Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Mono
Pilgrimage of the soul  (Pelagic Records)  septembre 2021

Il faut parfois sortir de sa zone de confort musical et aller vers des contrées sonores que l’on n’est pas habitué à prendre. C’est ce que j’ai fait en m’aventurant vers l’écoute d’un groupe japonais que l’on n’a plus vraiment besoin de présenter. Ce groupe, c’est Mono, un groupe japonais qui existe depuis plus de vingt ans, adepte du post-rock et originaire de Tokyo. Je connaissais quelques titres de ce groupe mais j’étais loin d’imaginer leur talent.

Uniquement instrumentaux, leurs morceaux reposent très souvent sur des grosses guitares qui claquent mais aussi parfois sur des sonorités de piano et des instruments à cordes plus discrets.

Pilgrimage of the soul est leur onzième album et je ne sais pas pourquoi, leur superbe pochette a été pour moi un détonateur pour acheter l’album. Et je dois bien vous avouer que je ne regrette en rien cet achat, cet album est excellent du début à la fin et je crois même que je suis en train de devenir un fan de post-rock.

Enregistré et mixé en 2020 pendant la crise de Covid, il faut peut-être préciser que cet album est un peu différent de ce que font ces musiciens japonais d’habitude. On y trouve des morceaux associant des moments de calme, des changements de rythmes et des grosses ruptures avec des guitares qui tabassent (du post-rock en fait) mais on y trouve aussi des instrumentations relativement nouvelles reposant sur des sonorités électroniques envoûtantes qui flirtent même parfois avec des influences technos. Comme si Mono prenait le soin de sortir aussi de sa zone de confort comme pour mieux me séduire. Le pari pour moi est réussi, espérons qu’il le soit aussi pour les fans de Mono.

Vous l’avez donc compris, ce Pilgrimage of the soul risque de surprendre ceux qui connaissent et suivent Mono depuis de longues années. "Riptide" et "Innocence", les deux titres mis en avant par le groupe vont les séduire, à coup de riffs dévastateurs et de grosse batterie qui claque. "Innocence", morceau le plus étiré de l’album joue parfaitement sur les ruptures et les distorsions que l’on aime dans le post-rock.

Les autres titres, ceux que j’aime le plus, virent vers de l’électronique, démarrant lentement et délicatement comme sur "Imperfect Things". Mono fait même le choix sur "Heaven in a wild flower" de mettre en retrait les guitares pour s’appuyer sur des cordes bien plus classiques et des sons cuivrés, faisant de ce titre un des plus beaux du disque à mon goût.

La plupart de morceaux restent sombres, parfois contrebalancés par des sonorités new wave comme sur "The auguries". Mono y dévoile une musique très cinématographique pour nous proposer un voyage musical et sensoriel tout à fait exaltant. C’est superbe.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Walking Clouds and Deep Red Sky Flag Fluttered and the Sun Shined de Mono
La chronique de l'album Holy Ground : New York City Live with the Wordless music orchestra (CD + DVD)   de Mono
La chronique de l'album For My Parents de Mono
Mono en concert au Festival de Dour 2006 (dimanche)
Mono en concert au Korigan (3 décembre 2006)
Mono en concert à Glaz'Art (27 mars 2009)
Mono en concert au Festival Furia Sound 2009
Mono en concert à Hellfest Open Air Festival #15 (édition 2022)

En savoir plus :
Le site officiel de Mono
Le Bandcamp de Mono
Le Facebook de Mono


Jean-Louis Zuccolini         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 5 décembre 2021 : Ca sent le sapin

C'est bientôt Noël ! ça sent le sapin dans les maisons et les appartements, il ne vous reste plus qu'à vous inspirer de notre sélection culturelle pour y glisser quelques beaux cadeaux dessous. Voici donc notre sélection et bien entendu le replay de la MAG #38

Du côté de la musique :

"Le cirque de consolation" de Léonie Pernet
"Elements" de Thomas Gonzalez Trio
"Pensées rotatives" de Théo Girard
"Ins & outs" de Skalli
"Ilium - Complexe" de Pierre de Bethmann
"Juste derrière toi" de Ottis Coeur
"Jonathan Richman & The Modern Lovers" est le thème de la nouvelle émission de Listen In Bed
"Still moving" de Justin Adams & Mauro Durante
"Last of the fishing days" de Jérôme Piétri
"Concerto pour piano en ré mineur, Sonates pour violon de Brahms" de Geoffroy Couteau et Amaury Coeytaux
"Tuberose" de Amanda Lear
et toujours :
"Voltiges" de Tristan Pfaff
"Tormenta" de Sweet Needles
"Padre padrone" de Nicolas Paugam
"Merci bisou" de Monokini
"En la selva numerica" de Mekanik Kantatik
"Little odetta" de Little Odetta
"Galles / Ecosse" le mix de la semaine de Listen In Bed
"Excuse my french" de Julien Bouchard
"Gottfried von der Goltz - Concerti all'arrabbiata" de Freiburger Barockorchester
"Bardainne Jaumet" de Bardainne Jaumet
Maidavale et Cavale en concert au Fil

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Music-Hall" au Théâtre Le Guichet Montparnasse
"Belles Amies" au Théâtre du Roi René
"My dead bird" au Théâtre Les Déchargeurs
"100% Marianne" au Théâttre du Petit Gymnase
"J'ai toujours voulu faire bien" au Théâttre Les Déchargeurs
"Soixante minutes dans la vie d'une forêt" au Théâtre La Reine Blanche
les reprises :
"Là-bas - Chansons d'aller-retour" au Théâtre Le Local
"Les dézingués du vocal" à la Comédie Bastille
"Opérapiécé" au Théâtre Le Lucernaire
et les autres spectacles à l'affiche en décembre

Expositions :

"Alexej von Jawlensky - La promesse du visage" à La Piscine à Roubaix
"Jean-Jacques Henner, dessinateur" au Musée des Beaux-Arts de Mulhouse
et les autres expositions à l'affiche en décembre

Cinéma :

la semaine cinéma en 5 bandes-annonce
en streaming gratuit avec :
"Toni Erdman" de Toni Erdmann
un spécial Espions avec :
"Espions" de Nicolas Saada
"Le Dossier 51" de Michel Deville
"L'espion de la dernière chance" de Werner Klinger
"Mata Hari, Agent H21" de Jean-Louis Richard

Lecture avec :

"3 minutes pour comprendre la 2de guerre mondiale" de Benoit Rondeau
"47 cordes, première partie" de Timothé Le Boucher
"Les détectives sauvages" de Roberto Bolano
et toujours :
"American predator" de Maureen Callahan
"Je suis l'abysse" de Donato Carrisi
"La première guerre mondiale dans le pacifique" de Maxime Reynaud
"Le cabanon à l'étoile" de Hélène Legrais
"Rock'n'roll justice" de Fabrice Epstein

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=