Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Tempêtes et Naufrages - De Vernet à Courbet
Musée de la Vie romantique  (Paris)  Du 19 mai au 12 septembre 2021

Nommée en 2018 à la direction du Musée de la Vie romantique, Gaêlle Rio souhaite imprimer une nouvelle impulsion muséographique en explorant les tropismes thématiques du mouvement romantique.

Après le coeur avec "Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" en 2020, voici la tempête avec l'exposition rétrospective "Tempêtes et naufrages - De Vernet à Courbet", dont elle assure le commissariat, riche d'une soixantaine de peintures, dessins, estampes et manuscrits accompagnés de cartels didactiques.

Gaëlle Rio propose de (re)découvrir l'appétence des peintres romantiques pour le sujet de la tempête, et plus précisément celui de la tempête maritime conçu de manière polysémique comme spectacle de la nature, une nature déchaînée sous l'action d'un phénomène atmosphérique, et représentation analogique des convulsions de l'âme et de la violence des émotions.

Dans la scénographie aux teintes marines de Cécile Degros avec des fenêtres circoncises en forme d'hublots, le choix judicieux d'un parcours chronologique, conçu de surcroît comme une visite immersive et polysensorielle dans l'univers romantique par sa mise en résonance avec des insertions sonores d'oeuvres musicales et littéraires, met en évidence les différentes - et novatrices - déclinaisons stylistiques qui ont porté le thème à son acmé jusqu'à son épuisement ultime avec l'arrivée du naturalisme.

Le Sturm und Drang pictural à la française

Si le thème de la tempête préeexistait dans la peinture d'histoire française, considérée comme manifestation de la colère divine dans des scènes bibliques ou mythologiques (les scène de déluge de Jean-Jacques Monanteuil et de Anne-Louis Girodet), et la peinture hollandaise du 17ème siècle ("Jonas jeté à l'eau" de Rubens), il est revisité par les artistes de la première moitié du 19ème siècle à l'aune de la doxa romantique et de manière "profane".

Sur fond de tempêtes musicales avec des extraits d'oeuvres, entre autres, de Beethoven, Franz Liszt et Berlioz, tout commence avec les marines de Joseph Vernet et le sujet du naufrage traité par les paysagistes Joseph Vernet, Adrien Manglard et Philippe Jacques de Louthenbourg ouvrant la voie au drame romantique.

Et tout s'achève avec une tempête quasiment expurgée de figures humaines puis réduite à la simple expression plastique de la mer en éruption (Eugène Boudin "Un grain" - Gustave Courbet "La trombe" - Johan Jongkind "Le grain" - Paul Huet "Brisants à la pointe de Granville")

Entre temps, de l'idéalisation à la scénarisation dramatique de veine quasi théâtrale, la mer est devenue le décor de la catastrophe maritime et du drame humain que la commissaire analyse comme une véritable mise en récit de la première bourrasque au calme revenu.

Avec, en écoute la bande sonore de textes notamment de Chateaubriand, Hugo et Lamartine dits par le comédien Guillaume Gallienne, se déploient les scènes de bateaux en perdition ballottés comme fétus de paille (Louis-Philippe Crépin et Ferdinand Perrot) et de naufrages héroïques ("Après la Tempête-Naufrage" d'Eugène Isabey), lyriques (Louis Gameray) ou sensibles (Jean François Hue) s'achevant sur un radeaux de fortune ( "Le Radeau de la Méduse" de Géricault.

Après les sauvetages ("Sauvetage d'un bateau de pêche bas-breton par le Neptune" de Ferdinand Victor Perrot) et les naufragés (Louis Garneray "Le naufragé") vient le temps des épaves échouées sur les plages ("Vue des falaises de Houlgate" de Paul Huet - "Naufrage sur la côte Bretonne" de Pierre-Emile Berthélémy, "L'épave" d'Eugène Isabey) avec parfois des rescapés mais aussi des cadavres ("Après la tempête" de François Nicolas Augustin Feyen-Perrin avec un homme nu peu réaliste).

Le traitement va du pathétique au sublime en passant par le mélodramatique, avec le sujet de la femme noyée, et quelquefois, de manière anachronique, la fantaisie telle pour "Femme avec des sauvages" à la manière de Poussin de Jules Garner. Ne demeure ensuite que le traitement de la tempête avec de minuscules esquisses de bateaux au lointain ("Tempête sur les côtes de Belle-Ile" de Théodore Gudin).

A ne pas rater les estampes réalisées par Fortuné Louis Meaulle pour le roman "Les Travailleurs de la mer" de Victor Hugo et une huile petit format de William Turner ("Waves breakin on a shore")

Pour préparer et/ou prolonger la visiter à écouter en podcast l'émission sur ce thème "L'Art est la matière" de Jean de Loisy sur France Culture avec les commentaires de Gaëlle Rio et du chef d'orchestre Clément Mao-Takacs et la lecture de textes par l'acteur Michaël Cohen.

