Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Amusement Park
George A. Romero  juin 2021

Réalisé par George A. Romero. Etats Unis. Horreur. 1h30 (Sortie 2 juin 2021 - 1ère sortie 1973). Avec Lincoln Maazel, Harry Albacker et Phyllis Casterwiler.

Voilà vraiment un film quasi inédit, une rareté comme les aiment les cinéphiles ! Et en plus, elle est l'oeuvre d'un cinéaste culte, George A. Romero, l'auteur de la célèbre "Nuit des morts vivants" et qui, le premier, a réveillé les zombies pour en peupler le cinéma fantastique américain à partir de la fin des années 1960 jusqu'à aujourd'hui...

On pourra donc s'étonner que "The Amusement Park" de George A.Romero soit resté au purgatoire depuis 1973. La raison en est simple : ce film d'une heure tout juste n'est pas une production cinématographique proprement dite.

Romero a répondu à une commande de la "Lutherian Services", une organisation issue de l'église luthérienne, qui voulait attirer l'attention sur la condition des personnes âgées stigmatisées ou maltraitées en raison de leur âge.

Sans doute connaissant mal le cinéma de Romero, ses producteurs improvisés ont-il été très surpris par le résultat et tentés de le mettre à l'index avant même qu'on le montre à la télévision où il était prévu qu'il serve une campagne contre la maltraitance des vieux.

On se demande d'ailleurs quel média "normal" aurait pu accepter ce qui constitue l'un des plus grands films d'"horreur" de Romero. Car, comme l'indique son titre, le film traite de l'existence comme s'il s'agissait d'un parc d'attraction dont le troisième âge n'est pas du tout la cible.

Au contraire, quand elle monte dans les manèges qui se succèdent, la personne âgée vit à chaque fois un cauchemar nouveau, subit des violences qui, peu à peu, vont la mener à la mort...

Dans ce film trépidant, on suit un beau vieillard élégant dans son costume blanc, un vieillard aux bonnes manières, jovial et prêt à passer du bon temps dans une fête foraine. Cet homme, sans doute veuf et fortuné, va vite déchanter et subir un "traitement de choc" qui va laminer à la fois son apparence et ses dernières illusions.

"The Amusement Park" de George A Romero est pire qu'un film d'horreur, c'est un cauchemar sans fin, celui de la vie qui s'achève pour tous de la même façon : inévitablement par la déchéance, la souffrance et l'oubli éternel...

On comprend très vite pourquoi une organisation religieuse qui voulait alerter sur le sort des vieux s'est sentie trahie en voyant ce monument d'angoisse métaphysique que lui a proposé Romero.

Que le film soit virtuose, ne perde pas une seconde pour enchaîner les supplices subis par son personnage central et vise juste, ne pouvait que le desservir auprès de gens qui rêvaient plutôt d'images mièvres et lénifiantes à la gloire des aînés.

En plus les affres du temps sur "The Amusement Park", parfaitement restauré mais datant d'une époque où les couleurs pouvaient virer, amplifient son étrangeté et donnent l'impression que Romero filme les vieux avec leurs yeux fatigués ne distinguant plus la lumière réelle mais une bouillie colorée parfois marronnâtre de laquelle émergent le rouge et le blanc.

Dans les conditions du moment, la résurrection de "The Amusement Park" de George A.Romero a des résonances inattendues. L'humour noir qui s'y est insinué est aussi efficace que terrifiant...

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 19 septembre 2021 : Au revoir l'été

Il n'a jamais fait aussi beau qu'en cette fin d'été, profitons-en pour sortir, au théâtre, au cinéma, au musée, dans vos librairies et chez vos disquaires. Si vous manquez d'idées, voici notre petite sélection de la semaine.

Du côté de la musique :

"Chausson - Ravel - Enescu" de David Grimal & Les Dissonnances
"Marcel Lattès : le diable de Paris" de Les Frivolités Parisinnes
"The Free Design", nouveau mix de la nouvelle saison de Listen In Bed
"Onze heures onze orchestra volume 3" de Onze Heures Onze Orchestra
découvrez Temps Calme, Eau Rouge, The Blinds Suns, Ottis Coeur et The Soulphoenixs dans cette petite sélection
"Hard days fuzzy nights" de The Freaky Buds
"De pelicula" de The Liminanas et Laurent Garnier
"Spaceshipone" de The Volunteered Slaves
et toujours :
"Fever dreams" de Villagers
"Sankofa" de Amaro Freitas
"Incidents" de Black Ink Stain
"Les géantes" de Duo du Bas
"Apocalypsna" de Eliz Murad qui nous en parle en interview
"Saturday night, sunday morning" de Jake Bugg
"Jean Baptiste Lully : Ballet royal de la naissance de Vénus" de Les Talens Lyriques
"Froggy's Delight", le meilleur titre d'émission jamais trouvé, et c'est celui de la première émission de Listen In Bed pour sa saison 3 !
"Vivaldi, l'âge d'or" de Marianne Piketty & le Concert Idéal
"Chrysta bell sings The Cure" de Strange as Angels

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Le Banquet. Not a musical, not at all" au Théâtre 13-Glacière
"Tu es vraiment si pressé ?" au Théâtre La Croisée des Chemins-Belleville
"Le Grand départ" au Théâtre La Flèche
"Guten Tag Madame Merkel" au Théâtre La Flèche
"Premier Amour" au Théâtre La Croisée des Chemins-Belleville
les reprises :
"Correspondance avec la Mouette" au Théâtre La Reine Blanche
"Al Atlal, chant pour ma mère" à la MC93 à Bobigny
"Karine Dubernet - "Souris pas !" à l'Apollo Comedy
et les autres spectacles de la rentrée

Expositions :

"Vivian Maier" au Musée du Luxembourg
dernière ligne droite pour :
"L'Heure bleue de Peder Severin Krøyer"au Musée Marmottan-Monet
"Divas - D'Oum Kalthoum à Dalida" à l'Institut du Monde Arabe
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
dans le registre Oldies but Goodies "Via Margutta" de Mario Camerini
en streaming gratuit :
"La Fille inconnue" de Jean-Pierre Dardenne et Luc Dardenne
"Sibel" de Guillaume Giovanetti et Cagla Zencirci
un cyle Brunot Dumont en 5 flms
"Twentynine Palms"
"Hadewijch"
"La Vie de Jésus"
"Flandres"
"L'Humanité"

Lecture avec :

"Celle qui brûle" de Paula Hawkins
"Okoalu" de Véronique Sales
"Poudre blanche Sable d'or" de Matthieu Luzak
"Quand tu viens me voir ?" de Charles Berberian
"Shuggie bain" de Douglas Stuart
"Si maintenant j'oublie mon ile" de Serge Airoldi
et toujours :
"L'enfant de poussière, la peste et la vigne" de Patrick K. Dewdney
"L'éternel fiancé" de Agnès Desarthe
"La commode aux tiroirs de couleurs" de Olivia Ruiz
"Les soeurs de Montmorts" de Jérôme Loubry
"Nouvelle histoire de la Shoah" de Alexandre Bande, Pierre Jérôme Biscarat & Olivier Lalieu
"Plasmas" de Céline Minard
"Une autre guerre" de John A. Lynn II

Du côté des jeux vidéos :

"Chivalry 2" sur PS4, PS5, Xbox Series et Windows
"Ghosts'n Goblins Resurrection" sur Switch, PS4, Xbox One et Windows
Des streams tous les jours à 21H sur la chaine twitch de Froggy's Delight.

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=