Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Thierry Mugler, Couturissime
Musée des Arts Décoratifs  (Paris)  Du 30 septembre 2021 au 24 avril 2022

Conçue, produite et mise en itinérance par le Musée des beaux-arts de Montréal, l'exposition "blockbuster" "Thierry Mugler, Couturissime" consacrée au couturier iconique arrive à Paris et investit le Musée des Arts Décoratifs.

Elle est conçue sous le commissariat de Thierry-Maxime Loriot qui orchestre cette une spectaculaire rétrospective que Thierry Mugler a voulu comme "la mise en scène d'une véritable tragédie sophistiquée avec des moyens high-tech".

Ainsi la monstration rend compte de l'univers muglerien qui englobe de nombreux arts et disciplines, de la mode au spectacle en passant par la photographie.

Le commissaire pilote également une scénographie qui présidait à celle de l'exposition "Jean-Paul Gaultier" consacrée au cadet de Thierry Mugler et poussant encore davantage le curseur du spectaculaire en la ponctuant de performances numériques de professionnels du monde du spectacle et de l’audiovisuel.

Au menu, des créations couture et des costumes de scène, de nombreux documents d’archives inédits et des photographies qui dressent, par voie de mise en résonance, un panorama de la photographie de mode avec les noms de l'époque qui sont devenus emblématiques telles Helmut Newton et Sarah Moon.

Le Couturissime dans tous ses états

Styliste indépendant, puis créateur de sa marque, de sa première collection Prêt-à-Porter la Collection Café de Paris en 1973 à la sortie de la scène mode en 2002 avec la Collection "Les Fauves", en passant par sa première collection Haute-Couture en 1992, la Collection Ritz, le "Prince des podiums" a bouleversé l'histoire de la mode et les marqueurs de la sphère Haute Couture.

Dans les années 70, Thierry Mugler s'inscrit à rebours de la mode "Flower Power" façon "Hippie Chic" en créant "la glamazone" et la décennie suivante dans la nouvelle tendance stylistique véhiculée par les architectes du vêtement et constitue le quatuor des mousquetaires avec Claude Montana, Azzedine Alaïa et Jean-Paul Gaultier.

Et ce en dessinant une silhouette considérée comme d'avant-gardiste, alors qu'alignée sur les ancestraux canons de la beauté féminine idéale avec une taille très fine et des rondeurs soulignées notamment par le recours du corset.

Ses modèles et costumes empruntent aux codes des "Golden eighties", et les Années Palace qui définissaient le clubbing parisien au rythme de la fête permanente de ses happy few branchés et érige la femme en reine d'un bestiaire fantastique.

Tel dans la Collection "Les Insectes", en créature hybride ainsi dans la Collection "La Chimère" dont le modèle éponyme est reproduit pour l'affiche ou en avatar mythologique comme pour la Collection "Les Atlantes".

Mais également en madone d'une cosmogonie homo-érotique sulpicienne, en super héroïne des temps à venir, "the space-age goddess" hyper-sexualisée et carrossée façon Pino Farina, en puisant en hybridant glam, freak, heroic fantasy, bling bling et porno chic.

 

Par ailleurs, en 1984, il détourne le défilé élitaire feutré en événement ouvert au public pour célébrer le 10ème anniversaire de ses créations Prêt-à-porter avec la Collection L'Hiver des Anges qui se déroule dans la salle du Zénith qui atteint son acmé en super show avec le grand défilé au Cirque d'Hiver pour le 20ème anniversaire de la Maison Mugler avec le chanteur James Brown.

En 2002, "le surhomme de la mode", qui du Thierry éphèbe s'est métamorphosé en bodybuilder Manfred, se consacre au spectacle qu'il avait déjà abordé en couture notamment en 1991 avec la "Collection Superstar" avec sa reconversion en costumier, directeur artistique et metteur en scène de spectacles ressortant au music-hall et à la revue à dimension hollywoodienne dans lequel il transpose ses tropismes.

