Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce FauxX
StatistiC Ego  (Blood Blast Distribution)  mai 2021

Vois-tu, je me permets toujours de te tutoyer depuis le temps, c’est en traînant sur un célèbre réseau social et plus particulièrement sur la page personnel de Jean-Baptiste Tronel, allias Joby Joba ou Job, connu pour être le batteur de Tagada Jones que j’ai entendu parler de son projet FauxX, qu’il a fondé il y a déjà quelques années avec son comparse Joachim Blanchet.

Tu me connais, je suis curieux comme tout et je lui ai donc envoyé un petit message personnel et quelle ne fut pas mon immense joie quelques minutes plus tard en lisant sa réponse. Je le dis souvent mais c’est ce qui me plaît le plus dans le rôle de chroniqueur : échanger avec les artistes que j’apprécie et écoute depuis longtemps.

Après quelques échanges et l’adresse de l’agence Singularités qui s’occupe d’eux, j’ai pu voir leur clip, "Their Garbage in the Heart" en avant-première et je l’en remercie. L’agence Singularités, Elodie et Romain que je remercie chaleureusement ici, m’ont envoyé en exclusivité et en toute confidentialité les morceaux de l’album. Je les remercie aussi pour la confiance qu’ils m’ont témoignée. Je sais ça fait un beaucoup, mais je ne suis pas un professionnel et quand on me témoigne autant de sympathie, de respect et de confiance j’en suis touché et je le dis.

Passons maintenant aux choses sérieuses : la musique ! Dès les premières secondes du premier titre, "All Light Rebirth", j’ai pris une énorme claque. C’est sauvage, c’est dark, c’est crade et qu’est-ce que ça envoie du lourd !

Job (je me permets cette familiarité) et Joachim font du metal industriel, tu connais mon appétence pour les étiquettes, qui devraient rester sur les pots de confiture ou de miel, c’est bon le miel. C’est du moins la catégorie dans laquelle on les classe et finalement je crois que cela leur convient.

Le projet FauX n’est pas de faire dans la dentelle, mais de dresser un constat assez lucide sur le monde, et le monde n’est pas beau à voir. L’Homme met plus d’énergie à détruire la nature, faire souffrir les animaux et se taper dessus qu’à essayer de vivre en harmonie et dans la paix. Voilà pourquoi FauxX envoie une musique lourde, "mécanique" avec une rythmique industrielle et sans concession.

FauxX c’est des machines, des synthés et une batterie implacable. Bien sûr le chant est à l’image, ou plutôt au son, de ce constat sombre. La voix de Joachim est brute, grave et "les textes traitent de transhumanisme, de voix intériorisées, de l’acceptation de cette part d’ombre, des oppositions qui sont faites entre le corps et l’esprit, le tangible et l'intemporel".

Comme l’expliquent Jean-Baptiste et Joachim dans l’interview que tu peux retrouver plus loin, ils voulaient faire leur musique, ils savaient ce qu’ils ne voulaient pas et surtout ils ne voulaient pas se laisser faire !

Ils ont collaboré avec Christophe Saudeau pour les deux clips et si dans celui de "Their Garbage in the Heart", on suffoque avec eux au milieu d’un univers plastique qui ne laisse deviner que leur silhouette, celui de "All Light Rebirth", qui dure presque 8 minutes, nous propose une série d’images d’archives violentes, brutes et comme ils l’expliquent presque hypnotique et psychotique.

D’ailleurs, l’album de 7 titres dure 44 min 40, c’est te dire la densité et la richesse des morceaux.

Comme tu l’imagines, ils ne font rien comme les autres et nous proposent une version CD certes, mais également une édition vinyle limitée à 100 exemplaires de chaque couleur, à savoir bleu ou rose et un pack avec tee-shirt dont ils réalisent eux-mêmes la sérigraphie, le tout pour un tarif dérisoire au vue du temps passé et de l’aspect artisanal. Je t’en reparlerai quand j’aurai reçu le mien...

Tu l’auras compris, FauxX s’affranchit de beaucoup de code et j’ai vraiment hâte de voir ce que va donner ce duo sur scène. Comme toujours, je vais t’encourager à les suivre, à acheter leur disque, car comme le dit si bien un artiste : mangez des disques.

Bien sûr, tu retrouves tous les liens utiles pour découvrir ce groupe hors normes et qu’est-ce que ça fait du bien !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Une 2ème chronique de l'album StatistiC Ego de FauxX
L'interview de FauxX (lundi 10 mai 2021)

En savoir plus :
Le Bandcamp de FauxX
Le Soundcloud de FauxX
Le Facebook de FauxX


Cyco Lys         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 13 juin 2021 : Culture à gogo

Avant la pause estivale (toute relative), on ne chôme pas sur Froggy's Delight. Avant d'attaquer le sommaire de la semaine, voici le replay de la Mare Aux Grenouilles #29 mais aussi celui de l'interview de Half Bob et Raymonde Howard pour leur Bd-Disque "the Year Loop Broke". Merci de votre soutien !

