Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Henri Cartier-Bresson - Revoir Paris
Musée Carnavalet  (Paris)  Du 15 juin au 31 octobre 2021

Le Musée Carnavalet et la Fondation Henri Cartier-Bresson proposent une exposition dédiée à l'oeuvre du photographe Henri Cartier-Bresson centrée sur la capitale française dont l'intitulé polysémique "Henri Cartier-Bresson - Revoir Paris fleure la nostalgie.

Revoir peut s'entendre simplement au premier degré comme "voir à nouveau" mais également comme un "au revoir" à des temps révolus.

D'autant que les commissaires scientifiques Anne de Mondenard, conservatrice en chef au Musée Carnavalet, Agnès Sire, directrice artistique, et Aude Raimbault, conservatrice des collections à la Fondation Henri Cartier-Bresson, ont opté pour un parcours chronologique s'achevant en 1968.

Scénographié par Alexis Patras, qui mise sur des cimaises à claire-voie pour dynamiser la relative étroitesse de l'espace muséal tout en ménageant un point de fuite, la déambulation est scandée par de nombreux tirages originaux dont une trentaine d'inédits, des publications ainsi que d'enregistrements audiovisuels.

Henri Cartier-Bresson, un homme dans la ville

Les commissaires le qualifie de "flâneur entre deux rives" et "artiste libre qui cultive les contraires : le reportage et l’image isolée, Paris et le reste du monde, la photographie et le dessin, l’engagement mais sans parti, la commande et son propre rythme". Tout est dit et confirmé par la visite.

Une visite qui commence avec quelques éléments mémoriels, comme l'appareil Leica et le "First album" des années 1929-1931

Cartier-Bresson, dont la référence tutélaire est Eugène Atget et la photographie documentaire, sillonne la capitale, les quais de Seine, ses beaux quartiers, avec la série "Rue Royale" mais aussi ses quartiers populaires avec leurs habitants et leurs travailleurs, des forts des Halles aux plâtriers du Quai de Javel.

l

Et il s'aventure en périphérie dans la petite couronne pour saisir tant les moments heureux, comme ceux passés dans les guinguettes de Joinville-le-pont, que le quotidien des miséreux dans le bidonville de Nanterre.

Cartier-Bresson fait des incursions dans le photojournalisme engagé en couvrant les grands événements d’actualité comme la Libération de Paris, les Six jours de Paris au Vélodrome d'hiver en 1957 et les manifestations des années 1960.

La visite n'est pas exempte de découverte pour le non exégète de Cartier-Bresson avec les portraits de figures des années d'après guerre, écrivains et artistes, tels, et entre autres, Jean-Paul Sartre, Irène et Frédéric Joliot-Curie, Louis Aragon, Christian Dior et Albert Camus, présentés en regard de l'album monographique "Images à la sauvette" avec une couverture originale de Matisse publié en 1952 et regroupant les photographies des vingt premières années de sa carrière.

Il y twiste le caractère nécessairement posé inhérent au genre du portrait en procédant à une scénarisation, notamment en scène de rue, Ce qui initie une réflexion critique sur sa doxa, la prise d'images sur le vif, qui a été institutionnalisé sous les termes "instant décisif".

A voir en résonance avec l'exposition "Eugène Aget - Voir Paris" proposée par les mêmes commissaires à la Fondation Henri Cartier-Bresson et poursuivre avec l'exposition concomitante "Henri Cartier-Bresson - Le Grand Jeu" à la Bibliothèque nationale de France.

Par ailleurs, l'année 2021 est celle de la réouverture du Musée Carnavalet après sa rénovation ce qui incite à la visite en accès gratuit de ses collections permanentes relatant l'Histoire de Paris depuis ses origines.

 
En savoir plus :

Le site officiel du Musée Carnavalet

Crédits photos : MM
avec l'aimable autorisation du Musée Carnavalet


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 27 novembre 2022 : Fraîcheur de vivre

Le froid pointe le bout de son nez, les guirlandes sont de sortie (mais couper votre box internet surtout hein...) mais il reste la culture pour se réchauffer et se réconforter. C'est parti pour le programme de la semaine.

Du côté de la musique :
"Alpha zulu" de Phoenix
"Born in chaos" de Absurd Heroes
"Le monde d'après" de ALT (Alix Logiaco Trio)
"Le ciel est partout" de Blaubird
"Gainsbourg" de Brussels Jazz Orchestra & Camille Bertault
"Se taire et écouter" de Daniel Jea
"Constellation" de David Bressat
"The cage and the crown : chapter 1" de Headkeyz
"Promenade oblique" l'émission à écouter signée Listen In Bed
"Deep marks" de Mind Affect
"Chant contre champ" de Naudin
"Karma police" de Théo Cormier
et toujours :
"Awoken songs" de Pas de Printemps pour Marnie
"Léon" de Ottis Coeur
"Bach : The Six Cello Suites" de Michiaki Ueno
"Original Soundtracks" la nouvelle émission à écouter de Listen In Bed
"Scriabine - Rimsky Korsakov" de Jean Philippe Collard
"Tiempo" de Irina Gonzalez
"Mass" de Gliz
"Elisabeth Jacquet de La Guerre : Judith & Sémélé" de  Ensemble Amarillis, Héloïse Gaillard & Maïlys de Villoutreys
"Sheng : Oeuvres pour choeur et orgue de Grégoire Rolland" de Choeur de Chambre Dulci Jubilo, Christopher Gibert & Thomas Ospital
"Trompe la mort" de Bazar Bellamy
"Tokoto" de Bancal Chéri
"Duo Solo" de Astig Siranossian

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Prenez garde à son petit couteau" au Monfort Théâtre
"Deux amis" au Théâtre du Rond-Point
"Ruy Blas" au Théâtre des Béliers Parisiens
"Playlist Politique" au Théâtre de la Bastille
"Nuit" au Théâtre des Quartiers d'Ivry
"Depois do silêncio (Après le silence)" au Centquatre
"Sfumato, l'art d'effacer les contours" au Théâtre Dunois
"Je me souviens le ciel est loin la terre aussi" au Monfort Théâtre
"Histoire(s) de baiser(s)" au Lavoir Moderne Parisien
"Avril Enchanté" au Théâtre Le Guichet-Montparnasse
"La Cérémonie" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Perte" à La Piccola Scala
les reprises :
"Cirque Le Roux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Le 13ème Art
"La nuit juste avant les forêts" au Théâtre de la Boutonnière
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Ossip Zadkine - Une vie d'ateliers" au Musée Zadkine
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit :
"La Disparition des lucioles" de Sébastien Pilote
"La Grande noirceur" de Maxime Giroux
"Ema" de Pablo Larraín
"Home" de Franka Potente
"Un père" de Marine Colomiès
"Dark waters de Todd Haynes
"Backroom - Drogue mortelle" de Rosa von Praunheim
en salle un film restauré :
"Un petit cas de conscience" de Marie-Claude Treilhou

Lecture avec :

"L'histoire de l'hiver qui ne voulait jamais finir" de Shane Jones
"Black Bird" de James Keene & Hillel Levin
et toujours une sélection spéciale Histoire :
"Le livre noir de vladimir poutine" de Galia Ackerman et Stéphane Courtois
"l'armée française, 2 siècles d'engagement" de Jean Lopez
"Espions en révolution" de Joël Richard Paul

"La guerre du désert" de Benoit Rondeau
"Russie, révolution et guerre civile (1917-1921) de Antony Beevor
"Le noir et le brun" de Jean Christophe Buisson
"Images de France" de Léonard Dauphant
"Hitler et Churchill" de Andrew Roberts

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=