Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Peintres femmes, 1780-1830 - Naissance d’un combat
Musée du Luxembourg  (Paris)  Du 19 mai au 25 juillet 2021

Le Musée du Luxembourg propose l'exposition "Peintres femmes, 1780-1830 - Naissance d'un combat" que la commissaire Martine Lacas, formée à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, inscrit dans un discours d'actualité, celui la féminisation de l'espace culturel et de la révision de l'Histoire, en l'espèce de l'Histoire de l'Art afin de déconstruire "le modèle historiographique dominant".

Ainsi, sont réunies les oeuvres d'une quarantaine de femmes, dont seul (peut-être) le nom d'Elisabeth Vigée-Lebrun, qui a bénéficié d'une exposition monographique au Grand Palais en 2015, est mémorisé par le grand public.

Ses consoeurs et homologues, bien qu'ayant joui de la notoriété en leur temps et de la commercialisation réussie de leurs oeuvres, ne sont pas passées à une postérité éclatante, au demeurant comme nombre de leurs homologues masculins, les "petits maîtres", eux aussi éclipsés par de plus grands talents.

Le parcours s'annonce politique avec des cartels qui ne se penchent pas tant sur la qualité artistique ou esthétique des oeuvres que sur le fait que des femmes ayant suivi une formation dédiée dans des ateliers privés ouverts par des peintres en place souvent membres de l'Académie royale, tels par exemple Jean-Baptiste Greuze, Jean-Baptiste Régnault et Jacques-Louis David, sont devenues des artistes professionnelles ayant accédé aux fameux Salons institutionnels déterminants pour la consécration des artistes en affirmant - et revendiquant - leur statut.

Etre ou ne pas être...

...femmes peintres ou peintres femmes, telle est la question que la commissaire pose aujourd'hui sur la production picturale à la signature féminine de 1780 à1830 présentée en un parcours thématique de 4 sections : "Le droit d'être peintres" "Apprendre. Dilettantes et professionnelles", " Le Salon : un espace incontournable en mutation" et "Moi. Peintre".

Sont essentiellement présentés, nonobstant quelques paysages, scènes de genre sur le thème de l'atelier et tableaux d'histoire, des portraits, autoportraits et portraits de la bonne société, la bourgeoise en quête d'arbre généalogique pictural à l'instar de la lignée aristocratique, ainsi que des femmes des familles royales de Marie-Antoinette à la reine Marie-Amélie.

Première constatation pour le visiteur au regard de la sélection opérée, la production de ces peintres femmes, femmes de bonne famille pour la plupart issues de la bourgeoisie, ressort à la peinture de figure et à "l'entre-soi" avec des portraits élitaires ne comportant aucune représentation du peuple et, a fortiori, de la condition féminine plébéienne.

Et elles se consacrent - ou se cantonnent - à la peinture de salon, avec une minuscule, et à un registre de prédilection, le genre du portrait dans le sillage d'Elisabeth Vigée-Lebrun, "le portrait aimable" et "le portrait au naturel", le naturel étant à l'époque synonyme d'idéalisation impliquant une certaine mièvrerie accentuée par des cimaises claires au chromatisme poudré.

Ce qui se traduit par une unité de traitement figé dans le néo-classicisme d'autant plus troublante que dans chaque salle sont mêlées les oeuvres des deux siècles qui s'avèrent imperméables aux mouvements stylistiques qui se succèdent.

Pour compléter la visite écouter en podcast l'émission de Jean de Loisy sur France Culture dans le cadre de son programme "L'Art est la matière" avec la commissaire et la sociologie Séverine Sofio.

Et à voir dans la même obédience muséographique l'exposition "Elles font l'abstraction" au Centre Pompidou

 
En savoir plus :

Le site officiel du Musée du Luxembourg

Crédits photos : MM
avec l'aimable autorisation de la RMN-Grand Palais


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 2 octobre 2022 : La culture bien au chaud

C'est l'automne, on reste au coin du feu et on écoute de la musique, on lit des bouquins et on se connecte à la TV de Froggy's Delight pour le concert de Colin Chloé vendredi 7 octobre ! Pour les sorties culturelles, voici le programme.