Du côté de la musique :

Rencontre avec Alice Animal à l'occasion de son CONCERT (oui oui) au Festival Poly'sons de Montbrison
"Since 1966" de Jean Philippe Fanfant
"Sentimental" de Johnny Mafia
"Nowhere land" de Karkara
"Peache of mine " de Laura Prince
"Dominique Pagani 5/5 et La Ritournelle" de Listen In Bed
"Cyclotimic songs" de Marc Sarrazy & Laurent Rochelle
"Kaboom" de Michel Meis 4tet feat. Theo Ceccaldi
"Secret place" de Noé Clerc Trio
"Gerry (music inspired by the motion picture)" de Ô Lake
"Countdown" de Simon Moullier
"Sous la peau" de Versari
et toujours :
"Cavalcade" de Black Midi
"Years in marble" de Raoul Vignal
"Damnatio Memoriae" de Syd Kvlt
"(n) Traverse Vol. 1" de Warren Walker
"Schubert, Symphonie N°5 & Haydn, Symphonie N°99" de Concentus Musicus Wien & Stefan Gottfried
"After the rain" de Indolore
"Dominique Pagani 4/5", avant dernier volet thématique de Listen in Bed
"Amore, disamore" de Olivier Longre
"Oslo tropique" de Oslo Tropique

Au théâtre :

les nouveautés :
"Tout le monde ne peut pas être orphelin" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Et c’est un sentiment qu’il faut déjà que nous combattions je crois" au Théâtre Paris-Villette
"Pelléas et Mélisande" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Powder Her Face" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Aux poings" au Théâtre de la Tempête
"Je suis le vent" au Théâtre de la Bastille
"La Veilleuse, cabaret holographique" au Centquatre
les reprises :
"Soeurs" au Théâtre de la Colline
"Un Poyo rojo" au Théâtre du Rond-Point
"Sherlock Holmes et le mystère de la vallée de Boscombe" au Grand Point Virgule
"Matthieu Penchinat - Que fuis-je ?" au Théâtre du Marais

Expositions :

les nouveautés :
"Dans les têtes de Stéphane Blanquet" à la Halle Saint-Pierre
"Victor Hugo - Dessins - Dans l'intimité du génie" à la Maison de Victor Hugo
"Augustin Rouart - La peinture en héritage" au Petit Palais
déjà à l'affiche :
"L'Empire des sens de Boucher à Greuze" au Musée Cognacq-Jay
"Pierres précieuses" au Muséeum national d'Histoire naturelle
"Elles font l'abstraction" au Centre Pompidou
"Peintres femmes, 1780-1830 - Naissance d'un combat" au Musée du Luxembourg
"Moriyama – Tomatsu : Tokyo "à la Maison Européenne de la Photographie
"Tempêtes et Naufrages - De Vernet à Courbet " au Musée de la Vie romantique
"Edition Limitée - Vollard, Petiet et l’estampe de maîtres" au Petit Palais
"Divas - D'Oum Kalthoum à Dalida" à l'Institut du Monde Arabe
"L'Heure bleue de Peder Severin Krøyer " au Musée Marmottan
"Dali, l'énigme sans fin" à l'Atelier des Lumières
"Gaudi, architecte de l'imaginaire" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Médecin de nuit" d'Elie Wajeman
"Seize printemps" de Suzanne Lindon
"Josée, le tigre et les poissons" de Kotaro Tamura
"Il n'y aura plus de nuit" d'Eléonore Weber
Ciné en Bref avec :
"The Father" de Florent Zeller
"Adieu les cons" d'Albert Dupontel
"Promising Young Woman" d'Emerald Fennell
"ADN" de MAïwenn
"L'Etreinte" de Ludovic Bergery
"Garçon chiffon" de Nicolas Maury

Lecture avec :

"De la guerre" de Jean Lopez
"Hamnet" de Maggie O Farrell
"Les heures furieuses" de Casey Cep
et toujours :
"Minuit à Atlanta" de Thomas Mullen
"Les pièces manquantes" de Manon Gauthier
"Le roman des damnés" de Eric Branca
"La fille à la porte" de Veronica Raimo

Du côté des jeux vidéos :

Des streams tous les jours à 21H sur la chaine twitch de Froggy's Delight.

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=