Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Vivian Maier
Musée du Luxembourg  (Paris)  Du 15 septembre 2021 au 16 janvier 2022

En collaboration avec la Vivian Maier Scholarship Fund, la Collection John Maloof de Chicago et la Howard Greenberg Gallery de New York, la Réunion des musées nationaux-Grand Palais et la diChroma photography, structure spécialisée dans les expositions photographiques internationales, proposent une exposition consacrée à la photographe américaine Vivian Maier (1926-2009).

Une photographe atypique et singulière puisque amateure autodidacte à la conséquente production confidentielle, plus de 100 000 négatifs, et demeurée anonyme à défaut d'avoir de son vivant publié ou exposé ses clichés.

Et ce, jusqu'à son accidentelle découverte en 2007 lors de l'achat aux enchères du contenu du garde-meuble où étaient entreposés ses biens par John Maloof qui depuis a procédé à une intense action d'exposition et de diffusion qui a donné lieu à la critique de "business Vivian Maier".

Vivian Maier, de l'anonymat à la panthéonisation

De nombreuses expositions ont lieu chaque année, ainsi une douzaine en 2019 dont "Vivian Maier, Street photographer" au Musée de l'Ancien évêché de Grenoble

précédée en 2013 par l'exposition "Vivian Maier, une photographe révélée" présentée au Château de Tours par le Jeu de Paume.

Ce qui a fait accéder Vivian Maier à une gloire posthume en l'érigeant en figure majeure de la Street Photography que célèbre l''exposition au Musée du Luxembourg conçue sous le commissariat d'Anne Morin, directrice de diChroma photography.

Elle privilégie un parcours en neuf sections thématiques analytiques, telles "Autoportait et autoreprésentation" ou "Gestes interstitiels" qui impliquent la connaissance préalable du corpus photographique de l'auteure.

Celui-ci signifie sa prédilection pour la déambulation urbaine, et entre le photojournalisme et la photographie humaniste, pour les scènes de rue notamment dans les quartiers populaires, comme par fascination pour les marges alors qu'elle évoluait professionnellement comme gouvernante d'enfants dans des familles aisées, et le registre du portrait avec les figures d’inconnus saisis au vol dans le double sens du terme.

Par ailleurs, il révèle sa pratique récurrente de l'autoportrait qui a été analysé comme une quête d'identité et une mise en abîme du dédoublement entre la femme et la photographe.

Il se décline soit sous forme explicite comme sujet, toujours avec l'appareil photographique pour signifier un statut - et l'affirmer - ou à la manière du caméo qui s'inscrit dans l'autoreprésentation une pratique connue dans l'art depuis les maîtres anciens, tel Velasquez dans son tableau "Les Ménines", au cinéma avec les apparitions-signature d'Alfred Hitchcock et même dans la bande dessinée avec Hergé qui se croque en silhouette dans les albums de Tintin.

A voir en préambule à la visite les portfolios sur le site dédié à Vivian Maier et les documentaires :

"Finding Vivian Maier" sorti en France sous le titre "A la recherche de Vivian Maier" réalisé par Charlie Siskel et John Maloof (chronique)

"Vivian Maier, Who Took Nanny’s Pictures ?" réalisé pour la BBC par Jill Nicholls en 2013.

 
En savoir plus :

Le site officiel du Musée du Luwembourg

Crédits photos : © Rmn-Grand imable autorisation de la Rmn-Grand Palais


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 10 octobre 2021 : la petite lorgnette de la culture

C'est reparti pour un tour, on vous prépare des choses pour la fin d'année avec les amis du Village Pop mais aussi dans le look de votre site préféré. En attendant, voici le replay de la MAG34 et bien entendu le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Glow on" de Turnstile
"9" de 21 Grammes
"Satellite" de Fabulous Sheep
"55" de Heimlich
"Schubert : Sonates pour piano D840 & D960" de Jean Marc Luisada
"Mixology" de Katerina Fotinaki
"Love Letters" la nouvelle émission de Listen In Bed qui cause de Metronomy
"Awé !" de Samy Thiébault
"Diaporama" de Stéphanie Acquette
"Mumbo Jumbo" de Dragon Rapide
"La nuit des stéphanois" au Fil de Saint Etienne
et toujours :
"Mary's Ideas : Umlaut Big Band plays Mary Lou Williams" de Umlaut Big Band
"From dreams to dust" de The Felice Brothers
"A bright interval" de Sweet Gum Tree
Rencontre avec Marianne Piketty autour de son disque "Vivaldi l'âge d'or"
"Fracture" saison 3 émission 2 de Listen In Bed
"En suspens" de Daniel Jea
"Chaleur digitale" de Collateral

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Pour ne pas finir comme Roméo et Juliette" au Théâtre des Abbesses
"A.I.R." au Théâtre La Flèche
les reprises :
"Fausse note" au Théâtre de la Contrescarpe
"Portrait de Raoul" au Monfort Théâtre
"Accusé.e" au Théo Théâtre
"Mon meilleur copain" à la Comédie de Paris
"Jos Houben - L'art du rire" à La Scala
"Mathieu Penchinat - Qui fuis-je ? " au Théâtre du Marais
"Machine de Cirque" à La Scala
les autres spectacles à l'affiche
et le théâtre dans son salon avec des captations intégrales en streaming gratuit
"Acqua Alta" au Théâtre national de Chaillot
"Est-ce que j'ai une gueule d'Arletty ?" au Théâtre du Petit Montparnasse

Expositions :

"Jean-Michel Othoniel- Le Théorème de Narcisse" au Petit Palais
"Soutine/de Kooning, la peinture incarnée" au Musée de l'Orangerie
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit :
"Vernon Subutex 1" de Hannes Rossacher
"Tu ne tueras pas" de Krzysztof Kieslowski
"Un Condé" de Yves Boisset
"L'Ange exterminateur" de Luis Bunuel
"A Fish swimming upside down"de Eliza Petkova
"Hadewijch" de Bruno Dumont

et en salle un documentaire "Leur Algérie" de Lina Soualem

Lecture avec :

Les conquérants de la steppe, d'Attila au khanat de Crimée, Ve-XVIIIe siècle" de Arnaud Blin
"Le jardin des monstres" de Lorenza Pieri
"Kérozène" de Adeline Dieudonné
"En automne" de Karl Ove Knausgaard
"Danton et Robespierre, le choc de la révolution" de Loris Chavanette
"Danseurs sur le rivage" et "Dem" de William Melvin Kelley
et toujours :
"Venise" de Elisabeth Crouzet-Pavan
"Sur l'île noire" de Sonja Delzongle
"Rien à déclarer" de Richard Ford
"Le chat, le général et la corneille" de Nino Haratischwilli
"L'unique goutte de sang" de Arnaud Rozan
"Apocalypse Show, quand l'Amérique s'effondre" de Anne-Lise Melquiond

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=