Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Lightfall, La Dernière Flamme
Tim Probert  (Editions Gallimard)  mars 2021

Illustrateur et directeur artistique dans un studio d’animation indépendant à New York, Tim Probert publie en 2020 son premier comics jeunesse chez HarperAlley aux Etats-Unis.

En 2021, le premier tome de Lightfall, La Dernière Flamme, débarque alors aux éditions Gallimard Jeunesse.

Dans un monde où la nuit ne tombe plus, Bea vit avec son grand-père, un illustre cochon-sorcier. Alors qu’elle parcourt la forêt pour collecter les ingrédients nécessaires à la concoction d’une potion, elle tombe nez à nez avec Cad, une drôle de créature végétarienne qui prétend faire partie d’un peuple supposément disparu depuis des siècles, justement à la recherche du fameux sorcier. La jeune fille décide alors de le guider jusqu’à son grand-père, mais c’est malheureusement une maison vide qui les accueille avec pour seul indice un parchemin adressé à Bea dans lequel son grand-père lui demande de ne pas partir à sa recherche et de surtout veiller coûte que coûte sur une fiole dans laquelle brûle un feu constant. Bea et Cad, ignorant les mises en garde, vont alors s’allier et partir en quête du cochon-sorcier.

Dans ce récit, Tim Probert s’approprie tous les codes des récits de fantasy classique : un monde imaginaire peuplé de créatures fantastiques, des civilisations légendaires, une quête, de la magie, un héritage, une sombre menace qui plane, des amitiés qui se créent au long du périple, tout y est et si on pourrait imaginer que c’est du déjà vu, force est de constater que c’est toujours diablement efficace.

À tous ces éléments clés, l’auteur ajoute une bonne dose de poésie et d’humour ainsi que des personnages intéressants, notamment la petite Bea, héroïne douce et espiègle dont l’anxiété et le stress sont matérialisés dans le comics par des lianes noires qui apparaissent autour d’elle et l’enserrent progressivement à mesure que l’angoisse croît, entravant ses mouvements. Une image que je trouve particulièrement pertinente surtout lorsqu’il s’agit de s’adresser à des enfants, mais qui rend également ce jeune personnage un peu plus accessible et réaliste et permet, entre autres, de sortir le récit des clichés dans lesquels il pourrait tomber.

Je ne peux pas manquer de mentionner les superbes illustrations dont les couleurs sont si bien travaillées que de la lumière paraît parfois directement émaner des pages, de cette lueur chaude qui nimbe d’un or léger les fins de journées. Bien que destiné à un public relativement jeune, le graphisme est original sans être naïf et les planches sont, au contraire, très riches, dans une ambiance m’évoquant un savant mélange entre Hilda, Over the Garden Wall et Gravity Falls.

Lightfall est une lecture parfaite pour tous les âges, idéale pour entrer dans l’ambiance de ce début d’automne. J’avoue m’être déjà surprise à le refeuilleter depuis ma première lecture pour admirer certaines planches et me plonger dans cette atmosphère magique qui a le don de me transporter.

Tim Probert est à mon avis un auteur à suivre de près qui nous offre ici le premier tome d’une saga pleine de belles promesses, une aventure dans laquelle on s’élance avec enthousiasme dont la suite est prévue dans sa version originale en 2022 et pour être honnête, je ne suis pas certaine que je serai assez patiente pour attendre la sortie de sa traduction française.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Tim Probert


Elie         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 10 octobre 2021 : la petite lorgnette de la culture

C'est reparti pour un tour, on vous prépare des choses pour la fin d'année avec les amis du Village Pop mais aussi dans le look de votre site préféré. En attendant, voici le replay de la MAG34 et bien entendu le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Glow on" de Turnstile
"9" de 21 Grammes
"Satellite" de Fabulous Sheep
"55" de Heimlich
"Schubert : Sonates pour piano D840 & D960" de Jean Marc Luisada
"Mixology" de Katerina Fotinaki
"Love Letters" la nouvelle émission de Listen In Bed qui cause de Metronomy
"Awé !" de Samy Thiébault
"Diaporama" de Stéphanie Acquette
"Mumbo Jumbo" de Dragon Rapide
"La nuit des stéphanois" au Fil de Saint Etienne
et toujours :
"Mary's Ideas : Umlaut Big Band plays Mary Lou Williams" de Umlaut Big Band
"From dreams to dust" de The Felice Brothers
"A bright interval" de Sweet Gum Tree
Rencontre avec Marianne Piketty autour de son disque "Vivaldi l'âge d'or"
"Fracture" saison 3 émission 2 de Listen In Bed
"En suspens" de Daniel Jea
"Chaleur digitale" de Collateral

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Pour ne pas finir comme Roméo et Juliette" au Théâtre des Abbesses
"A.I.R." au Théâtre La Flèche
les reprises :
"Fausse note" au Théâtre de la Contrescarpe
"Portrait de Raoul" au Monfort Théâtre
"Accusé.e" au Théo Théâtre
"Mon meilleur copain" à la Comédie de Paris
"Jos Houben - L'art du rire" à La Scala
"Mathieu Penchinat - Qui fuis-je ? " au Théâtre du Marais
"Machine de Cirque" à La Scala
les autres spectacles à l'affiche
et le théâtre dans son salon avec des captations intégrales en streaming gratuit
"Acqua Alta" au Théâtre national de Chaillot
"Est-ce que j'ai une gueule d'Arletty ?" au Théâtre du Petit Montparnasse

Expositions :

"Jean-Michel Othoniel- Le Théorème de Narcisse" au Petit Palais
"Soutine/de Kooning, la peinture incarnée" au Musée de l'Orangerie
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit :
"Vernon Subutex 1" de Hannes Rossacher
"Tu ne tueras pas" de Krzysztof Kieslowski
"Un Condé" de Yves Boisset
"L'Ange exterminateur" de Luis Bunuel
"A Fish swimming upside down"de Eliza Petkova
"Hadewijch" de Bruno Dumont

et en salle un documentaire "Leur Algérie" de Lina Soualem

Lecture avec :

Les conquérants de la steppe, d'Attila au khanat de Crimée, Ve-XVIIIe siècle" de Arnaud Blin
"Le jardin des monstres" de Lorenza Pieri
"Kérozène" de Adeline Dieudonné
"En automne" de Karl Ove Knausgaard
"Danton et Robespierre, le choc de la révolution" de Loris Chavanette
"Danseurs sur le rivage" et "Dem" de William Melvin Kelley
et toujours :
"Venise" de Elisabeth Crouzet-Pavan
"Sur l'île noire" de Sonja Delzongle
"Rien à déclarer" de Richard Ford
"Le chat, le général et la corneille" de Nino Haratischwilli
"L'unique goutte de sang" de Arnaud Rozan
"Apocalypse Show, quand l'Amérique s'effondre" de Anne-Lise Melquiond

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=