Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Le carnaval des ombres
R.J. Ellory  (Editions Sonatine)  juin 2021

Il n’existe pas de mauvais livre écrit par R.J. Ellory, c’est devenu une évidence. Les années se suivent et se ressemblent avec une publication habituelle de cet auteur fidèle aux éditions Sonatine depuis 2008, année de la publication de celui qui est son meilleur ouvrage à mes yeux, un certain Seul le silence. Si vous n’avez pas lu ce livre, il vous faut absolument corriger cette hérésie.

R.J. Ellory fait partie des auteurs les plus attendus chaque année chez Sonatine et c’est donc régulièrement, souvent avant l’été que son éditeur nous propose une nouvelle publication. Après l’ouvrage Le jour où Kennedy n’est pas mort, chroniqué l’an dernier, voilà Le carnaval des ombres, encore un grand roman noir que les amateurs d’R.J. Ellory devraient beaucoup aimer.

Avec cet ouvrage, l’auteur fait le choix de nous embarquer dans l’Amérique rurale de la fin des années 1950. On se retrouve en 1958, un cirque ambulant, avec son lot de freaks, d’attractions et de bizarreries, vient de planter son chapiteau dans la petite ville de Seneca Falls, au Kansas.

Ce cirque rencontre rapidement un grand succès, émerveillant aussi bien les adultes que les enfants en déployant un spectacle fait d’enchantements et d’illusions. La magie opère jusqu’à ce qu’elle soit troublée par une découverte macabre. Sous le carrousel git le corps d’un inconnu, présentant d’étranges tatouages.

Dépêché sur les lieux, l’agent spécial Michael Travis se heurte à une énigme qui tient en échec ses talents d’enquêteur. Les membres du cirque, dirigés par le mystérieux Edgar Doyle, ne sont guère enclins à livrer leurs secrets. On parle de magie, de conspiration. L’affaire prend alors très vite un tournant inattendu.

L’ouvrage nous propose une présentation du cirque assez bluffant, autour de ses différents personnages, aussi singuliers les uns que les autres comme le contorsionniste, l’être qui possède sept doigts, le mystérieux présentateur aussi. Le lecteur a vraiment l’impression d’être au milieu de ce cirque ambulant, les mots de l’auteur sont justes et réalistes, dégageant une ambiance parfaite.

La force du roman tient pour moi dans le personnage de Michael Travis, un personnage superbement construit par R.J. Ellory qui donne une vraie dimension au livre et à l’enquête. Il possède une histoire compliquée et douloureuse que l’on va connaître au fur et à mesure du livre grâce à des chapitres qui s’intercalent dans l’enquête. On comprend donc mieux son fonctionnement et ses manières de réagir lors de ses investigations. Il est aussi un homme du FBI, institution à laquelle il est particulièrement dévoué.

C’est ainsi l’occasion pour R.J. Ellory de nous parler du FBI, de nous embarquer au cœur de cette institution américaine dirigée par Hoover à l’époque de l’ouvrage. Une fois encore, l’auteur nous a déjà parlé de la CIA dans d’autres ouvrages, cette aventure dans les arcanes du FBI est particulièrement intéressante.

Malgré sa densité, son nombre de pages conséquent, on ne s’ennuie jamais en lisant cet ouvrage. On n’est pas vraiment dans un page-turner, même si l’intrigue est réussie et prenante. On est plutôt dans le genre d’ouvrage que l’on déguste, dont on profite de chaque page et de l’ambiance. Encore une fois, R.J. Ellory ne nous déçoit pas, il continue de nous surprendre en nous proposant toujours de nouvelles histoires différentes des autres. Il confirme qu’il est bel et bien le grand maître du roman noir et un superbe écrivain. Chapeau bas Monsieur Ellory ! Et rendez-vous l’année prochaine pour un nouvel ouvrage, j’espère.

