Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Il n'y aura plus de nuit
Eléonore Weber  (juin 2021) 

Réalisé par Eléonore Weber. France. Documentaire. 1h15.(Sortie 16 juin 2021).

Voilà un documentaire que Jean-Luc Godard aurait abondamment commenté à l'époque où il dissertait sur le "voir".

Dans "Il n'y aura plus de nuit", Eléonore Weber a compilé des images de guerre, celles prises d'hélicoptères américains ou français.

Des images dites "secret defense" mais qu'on trouve en pagaille sur des sites guerriers, voire racistes car pour les va-t-en guerre ou les suprémacistes blancs, il y a forcément jouissance à voir en vrai, en temps réel, les « bons » tirer sur les "méchants", d'autant plus que ceux-ci ne voient pas qu'on les voit, ne voient pas ce que le spectateur voit.

En effet, grâce aux technologies modernes, le tireur dans l'hélico peut voir désormais dans la nuit les hommes cachés dans les montagnes et les abattre en toute tranquillité puisque ses victimes, elles, demeurent dans le noir.

"Il n'y aura plus de nuit" d’Eléonore Weber montre ce que veut vraiment dire une "guerre asymétrique". Qu'ils soient islamistes, rebelles ou révolutionnaires, leurs adversaires sont désormais de pauvres bougres qui ne peuvent plus se tapir dans la nuit ou dans la terre, des lapins que la force occidentale peut dégommer à tout moment, sans leur laisser le moindre répit.

Evidemment, les militaires ne "voient" pas la monstruosité de ses nouvelles techniques et bien des spectateurs trouvant ces vidéos sur You tube auront la même réaction.

Ce n'est pas le cas de la réalisatrice et, on s'en doute, de la majorité de ceux qui se souviennent de l'adage godardien : "Il n'y a pas d'images justes, il y a juste des images... "

Il faut vraiment découvrir "Il n'y aura plus de nuit" d'Eléonore Weber et ses commentaires dits par Nathalie Richard. Au-delà de tout voyeurisme malsain, elle montre et démontre ce que la guerre veut dire aujourd'hui, cette fuite en avant dans une post-modernité orwellienne.

On prévient les âmes sensibles qu'ici la mort est en permanence au travail, qu'on ne pourra pas dire qu'on ne savait pas qu'il y avait des compatriotes qui pouvaient désormais concevoir la guerre comme une fête foraine où l'on gagne quasiment à tous les coups.

Mais cela doit aussi alimenter une réflexion sur la guerre et ouvrir les yeux de ceux qui croient qu'à l'image du sport, les belligérants disposent des mêmes armes et des mêmes chances.

Il y a toujours un fort, il y a toujours un faible et si l'on pense que le fort a raison de combattre le faible dans un certain nombre de cas, on peut au moins s'interroger sur la manière dont le fort s'arroge le droit de passer les frontières morales et éthiques pour écraser le faible.

"Il n'y aura plus de nuit" d’Eléonore Weber est passionnant de bout en bout. On en ressort lessivé, miné dans ses certitudes. On craint que cette nuit annihilée soit généralisée dans d'autres terrains que celui de la guerre

Si l'on ne pratique pas la politique de l'autruche, ce film citoyen est vital pour réveiller les consciences avant qu'il ne soit plus possible de débattre de l'utilisation, au moins de la limitation de ces technologies porteuse d'inhumanité.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 1er août 2021 : L'été en pointillés

Toujours un rythme de vacances, avec quand même de nouvelles chroniques et des belles choses à découvrir pendant l'été. C'est parti!

Du côté de la musique :

"Rêve capital" de Bertrand Burgalat
"Escapades" de Gaspard Augé
"Fa-tality" de E-Riser
"Garden party" de Gurl
"Peace of love" de Kings Of Convenience
"L'auvergnat chante Brassens à la Coopérative de mai" par divers artistes
"Giants" de Pierre Mottron
"II" de Servo
"Enraciné" de Yvard
et toujours :
"Si la rivière coule" de Belfour
Un petit point sur le Hellfest #15 (édition 2022)
"Primeiro disco" de José
"Sister" de Mina Tindle
Sur l'écran noir" de Thierry Eliez
"Symphony N°2 / Highlander" de Tomasz Sroczynski

Au théâtre :

des suggestions avec les spectacles de l'été
le théâtre chez soi avec les captations vidéos de
"La Fuite" de de Ciro Cesarano et Fabio Gorgolini
"Kadok" de Rémi de Vos
"Bigre" de Pierre Guillois, Agathe L'Huillier et Olivier Martin-Salvan
"Fables" de Robert Wilson
"Féminines" de Pauline Bureau
"Le livre de ma mère" d'Albert Cohen
et retrouver l'esprit et la plume du Café de la Gare avec :
"Cyrano m'était conté"
"A suivre"

Expositions :

dernière ligne droite pour :
"Voyage sur la route du Kisokaido - De Hiroshige à Kuniyoshi" au Musée Cernushi
en virtuel commenté :
"Les origines du monde. - L'invention de la nature au XIXe siècle" au Musée d'Orsay
"Le Corps et l'Ame. De Donatello à Michel-Ange. Sculptures italiennes de la Renaissance" au Musée du Louvre
"Dans la poussière de Séville... sur les traces du Saint Thomas de Velázquez" au Musée des Beaux-Arts d’Orléans
"De Chantilly à Azay-le-Rideau. Le retour des portraits de la Renaissance" au Château d’Azay-le-Rideau
et les expos de l'été parisien

Cinéma :

en salle :
"Pour l'éternité" de Roy Andersson
at home en streaming gratuit :
"Madame Rettich, la Czerni et moi" de Markus Imboden
"L'Insulte" de Ziad Doueiri
"Sans jamais le dire" de Tereza Nvotova
"Shéhérazade" de Jean-Bernard Marlin

Lecture avec :

"Ces jours qui disparaissent" de Timothé le Boucher
"La famille Tabor" de Cherise Wolas
"Live !" de Jeff Jackson
"Ne m'oublie pas" de Alix Garin
"Oeuvres complètes IV" de Roberto Botano
"Le divin scénario" de Jacky Beneteaud & Fabrizio Dori
"Parasites" de Ben'H Winters

"Mémoires" de Albert Kesselring
"Maitresses et femmes d'influence" de Robert Schneider

Du côté des jeux vidéos :

"Chivalry 2" sur PS4, PS5, Xbox Series et Windows
"Ghosts'n Goblins Resurrection" sur Switch, PS4, Xbox One et Windows
Des streams tous les jours à 21H sur la chaine twitch de Froggy's Delight.

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=