Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Fisherman's Friends
Chris Foggin  juillet 2021

Réalisé par Chris Foggin. Grande Bretagne. Comédie. 1h30 (Sortie 7 juillet 2021). Avec avec James Purefoy, David Hayman, Dave Johns, Sam Swainsbury, Tuppence Middleton et Noël Clarke.

Voilà le film parfait pour voir en vacances, si possible en villégiature dans un port de pêche encore en activité...

"Fisherman's Friends" de Chris Foggin coche toutes les cases du "feel good movie » à l'anglaise. Il sent la bière, l'émotion, les personnages bruts de décoffrage aux répliques cinglantes et décrit toute une communauté humaine où chacun a sa place et quelque chose d'important à jouer. Ici, on ne néglige aucun rôle. Au contraire, c'est l'addition de tous ces talentueux acteurs anglais qui fait le charme de cette comédie sociale.

Car, mine de rien, ce genre de films est la version optimiste, on pourrait presque écrire de "droite", des célèbres films sociaux anglais dont Ken Loach et Mike Leigh fournissent quasi tous les ans des drames poignants faits pour que les spectateurs prennent conscience des inégalités et éventuellement agissent contre.

Dans "Fisherman's Friends", au contraire, on a une communauté fière d'elle-même, avec ses problèmes - et l'on sait que la vie des pêcheurs est menacée par la surpêche industrielle - mais qui accepte finalement l'ordre établi. Ces pêcheurs moqueurs n'ont ni l'idée ni l'envie de le renverser et il ne se mettent en colère que si on ne leur permet plu de continuer de vivre fièrement de leur dur métier.

Quand un trio de producteurs de musique arrive par hasard à Port Isaac, en Cornouailles, les pêcheurs méprisent gentiment ces parvenus, symbole du capitalisme londonien. Eux, ils ont d'autres valeurs que l'argent et ne sont donc pas , a priori, attirés par la proposition faite par Daniel : celle d’enregistrer un disque de leurs chants.

Daniel (Daniel Hayman) devra s'immerger dans la communauté, partager leur difficile quotidien et surtout montrer qu'il les respecte pour arriver à ses fins... Commenceront alors les difficultés puisque ses supérieurs, incarné par Noël Clarke, eux, croient aux contrats pas à la parole donnée.

Pour confirmer le soupçon "droitier" du film, Clarke, acteur afro-britannique, est celui qui comprend le moins la "musique traditionnelle" et préfère évidemment la "world music", sans comprendre que des chants de Cornouailles puisse appartenir à cette catégorie. De plus, pour ne rien arranger, il est présenté de manière un peu sournoise comme homosexuel, ce qui expliquerait aussi son dédain pour ces pêcheurs en ciré, comble de l'hétéro-sexualité...

Bon, si l'on ne tient pas rigueur au film de ce sous-texte désagréable, "Fisherman's Friends" de Chris Foggin vaut largement de prendre la mer et d'écouter des chants qui ont une parenté avec ceux d'Irlande, modernisées par The Pogues et leur mythique leader, Shane Mc Gowan.

On signalera, au passage, qu'on peut encore voir "Crock of Gold" (2020) de Julian Temple, produit par Johnny Depp. Ce documentaire très émouvant sur la vie du chanteur alcoolique et désormais paralytique, n'est pas si loin de l'univers des pêcheurs chanteurs de Port Isaac. Sauf que "Fisherman's Fiends" raconte comment ils intègrent le haut des hit-parades et pas la déprime lancinante de Shane McGowan.

On le redit : ce film rend heureux et appartient à un genre typiquement anglais, celui des films où l'on suit une petite communauté de gens divers mus par la même passion et qui réussissent en s'associant, sans pour cela revendiquer l'exemplarité.

Dans quelques semaines, on pourra voir un film voisin de celui-là, mais, cette fois-ci, il s'agira de braves gallois pauvres achetant ensemble un cheval de course qui va leur faire gagner pas mal d'argent. Dans "Dream Horse" d'Euros Lyn, comme dans "Fisherman's Friends" de Chris Foggin, on découvre que l'amitié est une valeur cardinale outre-Manche. Le cinéma britannique le dit haut et fort dans de beaux films qui ont le mérite d'être populaires sans tomber dans aucune démagogie

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 19 septembre 2021 : Au revoir l'été

Il n'a jamais fait aussi beau qu'en cette fin d'été, profitons-en pour sortir, au théâtre, au cinéma, au musée, dans vos librairies et chez vos disquaires. Si vous manquez d'idées, voici notre petite sélection de la semaine.

