement innocenté.

Le lecteur bascule alors en 2019, Zeke a changé d’identité et mène désormais une existence discrète à New-York, où il écrit dans l’ombre des livres pour les autres. Alors que son passé resurgit suite à la venue d’un détective venu l’interroger sur les évènements passés à Deil River, Zeke refuse d’y faire face, niant de nouveau toute implication, et envisageant de fuir. Il décide cependant de retourner à Deil River, rencontrant au cours de son voyage un certain Evan qui va l’aider dans la recherche de la vérité.

L’ouvrage va donc nous balader dans le temps entre 2000 et 2019 avec Zeke comme témoin qui, au gré de certaines révélations externes, va faire l’effort d’ouvrir sa mémoire dans le but de démêler le vrai du faux concernant cette histoire qui s’est déroulée à Deil River.

L’intrigue est particulièrement saisissante, il n’y a pas beaucoup de temps morts dans cet ouvrage avec un auteur particulièrement malin qui prend plaisir à brouiller les pistes pour le plus grand plaisir du lecteur. La route qui mène jusqu’à l’épilogue est loin d’être linéaire, elle est un véritable parcours labyrinthique dans lequel prennent place au fil des pages des personnages importants pour l’histoire.

Des rebondissements, des surprises, l’ouvrage n’en manque pas, me laissant la possibilité de dire, vu que j’ai lu les précédents ouvrages de l’auteur, que cet ouvrage est de loin son plus abouti et son plus maîtrisé. Car oui, tout est maîtrisé dans cet ouvrage, l’intrigue, les personnages, la narration et surtout la fin, magnifique. On sort plein d’émotions de cette lecture autour d’un livre qu’on n’a clairement pas envie de refermer.

Chapeau bas donc pour Cedric Lalaury pour cet ouvrage qui, je l’espère, rencontrera le succès qu’il mérite. Il fait partie pour moi des excellents thrillers lus cette année, n’ayant rien à envier à certains dont on parle beaucoup plus alors qu’ils sont loin d’être autant réussis.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :
La chronique de "Il est toujours minuit quelque part" du même auteur
La chronique de "Que les ombres passent aux aveux" du même auteur

En savoir plus :
Le Facebook de Cedric Lalaury


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 16 juin 2024 : Culture en danger ?

Alors que la France est virtuellement sans gouvernement, il y a de quoi, entre autres problèmes, s'inquiéter pour la culture. Quoi qu'il en soit on sera toujours là pour la rendre la plus accessible possible.
Pensez aussi à nous suivre sur nos réseaux sociaux.

Du côté de la musique :

"La marche des enfants" de BabX & la Maitrise populaire de l'Opéra-Comique
"Shalalalala" de Theo Hakola
"Time!" de Eels
rencontre avec Dendana, illustrée par une session de 2 titres
"Brahms, sonates pour clarinette et piano, trio pour cor" de Geoffroy Couteau
"Haydn, intégrale des trio avec flûte" de Jean Pierre Pinet & Les Curiosités Esthétiques
"Sun without the heat" de Leyla McCalla
"Meilleur erreur" de Meilleur Erreur
"Leaving you alone part 1" de The Desperate Sons
"IV" de Wildstreet
"Broadcast - Spell Blanket" c'est le 32ème épisode du Morceau Caché
er retrouvez les photos de Eric Ségelle de Hala Duett et L'Etrangleuse à La Cale
et toujours :
Rencontre avec Baptsite Dosdat autour de son album "Batist & The 73", agémenté d'une session
"The afternoon of our lives" de Olivier Rocabois
"Ciel, cendre et misère noire" de Houle
Alain Chamfort était au Point Ephémère
"Middle class luxury" de Beau Bandit
"As seasons changed" de Indigo Birds
"Jusqu'où s'évapore la musique" de Jérôme Lefebvre / FMR Ochestra
Lux, Jules & Jo et Hippocampe Fou dans un petit tour des clips de la semaine
"Upside down" de Manila Haze
"Volupté" de Marie Pons & Geoffrey Jubault
"Hey you" de Mazingo
"Réalité" de Moorea
"Bleu" de Olivier Triboulois
"Thalasso" de Soft Michel
"Rockmaker" de The Dandy Wharols

Au théâtre :

les nouveautés :

"La mécanique du coeur" au Théâtre Le Funambule Montmartre
"King Kong théorie" au Théâtre Silvia Montfort

"Du domaine des murmures" au Théâtre Le Lucernaire
"Hepta, le grand voyage du Petit Homme" au Théâtre Essaïon
"Pourquoi Camille ?" au Théâtre La Flèche (et bientôt Avignon)

et toujours :
"Les vagues" au Théâtre de La Tempête
"Molly ou l'Odyssée d'une Femme" au Théâtre Essaïon
"Dictionnaire amoureux de l'inutile" au Théâtre La Scala
"La contrainte" au Théâtre La Verrière de Lille
"Les possédés d'Illfurth" au Théâtre du Rond Point
"Les tournesols" au Théâtre Funambule Montmartre
"Un faux pas dans la vie d'Emma Picard" au Théâtre Essaïon

Cinéma avec :

"Six pieds sur terre" de Hakim Bensalah
"Nouveau monde" de Vincent Capello
et toujours :
"La Gardav" de Thomas et Dimitri Lemoine
"Heroico" de Davis Zonana
"Roqya" de Saïd Belktibia
"L'esprit Coubertin" de Jérémie Sein

Lecture avec :

"Joli mois de mai" de Alan Parks
"Se perdre ou disparaitre" de Kimi Cunningham Grant
"Vic Chestnutt, le calme et la fureur" de Thierry Jourdain
et toujours :
"La cité des mers" de Kate Mosse
"Merci la résistance !" par un Collectif d'auteurs
"Mon homme marié" de Madeleine Gray
"Rien de spécial" de Nicole Flattery
"Le temps des cerises" de Montserrat Roig
"Neuf mois" de Philippe Garnier
"De sable et d'acier" de Peter Caddick-Adams
"Je ne suis pas un héros" de Eric Ambler
"Après minuit" de Gillian McAllister

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=