Du côté de la musique :

"Ti'bal tribal" de André Minvielle
Rencontre avec Bukowski autour de leur album du même nom, "Bukowski"
"Time is color" de Cédric Hanriot
"Stravinsky, Ravel, Prokofiev : Ballets" de Jean-Baptiste Fonlupt
"Ozark" le retour de Listen In Bed pour la saison 4 en direct (ou presque) de Malte
"Viva la vengeance" de Panic! At The Disco
"Symphonie Fantastique, Hector Berlioz" de Quatuor Aeolina
quelques petites news de Shaggy Dogs, KissDoomFate, Trigger King et Mind Affect
"Emerson enigma" de Thierry Eliez
et toujours :
"Bobo playground" de Alexis HK
"Ca pixellise" de Dimoné
"The portable Herman Dune Vol 1" de Herman Dune
"La mélodie, le fleuve et la nuit" de Jérôme Minière
"Kramies" de Kramies
"Mémoires d'une femme" de Myriam Barbaux-Cohen
"The hardest part" de Noah Cyrus
"Dvorak : Quatuor américain, valses" de Quatuor Talich
"Fauré le dramaturge" de Takénori Némoto, Cécile Achille, Cyrille Dubois et Ensemble Musica Nigella

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"L'Homosexuel ou la difficulté de s'exprimer" au Théâtre de la Cité Internationale
"Les Enfants" au Théâtre de l'Atelier
"Pères & fils" au Théâtre des Abbesses
"Le comble de la vanité" à la Pépinière Théâtre
"Boulevard Davout" au Théâtre de la Colline
"Et pourquoi moi je devrai parler comme toi" au Théâtre de la Colline
"Black Legends, le musical" à Bobino
"Gazon maudit" au Théâtre Les Enfants du Paradis
"Jean-Paul Farré - Dessine-moi un piano" au Studio Hébertot
les reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre de la Tour Eiffel
"Le Montespan" au Théâtre du Gymnase
"François Rabelais" au Théâtre Essaion
"Racine par la racine" au Théâtre Essaion
"Los Guardiola - La Comédie du Tango" au Théâtre Essaion
"Léonard de Vinci, l'enfance d'un génie" au Studio Hébertot
"Isabelle Vitari - Bien entourée" au Grand Point Virgule
"Félix Radu - Les mots s'improsent" au Théâtre de l'Oeuvre
et les spectacles à l'affiche

Expositions :

"Face au soleil" au Musée Marmottan Monet
"Yves Klein, l'infini du bleu" aux Carrières des Lumières aux Baux-de-Provence
les autres expositions de la rentrée :
"Frida Khalo, au-delà des apparences" au Palais Galliera
"Hyperréalisme - Ceci n'est mon corps" au Musée Maillol
'Miroir du monde - Chefs d'oeuvre du Cabinet d'art de Dresde" au Musée du Luxembourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :
en salle :
"Les Mystères de Barcelone" de Luis Danès
en streaming gratuit :
"A ma soeur" de Catherine Breillat
"Barbara" de Christian Petzold
"So long my son" de Wang Xiaoshuai
"Borga" de York-Fabian Raabe
"Love trilogy" de Yaron Shani
et le cinéma de Claire Denis en 3 films

Lecture avec :

"L'inconnue de Vienne" de Robert Goddard
"Mordew" de Alex Pheby
"Napalm et son coeur" de Pol Guasch
"Un bon indien est un indien mort" de Stephen Graham Jones
et toujours :
"Les masques éphémères" de Donna Leon
"La guerre de cent ans" de Amable Sablon du Corail
"D'où vient l'amour" de Yann Queffélec

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=