Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Là-bas, de l’autre côté de l’eau
Théâtre La Bruyère  (Paris)  septembre 2021

Comédie dramatique de Pierre-Olivier Scotto, mise en scène de Xavier Lemaire, avec Isabelle Andréani, Hugo Lebreton, Kamel Isker, Noémie Bianco, Maud Forget, Chadia Amajod, Teddy Melis, Franck Jouglas, Patrick Chayriguès, Julien Urrutia, Laurent Letellier et Xavier Kutalian.

Dans cette grande saga familiale sur fond des tragiques évènements de la Guerre d’Algérie, Pierre-Olivier Scotto aborde enfin un sujet qui lui tenait particulièrement à cœur, lui le pieds noir né et élevé "Là-bas, de l’autre côté de l’eau".

Pour raconter l’Algérie de son enfance et la tragique escalade qui a amené des familles entières qui se sont côtoyées et pour certaines aimées, à se détester et même parfois s’entretuer, il a créé un véritable feuilleton théâtral de plus de 2h30 qui balaie la période allant de 1954 à 1962.

Le rideau s’ouvre sur les hauteurs d’Alger dans l’huilerie des Surgenti, dirigée d’une main de fer par Marthe Surgenti, pied noir pleine de bagou mais aussi de rancœur envers "ces arabes" qu’elle traite comme ses enfants mais accuse d’avoir tué son cher mari dans un attentat sanglant dont elle a du mal à se remettre.

Sa fille aînée, France, a 18 ans et rêve de Paris où elle voudrait rencontrer Françoise Sagan et danser avec les yéyés dans les caves Saint-Germain des Pré. Fougueuse et passionnée, elle se sent à l’étroit dans son pays natal et est éprise de Moktar, l’ouvrier de sa mère avec qui elle a grandie, déchiré quant à lui entre son amour pour la jeune fille et ses aspirations à une Algérie libérée du joug français.

Pendant ce temps en métropole, Jean-Paul, jeune banlieusard fan d’Eddie Mitchell, se prépare à partir, sa guitare en bandoulière, en tant qu’"appelé", sans anticiper la dureté d’un conflit que, dans les ministères, on tend encore à minimiser. Amours contrariés, aspirations contradictoires et déchues et grands moments historiques rythmeront bientôt la vie de nos 3 protagonistes emportés dans les affres d’un conflit qui les dépasse.

Sur scène ils ne sont pas moins de douze comédiens pour incarner les nombreux personnages qui peuplent cette fresque épique. Pierre-Olivier Scotto a fait le choix de laisser la parole à l’ensemble des belligérants : pieds-noirs, arabes pacifistes, militants du FLN, militaires français, ou membres du ministère seront ainsi appelés tour à tour sur les devants de la scène pour livrer leurs sentiments et version d’une histoire dont seront exposés les grands moments. Photos de famille couleur sépia et extraits vidéos tirés des archives nationales sont d’ailleurs projetés tout au long du spectacle pour donner du contexte.

Pour donner vie à son texte fleuve, Pierre-Olivier Scotto s’est entouré d’excellents professionnels. La mise en scène de Xavier Lemaire est classique mais d’une grande efficacité : direction d’acteur au cordeau, costumes de très bonne facture (réalisé par Virginie H), lumières très propres (de Didier Brun) scénographie basée sur de nombreux et rapides changements de décors (pensés par Caroline Mexme), évoquant tour à tour l’huilerie des Surgenti, une cave de la casbah, les arrières salle des ministères ou la campagne algérienne.

Des éléments mobiles permettent d’occuper habilement la scène dans toute sa hauteur et sa profondeur et servent fréquemment d’écran de projection. Du côté de la distribution, Isabelle Andréani incarne une Marthe Surgenti pleine de gouaille.

Hugo Lebreton est un Jean-Paul touchant de naïveté tandis que Maud Forget donne vie à de nombreux rôles secondaires (dont la sœur de France, une combattante du FLN et l’amoureuse française de Jean-Paul) avec beaucoup de présence. Quant à Kamel Isker il est formidable dans son rôle de Moktar qu’il interprète, malgré le caractère entier du personnage, avec beaucoup de nuance.

