Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Minuit à Atlanta
Thomas Mullen  (Editions Rivages)  mai 2021

Ça y est, le troisième opus de la saga criminelle de Thomas Mullen qui explore les tensions raciales au début du mouvement des droits civiques est enfin passé entre mes mains. Après le génial Darktown, le génial Temps noirs, voilà Minuit à Atlanta qui vient tout juste de sortir.

Alors que dire de ce troisième opus ? Tout simplement qu’il est génial aussi, je sais, je ne fais pas dans l’originalité mais il faut bien avouer que Thomas Mullen est un immense auteur et que la saga qu’il nous aura proposé sur la ségrégation est remarquable.

L’ouvrage se déroule de nouveau à Atlanta, en 1956, quelques années après les deux tomes qui se déroulaient respectivement en 1948 et 1950. L’agent de police Tommy Smith a démissionné pour rejoindre le principal journal noir de la capitale en tant que reporter. Mais alors que l’Atlanta Daily Times couvre le boycott organisé par Rosa Parks à Montgomery, son directeur est retrouvé mort dans son bureau. FBI, flics racistes, agents Pinkerton : beaucoup de monde semble s’interesser d’un peu trop près à cette affaire.

Pour élucider le meurtre de son patron, Smith va devoir naviguer en eaux troubles, dans le contexte orageux de la chasse aux sorcières et du mouvement des droits civiques.

Une fois encore et c’est ce qui fait la qualité de cet ouvrage, l’auteur mêle intrigue policière et analyse sociale d’une époque, en l’occurrence ici celles concernant les tensions raciales à Atlanta. Ici, on est dans une période de grandes tensions mais aussi de grandes mobilisations de la cause noire autour de Rosa Parks et de Martin Luther King. Ecore une fois, l’auteur nous dépeint avec brio la situation sociale d’Atlanta au cœur autour d’une enquête qui est un peu le miroir de la complexité qui régnait dans cette ville.

Entre les agents véreux du FBI, la justice particulièrement partiale, les flics qui font plus que tutoyer le racisme tout en étant souvent corrompus jusqu’aux bouts des doigts et des mafieux sans scrupule, l’enquête s’avère compliquée.

Et en même temps, l’auteur n’oublie pas de nous parler du communisme qui se développe à l’époque de la chasse aux sorcières qui l’accompagne. Tout cela est vraiment passionnant, bien que je connaisse bien le sujet.

Alors que dire d’autre si ce n’est que l’on peut tout à fait lire et apprécier cet ouvrage sans avoir lu les précédents, même si de mon côté je pense qu’il est quand même mieux de lire cette superbe trilogie, les deux précédents ouvrages existent en poche, chez Rivages et il serait malheureux de s’en priver. Le luxe étant cependant d’avoir les trois en grand format, comme moi, qui doit faire des envieux.

Car au final, l’auteur aura réussi autour des trois tomes à nous raconter une époque, un contexte politique et social autour de la ville d’Atlanta parfaitement maîtrisé avec des enquêtes sur des faits divers différentes, rondement menées. On aura rencontré garce à lui des superbes personnages, qui donnent de la dimension aux ouvrages, symboles d’une société américaine en pleine mutation à l’époque.

C’est au final une admirable fresque sur l’Amérique des années 50 que nous offre Thomas Mullen en mêlant parfaitement histoire et fiction, pour le plus grand plaisir du lecteur. Grande trilogie, chapeau bas Monsieur Mullen et vivement le prochain ouvrage.

 

A lire sur Froggy's Delight :
La chronique de "Darktown" du même auteur
La chronique de "Temps noirs" du même auteur

En savoir plus :
Le site officiel de Thomas Mullen


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 13 juin 2021 : Culture à gogo

Avant la pause estivale (toute relative), on ne chôme pas sur Froggy's Delight. Avant d'attaquer le sommaire de la semaine, voici le replay de la Mare Aux Grenouilles #29 mais aussi celui de l'interview de Half Bob et Raymonde Howard pour leur Bd-Disque "the Year Loop Broke". Merci de votre soutien !

