Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Tomasz Sroczynski
Symphony n°2 / Highander  (Ici d'Ailleurs)  août 2021

Il y a, chez Tomasz Sroczynski une sorte de post-postmodernisme (ce terme ne voulant absolument rien dire, sauf l’idée que l’on peut se faire d’une musique qui ne cesse de perdre sa substantifique moelle) à l’européenne dont Arvo Pärt pourrait être l’emblème, ou au moins le grand-père.

Justement, Sroczynski aime à citer le compositeur estonien dans ses influences. Nous pourrions penser ici à une sorte de "mystic minimalism", attention nous sommes très très loin d’un mysticisme à la Szymanowski. Il y a de l’ambient aussi. Surtout, Tomasz Sroczynski est polonais est sa filiation se dirige plutôt vers cet avant-garde (qui ne l’est plus depuis longtemps) polonaise : Lutoslawski, Penderecki (sa seconde période) et surtout Górecki, et dans une moindre mesure vers le Polish Radio Experimental Studio. Le compositeur évoque également la techno de Detroit et celle minimaliste allemande comme source d’inspiration.

Appeler une œuvre symphonie en 2021 est assez surprenant. Pas d’orchestre ici, mais un travail en quatre mouvements, autour de boucles de violon, sur la superposition de sons, leur amplification. Mais le nom, plus que montrer la volonté de se replacer dans un contexte harmonique ou historique (cette grande histoire de la symphonie et de son traitement), en mettant de côté, on l’espère, une certaine vanité, semble être un clin d’œil (appuyé) à cette génération polonaise précédente. Dans le genre clin d’œil, il y a aussi ces quelques bribes de folk qui rappellent Górecki et son utilisation des danses du massif des Tatras et des airs de Silésie.

Hélas, ici point de mélodies "expansives", point de musique sérielle, point de tintinnabuli, de réel travail sur les timbres, point d’ultra-chromatisme, point de recherches sur les dynamiques. Le rideau de fer est tombé et la pertinence, la spécification, presque politique (et infiniment religieuse) de cette musique d’une partie de l’Europe de l’Est avec. De Pärt Sroczynski n’en retient, comme la mauvaise représentation que l’on pourrait avoir des musiques répétitives, qu’un ensemble monolithique, qu’un développement mélodique autour d’un noyau, et qu’un temps lisse.

Reste l’idée d’une musique à la fois moderne et passéiste. Moderne dans sa façon de mêler instrument acoustique et l’électronique, l’agrégation des genres dans cette continuité de méta-esthétiques. Passéiste parce qu’elle renvoie, irrémédiablement aux langages du passé.

 

En savoir plus :
Le Soundcloud de Tomasz Sroczynski
Le Facebook de Tomasz Sroczynski


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 25 juillet 2021 : Voilà l'été

L'été se poursuit tranquillement, moins de chroniques de notre côté mais nous sommes toujours là pour vous proposer nos découvertes estivales. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Fa-tality" de E-Riser
"Garden party" de Gurl
"Peace of love" de Kings Of Convenience
"L'auvergnat chante Brassens à la Coopérative de mai" par divers artistes
"Giants" de Pierre Mottron
"II" de Servo
"Enraciné" de Yvard
et toujours :
"Si la rivière coule" de Belfour
Un petit point sur le Hellfest #15 (édition 2022)
"Primeiro disco" de José
"Sister" de Mina Tindle
"Sur l'écran noir" de Thierry Eliez
"Symphony N°2 / Highlander" de Tomasz Sroczynski

Au théâtre :

des suggestions avec les spectacles de l'été
les spectacles au Festival Off d'Avignon
et les festivals dans son salon avec des captations :
au Festival d'Avignon "La Cerisaie" d'Anton Tchekhov par Tiago Rodrigues
au Festival d'Aix-en-Provence :
"Les Noces de Figaro" de Mozart
"Tristan et Isolde" de Richard Wagner
"Carmen" de Georges Bizet
et un opéra moderne "Innocence" de Kaija Saariaho

Expositions :
en visite virtuelle commentée :
"Les origines du monde. - L'invention de la nature au XIXe siècle" au Musée d'Orsay
"Le Corps et l'Ame. De Donatello à Michel-Ange. Sculptures italiennes de la Renaissance" au Musée du Louvre
"Dans la poussière de Séville... sur les traces du Saint Thomas de Velázquez" au Musée des Beaux-Arts d’Orléans
"De Chantilly à Azay-le-Rideau. Le retour des portraits de la Renaissance" au Château d’Azay-le-Rideau
et les expos de l'été parisien

Cinéma :

en salle :
"True Mothers" de Naomi Kawaze
"Spirale" de Darren Lynn Bousman
at home en streaming gratuit :
"Companeros" de Alvaro Brechner
"Volare" de Gabriele Salvatores
"The Last family" de Jan P. Matuszynski
"Demain, la liberté !" de Hossein Pourseifi

Lecture avec :

"Live !" de Jeff Jackson
"Ne m'oublie pas" de Alix Garin

"Oeuvres complètes IV" de Roberto Botano
"Le divin scénario" de Jacky Beneteaud & Fabrizio Dori
"Parasites" de Ben'H Winters

"Mémoires" de Albert Kesselring
"Maitresses et femmes d'influence" de Robert Schneider

Du côté des jeux vidéos :

"Chivalry 2" sur PS4, PS5, Xbox Series et Windows
"Ghosts'n Goblins Resurrection" sur Switch, PS4, Xbox One et Windows
Des streams tous les jours à 21H sur la chaine twitch de Froggy's Delight.

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=