Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Vivian Maier
Musée du Luxembourg  (Paris)  Du 15 septembre 2021 au 16 janvier 2022

En collaboration avec la Vivian Maier Scholarship Fund, la Collection John Maloof de Chicago et la Howard Greenberg Gallery de New York, la Réunion des musées nationaux-Grand Palais et la diChroma photography, structure spécialisée dans les expositions photographiques internationales, proposent une exposition consacrée à la photographe américaine Vivian Maier (1926-2009).

Une photographe atypique et singulière puisque amateure autodidacte à la conséquente production confidentielle, plus de 100 000 négatifs, et demeurée anonyme à défaut d'avoir de son vivant publié ou exposé ses clichés.

Et ce, jusqu'à son accidentelle découverte en 2007 lors de l'achat aux enchères du contenu du garde-meuble où étaient entreposés ses biens par John Maloof qui depuis a procédé à une intense action d'exposition et de diffusion qui a donné lieu à la critique de "business Vivian Maier".

Vivian Maier, de l'anonymat à la panthéonisation

De nombreuses expositions ont lieu chaque année, ainsi une douzaine en 2019 dont "Vivian Maier, Street photographer" au Musée de l'Ancien évêché de Grenoble

précédée en 2013 par l'exposition "Vivian Maier, une photographe révélée" présentée au Château de Tours par le Jeu de Paume.

Ce qui a fait accéder Vivian Maier à une gloire posthume en l'érigeant en figure majeure de la Street Photography que célèbre l''exposition au Musée du Luxembourg conçue sous le commissariat d'Anne Morin, directrice de diChroma photography.

Elle privilégie un parcours en neuf sections thématiques analytiques, telles "Autoportait et autoreprésentation" ou "Gestes interstitiels" qui impliquent la connaissance préalable du corpus photographique de l'auteure.

Celui-ci signifie sa prédilection pour la déambulation urbaine, et entre le photojournalisme et la photographie humaniste, pour les scènes de rue notamment dans les quartiers populaires, comme par fascination pour les marges alors qu'elle évoluait professionnellement comme gouvernante d'enfants dans des familles aisées, et le registre du portrait avec les figures d’inconnus saisis au vol dans le double sens du terme.

Par ailleurs, il révèle sa pratique récurrente de l'autoportrait qui a été analysé comme une quête d'identité et une mise en abîme du dédoublement entre la femme et la photographe.

Il se décline soit sous forme explicite comme sujet, toujours avec l'appareil photographique pour signifier un statut - et l'affirmer - ou à la manière du caméo qui s'inscrit dans l'autoreprésentation une pratique connue dans l'art depuis les maîtres anciens, tel Velasquez dans son tableau "Les Ménines", au cinéma avec les apparitions-signature d'Alfred Hitchcock et même dans la bande dessinée avec Hergé qui se croque en silhouette dans les albums de Tintin.

A voir en préambule à la visite les portfolios sur le site dédié à Vivian Maier et les documentaires :

"Finding Vivian Maier" sorti en France sous le titre "A la recherche de Vivian Maier" réalisé par Charlie Siskel et John Maloof (chronique)

"Vivian Maier, Who Took Nanny’s Pictures ?" réalisé pour la BBC par Jill Nicholls en 2013.

 
En savoir plus :

Le site officiel du Musée du Luwembourg

Crédits photos : © Rmn-Grand imable autorisation de la Rmn-Grand Palais


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 25 septembre 2022 : La culture n'est pas un luxe

8ème vague, confinement énergétique... rien de bien brillant pour le futur, heureusement il reste la curiosité et la culture. Gardons le cap et restons groupés. Voici le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Bobo playground" de Alexis HK
"Ca pixellise" de Dimoné
"The portable Herman Dune Vol 1" de Herman Dune
"La mélodie, le fleuve et la nuit" de Jérôme Minière
"Kramies" de Kramies
"Mémoires d'une femme" de Myriam Barbaux-Cohen
"The hardest part" de Noah Cyrus
"Dvorak : Quatuor américain, valses" de Quatuor Talich
"Fauré le dramaturge" de Takénori Némoto, Cécile Achille, Cyrille Dubois et Ensemble Musica Nigella
et toujours :
"J'ai vécu les étoiles" de Andoni Iturrioz
"Ornette Under the Repetitive Skies 3" de Clément Janinet
"Alan Hovhaness : oeuvres pour piano" de François Mardirossian
"Live in Paris" de Fred Nardin Trio
"Show AC/DC" de Ladies Ballbreakers
"Luigi Concone" de Mavroudes Troullos & Rachel Talitman
quelques clips avec Moundrag, Ottis Coeur et Madam
"Souvenirs" de Pale Blue Eyes
"Life and life only" de The Heavy Heavy

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Harvey" au Théâtre du Rond-Point
"Les Producteurs" au Théâtre de Paris
"Bérénice" à La Scala
"Les Filles aux mains jaunes" au Théâtre Rive Gauche
"Il n'y a pas d'Ajar" aux Plateaux Sauvages
"Echo" aux Plateaux Sauvages
"Le syndrome d'Hercule" au Théâtre Essaion
les reprises :
"Cahier d'un retour au pays natal" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Le dépôt amoureux" au Théâtre Les Déchargeurs
"Darius" au Théâtre Essaion
"A la recherche du temps perdu" au Théâtre de la Contrescarpe
"L'Autre fille" au Théâtre des Mathurins
"Les Divalala - C'est LaLamour !" au Grand Point Virgule
et les spectacles à l'affiche

Expositions :

"Frida Khalo, au-delà des apparences" au Palais Galliera
"Hyperréalisme - Ceci n'est mon corps" au Musée Maillol
'Miroir du monde - Chefs d'oeuvre du Cabinet d'art de Dresde" au Musée du Luxembourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :
en salle : "L'Ombre de Goya" de José Luis Lopez-Linares
en streaming gratuit :
"Qui vive" de Marianne TArdieu
"Big Fish" de Tim Burton
"Marguerite" de Xavier Giannoli
"Chained" de Yaron Shani

Lecture avec :

"Les masques éphémères" de Donna Leon
"La guerre de cent ans" de Amable Sablon du Corail
"D'où vient l'amour" de Yann Queffélec
et toujours :
"Combattre en dictacture" de Jean Luc Leleu
"Hideo Kojima, aux frontières du jeu" de Erwan Desbois
"Le cartographe des absences" de Mia Couto
"Le coeur ne cède pas" de Grégoire Bouillier
"Le tumulte" de Sélim Nassib
"Un profond sommeil" de Tiffany Quay Tyson

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=