 

A lire sur Froggy's Delight :
La chronique de "Omerta" du même auteur
La chronique de "Le jour où Kennedy n'est pas mort" du même auteur
La chronique de "Le chant de l'assassin" du même auteur
La chronique de "Les fantômes de Manhattan" du même auteur
La chronique de "Un coeur sombre" du même auteur

En savoir plus :
Le site officiel de R.J. Ellory
Le Facebook de R.J. Ellory


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 2 octobre 2022 : La culture bien au chaud

C'est l'automne, on reste au coin du feu et on écoute de la musique, on lit des bouquins et on se connecte à la TV de Froggy's Delight pour le concert de Colin Chloé vendredi 7 octobre ! Pour les sorties culturelles, voici le programme.

Du côté de la musique :

"Ti'bal tribal" de André Minvielle
Rencontre avec Bukowski autour de leur album du même nom, "Bukowski"
"Time is color" de Cédric Hanriot
"Stravinsky, Ravel, Prokofiev : Ballets" de Jean-Baptiste Fonlupt
"Ozark" le retour de Listen In Bed pour la saison 4 en direct (ou presque) de Malte
"Viva la vengeance" de Panic! At The Disco
"Symphonie Fantastique, Hector Berlioz" de Quatuor Aeolina
quelques petites news de Shaggy Dogs, KissDoomFate, Trigger King et Mind Affect
"Emerson enigma" de Thierry Eliez
et toujours :
"Bobo playground" de Alexis HK
"Ca pixellise" de Dimoné
"The portable Herman Dune Vol 1" de Herman Dune
"La mélodie, le fleuve et la nuit" de Jérôme Minière
"Kramies" de Kramies
"Mémoires d'une femme" de Myriam Barbaux-Cohen
"The hardest part" de Noah Cyrus
"Dvorak : Quatuor américain, valses" de Quatuor Talich
"Fauré le dramaturge" de Takénori Némoto, Cécile Achille, Cyrille Dubois et Ensemble Musica Nigella

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Les Enfants" au Théâtre de l'Atelier
"Pères & fils" au Théâtre des Abbesses
"Le comble de la vanité" à la Pépinière Théâtre
"Boulevard Davout" au Théâtre de la Colline
"Et pourquoi moi je devrai parler comme toi" au Théâtre de la Colline
"Black Legends, le musical" à Bobino
"Gazon maudit" au Théâtre Les Enfants du Paradis
"Jean-Paul Farré - Dessine-moi un piano" au Studio Hébertot
les reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre de la Tour Eiffel
"Le Montespan" au Théâtre du Gymnase
"François Rabelais" au Théâtre Essaion
"Racine par la racine" au Théâtre Essaion
"Los Guardiola - La Comédie du Tango" au Théâtre Essaion
"Léonard de Vinci, l'enfance d'un génie" au Studio Hébertot
"Isabelle Vitari - Bien entourée" au Grand Point Virgule
"Félix Radu - Les mots s'improsent" au Théâtre de l'Oeuvre
et les spectacles à l'affiche

Expositions :

"Face au soleil" au Musée Marmottan Monet
"Yves Klein, l'infini du bleu" aux Carrières des Lumières aux Baux-de-Provence
les autres expositions de la rentrée :
"Frida Khalo, au-delà des apparences" au Palais Galliera
"Hyperréalisme - Ceci n'est mon corps" au Musée Maillol
'Miroir du monde - Chefs d'oeuvre du Cabinet d'art de Dresde" au Musée du Luxembourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :
en salle :
"Les Mystères de Barcelone" de Luis Danès
en streaming gratuit :
"A ma soeur" de Catherine Breillat
"Barbara" de Christian Petzold
"So long my son" de Wang Xiaoshuai
"Borga" de York-Fabian Raabe
"Love trilogy" de Yaron Shani
et le cinéma de Claire Denis en 3 films

Lecture avec :

"L'inconnue de Vienne" de Robert Goddard
"Mordew" de Alex Pheby
"Napalm et son coeur" de Pol Guasch
"Un bon indien est un indien mort" de Stephen Graham Jones
et toujours :
"Les masques éphémères" de Donna Leon
"La guerre de cent ans" de Amable Sablon du Corail
"D'où vient l'amour" de Yann Queffélec

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=