Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Apocalypse show, quand l'Amérique s'effondre
Anne-Lise Melquiond  (Editions Playlist Society)  septembre 2021

Et hop, voilà déjà une nouvelle publication pour les géniales éditions Playlist Society qui ont toujours l’ambition de nous proposer des essais passionnants où la culture est toujours partie prenante. Ici, c’est Anne-Lise Melquiond qui s’y colle avec un ouvrage passionnant sur les séries américaines que l’on aime tant regarder.

Enseignante, auteur d’une thèse sur l’apocalypse et la fin du monde dans les séries américaines, elle nous propose dans cet ouvrage un essai sur les séries américaines qui ont pour sujet principaux les catastrophes et ce que l’on a coutume d’appeler "Le monde d’après". Quatre séries font l’objet d’une analyse plutôt approfondie, The Walking Dead, Battlestar Gallactica, The leftlovers (série géniale selon moi) et The 100.

Ces catastrophes et "Le monde d’après" hantent les séries télévisées depuis les attentats du 11 septembre 2001. On y trouve des séries sur les zombies, les extraterrestres, l’holocauste nucléaire, les robots androïdes, les disparitions mystérieuses et les virus exterminateurs. L’auteur nous propose une liste non exhaustive en fin d’ouvrage des différentes séries par typologie de catastrophe et le lecteur se rend alors compte qu’il existe un immense nombre de séries dans ce domaine.

Pour l’auteur, tout cela est révélateur de la grande peur des USA qui est de voir la chute de leur nation. Elle nous explique comment ces séries qui montrent différentes versions de cataclysme qui mettent en scène la survie rejouent en fait chacune à leur façon une partie ou un moment de l’histoire américaine mais aussi la violence de la société américaine, ses ruptures, ses conquêtes et ses frontières (de superbes pages sont consacrées à la notion de frontière aux Etats-Unis). Elles jouent pour ainsi dire un rôle de catharsis, brillamment expliqué dans l’ouvrage.

Et en même temps, ces images de catastrophes, ces séries apocalyptiques ont aussi pour ambition d’habituer les gens au spectacle du pire. Tout cela en évitant de les confronter aux menaces réelles que notre planète connaît aujourd’hui avec notamment le réchauffement climatique et les désastres industriels. On se rend compte d’ailleurs qu’il n’y a que très peu de séries sur ces sujets.

Au final, on comprend vite que les Etats-Unis préfèrent imaginer la fin du monde plutôt que la fin du capitalisme, ce qui est en quelque sorte la thèse de l’ouvrage, l’auteur nous expliquant parfaitement selon moi pourquoi et comment elle en arrive à ce constat.

En même temps, on voit bien au travers de cet essai que le cinéma et dorénavant les séries sont des révélateurs de l’Etat et de l’évolution de nos sociétés. On voit bien que ces séries ne sont pas seulement des simples divertissements mais aussi des objets politiques. Des séries d’ailleurs qui commencent à prendre le pas sur le cinéma, devenant le format préféré des téléspectateurs mais aussi de plus en plus de réalisateurs.

Une fois encore, les éditions Playlist Society nous propose un essai de grande qualité, érudit et accessible qui nous montre l’envers du décor des séries américaines, les messages et les intentions qui se cachent derrière, nous invitant à avoir un regard différent sur ce qui nous divertit. Totalement réussi, passionnant du début à la fin, cet ouvrage d’Anne-Lise Melquiond rencontra je l’espère le succès qu’il mérite.

 

Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 25 septembre 2022 : La culture n'est pas un luxe

8ème vague, confinement énergétique... rien de bien brillant pour le futur, heureusement il reste la curiosité et la culture. Gardons le cap et restons groupés. Voici le programme de la semaine.

Du côté de la musique :

"Bobo playground" de Alexis HK
"Ca pixellise" de Dimoné
"The portable Herman Dune Vol 1" de Herman Dune
"La mélodie, le fleuve et la nuit" de Jérôme Minière
"Kramies" de Kramies
"Mémoires d'une femme" de Myriam Barbaux-Cohen
"The hardest part" de Noah Cyrus
"Dvorak : Quatuor américain, valses" de Quatuor Talich
"Fauré le dramaturge" de Takénori Némoto, Cécile Achille, Cyrille Dubois et Ensemble Musica Nigella
et toujours :
"J'ai vécu les étoiles" de Andoni Iturrioz
"Ornette Under the Repetitive Skies 3" de Clément Janinet
"Alan Hovhaness : oeuvres pour piano" de François Mardirossian
"Live in Paris" de Fred Nardin Trio
"Show AC/DC" de Ladies Ballbreakers
"Luigi Concone" de Mavroudes Troullos & Rachel Talitman
quelques clips avec Moundrag, Ottis Coeur et Madam
"Souvenirs" de Pale Blue Eyes
"Life and life only" de The Heavy Heavy

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Harvey" au Théâtre du Rond-Point
"Les Producteurs" au Théâtre de Paris
"Bérénice" à La Scala
"Les Filles aux mains jaunes" au Théâtre Rive Gauche
"Il n'y a pas d'Ajar" aux Plateaux Sauvages
"Echo" aux Plateaux Sauvages
"Le syndrome d'Hercule" au Théâtre Essaion
les reprises :
"Cahier d'un retour au pays natal" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Le dépôt amoureux" au Théâtre Les Déchargeurs
"Darius" au Théâtre Essaion
"A la recherche du temps perdu" au Théâtre de la Contrescarpe
"L'Autre fille" au Théâtre des Mathurins
"Les Divalala - C'est LaLamour !" au Grand Point Virgule
et les spectacles à l'affiche

Expositions :

"Frida Khalo, au-delà des apparences" au Palais Galliera
"Hyperréalisme - Ceci n'est mon corps" au Musée Maillol
'Miroir du monde - Chefs d'oeuvre du Cabinet d'art de Dresde" au Musée du Luxembourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :
en salle : "L'Ombre de Goya" de José Luis Lopez-Linares
en streaming gratuit :
"Qui vive" de Marianne TArdieu
"Big Fish" de Tim Burton
"Marguerite" de Xavier Giannoli
"Chained" de Yaron Shani

Lecture avec :

"Les masques éphémères" de Donna Leon
"La guerre de cent ans" de Amable Sablon du Corail
"D'où vient l'amour" de Yann Queffélec
et toujours :
"Combattre en dictacture" de Jean Luc Leleu
"Hideo Kojima, aux frontières du jeu" de Erwan Desbois
"Le cartographe des absences" de Mia Couto
"Le coeur ne cède pas" de Grégoire Bouillier
"Le tumulte" de Sélim Nassib
"Un profond sommeil" de Tiffany Quay Tyson

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=