Du côté de la musique :

Rencontre avec Alice Animal à l'occasion de son CONCERT (oui oui) au Festival Poly'sons de Montbrison
"Since 1966" de Jean Philippe Fanfant
"Sentimental" de Johnny Mafia
"Nowhere land" de Karkara
"Peache of mine " de Laura Prince
"Dominique Pagani 5/5 et La Ritournelle" de Listen In Bed
"Cyclotimic songs" de Marc Sarrazy & Laurent Rochelle
"Kaboom" de Michel Meis 4tet feat. Theo Ceccaldi
"Secret place" de Noé Clerc Trio
"Gerry (music inspired by the motion picture)" de Ô Lake
"Countdown" de Simon Moullier
"Sous la peau" de Versari
et toujours :
"Cavalcade" de Black Midi
"Years in marble" de Raoul Vignal
"Damnatio Memoriae" de Syd Kvlt
"(n) Traverse Vol. 1" de Warren Walker
"Schubert, Symphonie N°5 & Haydn, Symphonie N°99" de Concentus Musicus Wien & Stefan Gottfried
"After the rain" de Indolore
"Dominique Pagani 4/5", avant dernier volet thématique de Listen in Bed
"Amore, disamore" de Olivier Longre
"Oslo tropique" de Oslo Tropique

Au théâtre :

les nouveautés :
"Tout le monde ne peut pas être orphelin" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Et c’est un sentiment qu’il faut déjà que nous combattions je crois" au Théâtre Paris-Villette
"Pelléas et Mélisande" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Powder Her Face" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Aux poings" au Théâtre de la Tempête
"Je suis le vent" au Théâtre de la Bastille
"La Veilleuse, cabaret holographique" au Centquatre
les reprises :
"Soeurs" au Théâtre de la Colline
"Un Poyo rojo" au Théâtre du Rond-Point
"Sherlock Holmes et le mystère de la vallée de Boscombe" au Grand Point Virgule
"Matthieu Penchinat - Que fuis-je ?" au Théâtre du Marais

Expositions :

les nouveautés :
"Dans les têtes de Stéphane Blanquet" à la Halle Saint-Pierre
"Victor Hugo - Dessins - Dans l'intimité du génie" à la Maison de Victor Hugo
"Augustin Rouart - La peinture en héritage" au Petit Palais
déjà à l'affiche :
"L'Empire des sens de Boucher à Greuze" au Musée Cognacq-Jay
"Pierres précieuses" au Muséeum national d'Histoire naturelle
"Elles font l'abstraction" au Centre Pompidou
"Peintres femmes, 1780-1830 - Naissance d'un combat" au Musée du Luxembourg
"Moriyama – Tomatsu : Tokyo "à la Maison Européenne de la Photographie
"Tempêtes et Naufrages - De Vernet à Courbet " au Musée de la Vie romantique
"Edition Limitée - Vollard, Petiet et l’estampe de maîtres" au Petit Palais
"Divas - D'Oum Kalthoum à Dalida" à l'Institut du Monde Arabe
"L'Heure bleue de Peder Severin Krøyer " au Musée Marmottan
"Dali, l'énigme sans fin" à l'Atelier des Lumières
"Gaudi, architecte de l'imaginaire" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Médecin de nuit" d'Elie Wajeman
"Seize printemps" de Suzanne Lindon
"Josée, le tigre et les poissons" de Kotaro Tamura
"Il n'y aura plus de nuit" d'Eléonore Weber
Ciné en Bref avec :
"The Father" de Florent Zeller
"Adieu les cons" d'Albert Dupontel
"Promising Young Woman" d'Emerald Fennell
"ADN" de MAïwenn
"L'Etreinte" de Ludovic Bergery
"Garçon chiffon" de Nicolas Maury

Lecture avec :

"De la guerre" de Jean Lopez
"Hamnet" de Maggie O Farrell
"Les heures furieuses" de Casey Cep
et toujours :
"Minuit à Atlanta" de Thomas Mullen
"Les pièces manquantes" de Manon Gauthier
"Le roman des damnés" de Eric Branca
"La fille à la porte" de Veronica Raimo

Du côté des jeux vidéos :

Des streams tous les jours à 21H sur la chaine twitch de Froggy's Delight.

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=