Du côté de la musique :

"Chausson - Ravel - Enescu" de David Grimal & Les Dissonnances
"Marcel Lattès : le diable de Paris" de Les Frivolités Parisinnes
"The Free Design", nouveau mix de la nouvelle saison de Listen In Bed
"Onze heures onze orchestra volume 3" de Onze Heures Onze Orchestra
découvrez Temps Calme, Eau Rouge, The Blinds Suns, Ottis Coeur et The Soulphoenixs dans cette petite sélection
"Hard days fuzzy nights" de The Freaky Buds
"De pelicula" de The Liminanas et Laurent Garnier
"Spaceshipone" de The Volunteered Slaves
et toujours :
"Fever dreams" de Villagers
"Sankofa" de Amaro Freitas
"Incidents" de Black Ink Stain
"Les géantes" de Duo du Bas
"Apocalypsna" de Eliz Murad qui nous en parle en interview
"Saturday night, sunday morning" de Jake Bugg
"Jean Baptiste Lully : Ballet royal de la naissance de Vénus" de Les Talens Lyriques
"Froggy's Delight", le meilleur titre d'émission jamais trouvé, et c'est celui de la première émission de Listen In Bed pour sa saison 3 !
"Vivaldi, l'âge d'or" de Marianne Piketty & le Concert Idéal
"Chrysta bell sings The Cure" de Strange as Angels

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Le Banquet. Not a musical, not at all" au Théâtre 13-Glacière
"Tu es vraiment si pressé ?" au Théâtre La Croisée des Chemins-Belleville
"Le Grand départ" au Théâtre La Flèche
"Guten Tag Madame Merkel" au Théâtre La Flèche
"Premier Amour" au Théâtre La Croisée des Chemins-Belleville
les reprises :
"Correspondance avec la Mouette" au Théâtre La Reine Blanche
"Al Atlal, chant pour ma mère" à la MC93 à Bobigny
"Karine Dubernet - "Souris pas !" à l'Apollo Comedy
et les autres spectacles de la rentrée

Expositions :

"Vivian Maier" au Musée du Luxembourg
dernière ligne droite pour :
"L'Heure bleue de Peder Severin Krøyer"au Musée Marmottan-Monet
"Divas - D'Oum Kalthoum à Dalida" à l'Institut du Monde Arabe
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
dans le registre Oldies but Goodies "Via Margutta" de Mario Camerini
en streaming gratuit :
"La Fille inconnue" de Jean-Pierre Dardenne et Luc Dardenne
"Sibel" de Guillaume Giovanetti et Cagla Zencirci
un cyle Brunot Dumont en 5 flms
"Twentynine Palms"
"Hadewijch"
"La Vie de Jésus"
"Flandres"
"L'Humanité"

Lecture avec :

"Celle qui brûle" de Paula Hawkins
"Okoalu" de Véronique Sales
"Poudre blanche Sable d'or" de Matthieu Luzak
"Quand tu viens me voir ?" de Charles Berberian
"Shuggie bain" de Douglas Stuart
"Si maintenant j'oublie mon ile" de Serge Airoldi
et toujours :
"L'enfant de poussière, la peste et la vigne" de Patrick K. Dewdney
"L'éternel fiancé" de Agnès Desarthe
"La commode aux tiroirs de couleurs" de Olivia Ruiz
"Les soeurs de Montmorts" de Jérôme Loubry
"Nouvelle histoire de la Shoah" de Alexandre Bande, Pierre Jérôme Biscarat & Olivier Lalieu
"Plasmas" de Céline Minard
"Une autre guerre" de John A. Lynn II

Du côté des jeux vidéos :

"Chivalry 2" sur PS4, PS5, Xbox Series et Windows
"Ghosts'n Goblins Resurrection" sur Switch, PS4, Xbox One et Windows
Des streams tous les jours à 21H sur la chaine twitch de Froggy's Delight.

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=