Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Amusement Park
George A. Romero  juin 2021

Réalisé par George A. Romero. Etats Unis. Horreur. 1h30 (Sortie 2 juin 2021 - 1ère sortie 1973). Avec Lincoln Maazel, Harry Albacker et Phyllis Casterwiler.

Voilà vraiment un film quasi inédit, une rareté comme les aiment les cinéphiles ! Et en plus, elle est l'oeuvre d'un cinéaste culte, George A. Romero, l'auteur de la célèbre "Nuit des morts vivants" et qui, le premier, a réveillé les zombies pour en peupler le cinéma fantastique américain à partir de la fin des années 1960 jusqu'à aujourd'hui...

On pourra donc s'étonner que "The Amusement Park" de George A.Romero soit resté au purgatoire depuis 1973. La raison en est simple : ce film d'une heure tout juste n'est pas une production cinématographique proprement dite.

Romero a répondu à une commande de la "Lutherian Services", une organisation issue de l'église luthérienne, qui voulait attirer l'attention sur la condition des personnes âgées stigmatisées ou maltraitées en raison de leur âge.

Sans doute connaissant mal le cinéma de Romero, ses producteurs improvisés ont-il été très surpris par le résultat et tentés de le mettre à l'index avant même qu'on le montre à la télévision où il était prévu qu'il serve une campagne contre la maltraitance des vieux.

On se demande d'ailleurs quel média "normal" aurait pu accepter ce qui constitue l'un des plus grands films d'"horreur" de Romero. Car, comme l'indique son titre, le film traite de l'existence comme s'il s'agissait d'un parc d'attraction dont le troisième âge n'est pas du tout la cible.

Au contraire, quand elle monte dans les manèges qui se succèdent, la personne âgée vit à chaque fois un cauchemar nouveau, subit des violences qui, peu à peu, vont la mener à la mort...

Dans ce film trépidant, on suit un beau vieillard élégant dans son costume blanc, un vieillard aux bonnes manières, jovial et prêt à passer du bon temps dans une fête foraine. Cet homme, sans doute veuf et fortuné, va vite déchanter et subir un "traitement de choc" qui va laminer à la fois son apparence et ses dernières illusions.

"The Amusement Park" de George A Romero est pire qu'un film d'horreur, c'est un cauchemar sans fin, celui de la vie qui s'achève pour tous de la même façon : inévitablement par la déchéance, la souffrance et l'oubli éternel...

On comprend très vite pourquoi une organisation religieuse qui voulait alerter sur le sort des vieux s'est sentie trahie en voyant ce monument d'angoisse métaphysique que lui a proposé Romero.

Que le film soit virtuose, ne perde pas une seconde pour enchaîner les supplices subis par son personnage central et vise juste, ne pouvait que le desservir auprès de gens qui rêvaient plutôt d'images mièvres et lénifiantes à la gloire des aînés.

En plus les affres du temps sur "The Amusement Park", parfaitement restauré mais datant d'une époque où les couleurs pouvaient virer, amplifient son étrangeté et donnent l'impression que Romero filme les vieux avec leurs yeux fatigués ne distinguant plus la lumière réelle mais une bouillie colorée parfois marronnâtre de laquelle émergent le rouge et le blanc.

Dans les conditions du moment, la résurrection de "The Amusement Park" de George A.Romero a des résonances inattendues. L'humour noir qui s'y est insinué est aussi efficace que terrifiant...

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 25 septembre 2022 : La culture n'est pas un luxe

8ème vague, confinement énergétique... rien de bien brillant pour le futur, heureusement il reste la curiosité et la culture. Gardons le cap et restons groupés. Voici le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Bobo playground" de Alexis HK
"Ca pixellise" de Dimoné
"The portable Herman Dune Vol 1" de Herman Dune
"La mélodie, le fleuve et la nuit" de Jérôme Minière
"Kramies" de Kramies
"Mémoires d'une femme" de Myriam Barbaux-Cohen
"The hardest part" de Noah Cyrus
"Dvorak : Quatuor américain, valses" de Quatuor Talich
"Fauré le dramaturge" de Takénori Némoto, Cécile Achille, Cyrille Dubois et Ensemble Musica Nigella
et toujours :
"J'ai vécu les étoiles" de Andoni Iturrioz
"Ornette Under the Repetitive Skies 3" de Clément Janinet
"Alan Hovhaness : oeuvres pour piano" de François Mardirossian
"Live in Paris" de Fred Nardin Trio
"Show AC/DC" de Ladies Ballbreakers
"Luigi Concone" de Mavroudes Troullos & Rachel Talitman
quelques clips avec Moundrag, Ottis Coeur et Madam
"Souvenirs" de Pale Blue Eyes
"Life and life only" de The Heavy Heavy

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Harvey" au Théâtre du Rond-Point
"Les Producteurs" au Théâtre de Paris
"Bérénice" à La Scala
"Les Filles aux mains jaunes" au Théâtre Rive Gauche
"Il n'y a pas d'Ajar" aux Plateaux Sauvages
"Echo" aux Plateaux Sauvages
"Le syndrome d'Hercule" au Théâtre Essaion
les reprises :
"Cahier d'un retour au pays natal" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Le dépôt amoureux" au Théâtre Les Déchargeurs
"Darius" au Théâtre Essaion
"A la recherche du temps perdu" au Théâtre de la Contrescarpe
"L'Autre fille" au Théâtre des Mathurins
"Les Divalala - C'est LaLamour !" au Grand Point Virgule
et les spectacles à l'affiche

Expositions :

"Frida Khalo, au-delà des apparences" au Palais Galliera
"Hyperréalisme - Ceci n'est mon corps" au Musée Maillol
'Miroir du monde - Chefs d'oeuvre du Cabinet d'art de Dresde" au Musée du Luxembourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :
en salle : "L'Ombre de Goya" de José Luis Lopez-Linares
en streaming gratuit :
"Qui vive" de Marianne TArdieu
"Big Fish" de Tim Burton
"Marguerite" de Xavier Giannoli
"Chained" de Yaron Shani

Lecture avec :

"Les masques éphémères" de Donna Leon
"La guerre de cent ans" de Amable Sablon du Corail
"D'où vient l'amour" de Yann Queffélec
et toujours :
"Combattre en dictacture" de Jean Luc Leleu
"Hideo Kojima, aux frontières du jeu" de Erwan Desbois
"Le cartographe des absences" de Mia Couto
"Le coeur ne cède pas" de Grégoire Bouillier
"Le tumulte" de Sélim Nassib
"Un profond sommeil" de Tiffany Quay Tyson

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=