 
En savoir plus :

Le site officiel du Musée de la Vie romantique

Crédits photos : MM
avec l'aimable autorisation du Musée de la Vie romantique


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 13 juin 2021 : Culture à gogo

Avant la pause estivale (toute relative), on ne chôme pas sur Froggy's Delight. Avant d'attaquer le sommaire de la semaine, voici le replay de la Mare Aux Grenouilles #29 mais aussi celui de l'interview de Half Bob et Raymonde Howard pour leur Bd-Disque "the Year Loop Broke". Merci de votre soutien !

Du côté de la musique :

Rencontre avec Alice Animal à l'occasion de son CONCERT (oui oui) au Festival Poly'sons de Montbrison
"Since 1966" de Jean Philippe Fanfant
"Sentimental" de Johnny Mafia
"Nowhere land" de Karkara
"Peache of mine " de Laura Prince
"Dominique Pagani 5/5 et La Ritournelle" de Listen In Bed
"Cyclotimic songs" de Marc Sarrazy & Laurent Rochelle
"Kaboom" de Michel Meis 4tet feat. Theo Ceccaldi
"Secret place" de Noé Clerc Trio
"Gerry (music inspired by the motion picture)" de Ô Lake
"Countdown" de Simon Moullier
"Sous la peau" de Versari
et toujours :
"Cavalcade" de Black Midi
"Years in marble" de Raoul Vignal
"Damnatio Memoriae" de Syd Kvlt
"(n) Traverse Vol. 1" de Warren Walker
"Schubert, Symphonie N°5 & Haydn, Symphonie N°99" de Concentus Musicus Wien & Stefan Gottfried
"After the rain" de Indolore
"Dominique Pagani 4/5", avant dernier volet thématique de Listen in Bed
"Amore, disamore" de Olivier Longre
"Oslo tropique" de Oslo Tropique

Au théâtre :

les nouveautés :
"Tout le monde ne peut pas être orphelin" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Et c’est un sentiment qu’il faut déjà que nous combattions je crois" au Théâtre Paris-Villette
"Pelléas et Mélisande" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Powder Her Face" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Aux poings" au Théâtre de la Tempête
"Je suis le vent" au Théâtre de la Bastille
"La Veilleuse, cabaret holographique" au Centquatre
les reprises :
"Soeurs" au Théâtre de la Colline
"Un Poyo rojo" au Théâtre du Rond-Point
"Sherlock Holmes et le mystère de la vallée de Boscombe" au Grand Point Virgule
"Matthieu Penchinat - Que fuis-je ?" au Théâtre du Marais

Expositions :

les nouveautés :
"Dans les têtes de Stéphane Blanquet" à la Halle Saint-Pierre
"Victor Hugo - Dessins - Dans l'intimité du génie" à la Maison de Victor Hugo
"Augustin Rouart - La peinture en héritage" au Petit Palais
déjà à l'affiche :
"L'Empire des sens de Boucher à Greuze" au Musée Cognacq-Jay
"Pierres précieuses" au Muséeum national d'Histoire naturelle
"Elles font l'abstraction" au Centre Pompidou
"Peintres femmes, 1780-1830 - Naissance d'un combat" au Musée du Luxembourg
"Moriyama – Tomatsu : Tokyo "à la Maison Européenne de la Photographie
"Tempêtes et Naufrages - De Vernet à Courbet " au Musée de la Vie romantique
"Edition Limitée - Vollard, Petiet et l’estampe de maîtres" au Petit Palais
"Divas - D'Oum Kalthoum à Dalida" à l'Institut du Monde Arabe
"L'Heure bleue de Peder Severin Krøyer " au Musée Marmottan
"Dali, l'énigme sans fin" à l'Atelier des Lumières
"Gaudi, architecte de l'imaginaire" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Médecin de nuit" d'Elie Wajeman
"Seize printemps" de Suzanne Lindon
"Josée, le tigre et les poissons" de Kotaro Tamura
"Il n'y aura plus de nuit" d'Eléonore Weber
Ciné en Bref avec :
"The Father" de Florent Zeller
"Adieu les cons" d'Albert Dupontel
"Promising Young Woman" d'Emerald Fennell
"ADN" de MAïwenn
"L'Etreinte" de Ludovic Bergery
"Garçon chiffon" de Nicolas Maury

Lecture avec :

"De la guerre" de Jean Lopez
"Hamnet" de Maggie O Farrell
"Les heures furieuses" de Casey Cep
et toujours :
"Minuit à Atlanta" de Thomas Mullen
"Les pièces manquantes" de Manon Gauthier
"Le roman des damnés" de Eric Branca
"La fille à la porte" de Veronica Raimo

Du côté des jeux vidéos :

Des streams tous les jours à 21H sur la chaine twitch de Froggy's Delight.

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=