"Zumanity" du Cirque du Soleil en 2003

"Arias With a Twist" à New York en 2009

 

 

 

 

"Mugler Follies" en 2014

"The Wyld" à Berlin en 2014 et le ballet "McGregor + Mugler"
à Londres en 2019

En préambule pour préparer à la visite :

à lire la carrière biographique de Thierry Mugler
à voir en images le diaporama de l'exposition in situ
en vidéo :
les collections Mugler

l'exposition au Canada en diaporama et en images in situ
l'interview pinceau de Thierry Mugler par Thierry Ardisson en 1989
l'interview télévisée de Thierry Mugler en avril 2017 dans l'émission "C à vous" en avril 2017

 
En savoir plus :

Le site officiel du Musée des Arts Décoratifs

Crédits photos : © MAD Christopde Dellière
avec l'aimable autorisation du Musée des Arts Décoratifs


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 5 décembre 2021 : Ca sent le sapin

C'est bientôt Noël ! ça sent le sapin dans les maisons et les appartements, il ne vous reste plus qu'à vous inspirer de notre sélection culturelle pour y glisser quelques beaux cadeaux dessous. Voici donc notre sélection et bien entendu le replay de la MAG #38

Du côté de la musique :

"Le cirque de consolation" de Léonie Pernet
"Elements" de Thomas Gonzalez Trio
"Pensées rotatives" de Théo Girard
"Ins & outs" de Skalli
"Ilium - Complexe" de Pierre de Bethmann
"Juste derrière toi" de Ottis Coeur
"Jonathan Richman & The Modern Lovers" est le thème de la nouvelle émission de Listen In Bed
"Still moving" de Justin Adams & Mauro Durante
"Last of the fishing days" de Jérôme Piétri
"Concerto pour piano en ré mineur, Sonates pour violon de Brahms" de Geoffroy Couteau et Amaury Coeytaux
"Tuberose" de Amanda Lear
et toujours :
"Voltiges" de Tristan Pfaff
"Tormenta" de Sweet Needles
"Padre padrone" de Nicolas Paugam
"Merci bisou" de Monokini
"En la selva numerica" de Mekanik Kantatik
"Little odetta" de Little Odetta
"Galles / Ecosse" le mix de la semaine de Listen In Bed
"Excuse my french" de Julien Bouchard
"Gottfried von der Goltz - Concerti all'arrabbiata" de Freiburger Barockorchester
"Bardainne Jaumet" de Bardainne Jaumet
Maidavale et Cavale en concert au Fil

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Music-Hall" au Théâtre Le Guichet Montparnasse
"Belles Amies" au Théâtre du Roi René
"My dead bird" au Théâtre Les Déchargeurs
"100% Marianne" au Théâttre du Petit Gymnase
"J'ai toujours voulu faire bien" au Théâttre Les Déchargeurs
"Soixante minutes dans la vie d'une forêt" au Théâtre La Reine Blanche
les reprises :
"Là-bas - Chansons d'aller-retour" au Théâtre Le Local
"Les dézingués du vocal" à la Comédie Bastille
"Opérapiécé" au Théâtre Le Lucernaire
et les autres spectacles à l'affiche en décembre

Expositions :

"Alexej von Jawlensky - La promesse du visage" à La Piscine à Roubaix
"Jean-Jacques Henner, dessinateur" au Musée des Beaux-Arts de Mulhouse
et les autres expositions à l'affiche en décembre

Cinéma :

la semaine cinéma en 5 bandes-annonce
en streaming gratuit avec :
"Toni Erdman" de Toni Erdmann
un spécial Espions avec :
"Espions" de Nicolas Saada
"Le Dossier 51" de Michel Deville
"L'espion de la dernière chance" de Werner Klinger
"Mata Hari, Agent H21" de Jean-Louis Richard

Lecture avec :

"3 minutes pour comprendre la 2de guerre mondiale" de Benoit Rondeau
"47 cordes, première partie" de Timothé Le Boucher
"Les détectives sauvages" de Roberto Bolano
et toujours :
"American predator" de Maureen Callahan
"Je suis l'abysse" de Donato Carrisi
"La première guerre mondiale dans le pacifique" de Maxime Reynaud
"Le cabanon à l'étoile" de Hélène Legrais
"Rock'n'roll justice" de Fabrice Epstein

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=