Avec "Là-bas, de l’autre côté de l’eau", et nonobstant quelques longueurs et emphases parfois réductrices, Pierre-Olivier Scotto signe donc un drame historique au dénouement poignant servi par une réalisation de grande qualité et une interprétation émérite.

 

Cécile B.B.         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 10 octobre 2021 : la petite lorgnette de la culture

C'est reparti pour un tour, on vous prépare des choses pour la fin d'année avec les amis du Village Pop mais aussi dans le look de votre site préféré. En attendant, voici le replay de la MAG34 et bien entendu le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Glow on" de Turnstile
"9" de 21 Grammes
"Satellite" de Fabulous Sheep
"55" de Heimlich
"Schubert : Sonates pour piano D840 & D960" de Jean Marc Luisada
"Mixology" de Katerina Fotinaki
"Love Letters" la nouvelle émission de Listen In Bed qui cause de Metronomy
"Awé !" de Samy Thiébault
"Diaporama" de Stéphanie Acquette
"Mumbo Jumbo" de Dragon Rapide
"La nuit des stéphanois" au Fil de Saint Etienne
et toujours :
"Mary's Ideas : Umlaut Big Band plays Mary Lou Williams" de Umlaut Big Band
"From dreams to dust" de The Felice Brothers
"A bright interval" de Sweet Gum Tree
Rencontre avec Marianne Piketty autour de son disque "Vivaldi l'âge d'or"
"Fracture" saison 3 émission 2 de Listen In Bed
"En suspens" de Daniel Jea
"Chaleur digitale" de Collateral

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Pour ne pas finir comme Roméo et Juliette" au Théâtre des Abbesses
"A.I.R." au Théâtre La Flèche
les reprises :
"Fausse note" au Théâtre de la Contrescarpe
"Portrait de Raoul" au Monfort Théâtre
"Accusé.e" au Théo Théâtre
"Mon meilleur copain" à la Comédie de Paris
"Jos Houben - L'art du rire" à La Scala
"Mathieu Penchinat - Qui fuis-je ? " au Théâtre du Marais
"Machine de Cirque" à La Scala
les autres spectacles à l'affiche
et le théâtre dans son salon avec des captations intégrales en streaming gratuit
"Acqua Alta" au Théâtre national de Chaillot
"Est-ce que j'ai une gueule d'Arletty ?" au Théâtre du Petit Montparnasse

Expositions :

"Jean-Michel Othoniel- Le Théorème de Narcisse" au Petit Palais
"Soutine/de Kooning, la peinture incarnée" au Musée de l'Orangerie
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit :
"Vernon Subutex 1" de Hannes Rossacher
"Tu ne tueras pas" de Krzysztof Kieslowski
"Un Condé" de Yves Boisset
"L'Ange exterminateur" de Luis Bunuel
"A Fish swimming upside down"de Eliza Petkova
"Hadewijch" de Bruno Dumont

et en salle un documentaire "Leur Algérie" de Lina Soualem

Lecture avec :

Les conquérants de la steppe, d'Attila au khanat de Crimée, Ve-XVIIIe siècle" de Arnaud Blin
"Le jardin des monstres" de Lorenza Pieri
"Kérozène" de Adeline Dieudonné
"En automne" de Karl Ove Knausgaard
"Danton et Robespierre, le choc de la révolution" de Loris Chavanette
"Danseurs sur le rivage" et "Dem" de William Melvin Kelley
et toujours :
"Venise" de Elisabeth Crouzet-Pavan
"Sur l'île noire" de Sonja Delzongle
"Rien à déclarer" de Richard Ford
"Le chat, le général et la corneille" de Nino Haratischwilli
"L'unique goutte de sang" de Arnaud Rozan
"Apocalypse Show, quand l'Amérique s'effondre" de Anne-Lise Melquiond

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=