Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Headcharger
Interview  (Big Bang Café, Hérouville-Saint-Clair)  samedi 9 octobre 2021

Le 9 octobre dernier, c’était la release party au Big Bang Café à Hérouville-Saint-Clair (14) du dernier album des caennais d’Headcharger, Rise From The Ashes. On a déjà dit le plus grand bien de ce disque au son rock puissant et efficace. DJ Shadow et Run The Jewels pour introduire un set de plus d’une heure de rock. Une belle prestation euphorisante avec d’ailleurs des nouveaux titres qui prennent encore plus d’ampleur sur scène.

Quelques jours avant cette prestation, on avait rencontré Romain, bassiste historique du groupe, chez lui pour évoquer leur grand retour après quatre ans de silence discographique. Rencontre avec un garçon adorable passionné de musique (dont Converge).

Est-ce que tu peux nous donner quelques explications sur le titre de nouveau disque Rise From The Ashes (renaître de ses cendres) ?

Romain : C’est le titre du morceau qui clôture le disque et qui initialement devait s’appeler Power of Joy et on l’apprécie particulièrement avec son côté évolutif. On a toujours un peu de mal à trouver un titre de disque. Rise From The Ashes reflétait assez bien la période COVID mais aussi le fait d’avoir deux nouveaux membres dans le groupe soit un renouvellement quasiment de la moitié des membres. Certains d’entre nous ont eu des périodes difficiles en plus donc ce titre d’album a du sens.

Comment le disque a été conçu ?

Romain : Le confinement a été bénéfique dans une certaine mesure car on n’avait pas de concert. Les nouveaux membres sont arrivés fin 2019 et avec Antoine on ne se connaissait pas très bien. On a vraiment utilisé ces deux nouvelles forces tout en conservant notre assise. Tu sais, à un moment, il y a quand même une interrogation sur la conservation du nom du groupe. Finalement, cela donne plus de fraîcheur en conservant la même ligne conduite. David a amené des morceaux quasi complets mais la composition s’est faite à 5. Ça donne un album plus riche je te l’accorde. On n’écoute pas tous la même musique, ça va du rock 70’s vers le hardcore en passant par le grunge ou le rock à la Foo Fighters. Il y a quand même des albums fédérateurs sur la période des années 90 comme Soundgarden, Foo ou Alice in Chains et on se retrouvera toujours sur ce son-là. En tout cas, avec le confinement on a bien bossé. Le disque en comporte 10 mais on a dû faire environ 25.

Votre album est une nouvelle fois composé uniquement de titres anglophones, vous n’envisagez pas de composer en français ?

Romain : On écoute beaucoup de musique en anglais. Après Lofofora ou No One le font très bien mais ce n’est pas notre créneau. La sonorité de la langue anglaise nous convient plus et elle correspond bien à notre style musique. Le français est peut-être une langue trop poétique pour la musique rock à l’inverse du punk peut-être. En tout cas on est bien plus à l’aise comme cela.

Comment se passe votre relation avec votre nouveau label At(h)home ?

Romain : En plein confinement, on a subi une grosse claque car on ne savait même plus si le disque sortirait un jour. On a alors effectué du démarchage de labels pour savoir si ceux-ci seraient intéressés tout en pensant avoir recours au crowdfunding. Puis, le label At(home) est revenu vers nous. Un vrai label 100 % indé très francophone. On n’a jamais été autant soutenu sachant que l’album a été enregistré en septembre 2020. Ils ont très bien travaillé avec une communication avec nous quasi quotidienne. Un excellent soutien. On n’était pas habitué à un tel fonctionnement avec une promo très intense bien en amont. Ils sont vraiment proches des acteurs de la musique.

Est-ce qu’une tournée est prévue ?

Romain : Oui cela commence à se mettre en place mais les salles sont remplies avec les reports de concerts. Il existe tellement de demandes de groupes. Ils ont quand même rempli deux Hellfest. Avec le tourneur, on se place plutôt sur janvier 2022. On a quand même des dates à Nantes, Orléans ou Montbelliard. Ça va laisser le temps au CD de vivre jusqu’à la fin de l’année même si on a hâte de faire du live.

Pour finir quels sont tes derniers coups de cœur musicaux ?

Romain : Actuellement, je reviens aux valeurs sures, The Rolling Stobnes ou The Beatles, pour les faire connaître aux enfants. Sinon, il y a le dernier titre d’Every Time I Die. J’adore ce groupe au son hardcore et stoner à la fois avec une voix bien énervée.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Rise From The Ashes de Headcharger
Headcharger en concert au Fil (mardi 7 février 2012)

En savoir plus :
Le site officiel de Headcharger
Le Bandcamp de Headcharger
Le Facebook de Headcharger

Crédits photos : David Drx


David Drx         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 5 décembre 2021 : Ca sent le sapin

C'est bientôt Noël ! ça sent le sapin dans les maisons et les appartements, il ne vous reste plus qu'à vous inspirer de notre sélection culturelle pour y glisser quelques beaux cadeaux dessous. Voici donc notre sélection et bien entendu le replay de la MAG #38

Du côté de la musique :

"Le cirque de consolation" de Léonie Pernet
"Elements" de Thomas Gonzalez Trio
"Pensées rotatives" de Théo Girard
"Ins & outs" de Skalli
"Ilium - Complexe" de Pierre de Bethmann
"Juste derrière toi" de Ottis Coeur
"Jonathan Richman & The Modern Lovers" est le thème de la nouvelle émission de Listen In Bed
"Still moving" de Justin Adams & Mauro Durante
"Last of the fishing days" de Jérôme Piétri
"Concerto pour piano en ré mineur, Sonates pour violon de Brahms" de Geoffroy Couteau et Amaury Coeytaux
"Tuberose" de Amanda Lear
et toujours :
"Voltiges" de Tristan Pfaff
"Tormenta" de Sweet Needles
"Padre padrone" de Nicolas Paugam
"Merci bisou" de Monokini
"En la selva numerica" de Mekanik Kantatik
"Little odetta" de Little Odetta
"Galles / Ecosse" le mix de la semaine de Listen In Bed
"Excuse my french" de Julien Bouchard
"Gottfried von der Goltz - Concerti all'arrabbiata" de Freiburger Barockorchester
"Bardainne Jaumet" de Bardainne Jaumet
Maidavale et Cavale en concert au Fil

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Music-Hall" au Théâtre Le Guichet Montparnasse
"Belles Amies" au Théâtre du Roi René
"My dead bird" au Théâtre Les Déchargeurs
"100% Marianne" au Théâttre du Petit Gymnase
"J'ai toujours voulu faire bien" au Théâttre Les Déchargeurs
"Soixante minutes dans la vie d'une forêt" au Théâtre La Reine Blanche
les reprises :
"Là-bas - Chansons d'aller-retour" au Théâtre Le Local
"Les dézingués du vocal" à la Comédie Bastille
"Opérapiécé" au Théâtre Le Lucernaire
et les autres spectacles à l'affiche en décembre

Expositions :

"Alexej von Jawlensky - La promesse du visage" à La Piscine à Roubaix
"Jean-Jacques Henner, dessinateur" au Musée des Beaux-Arts de Mulhouse
et les autres expositions à l'affiche en décembre

Cinéma :

la semaine cinéma en 5 bandes-annonce
en streaming gratuit avec :
"Toni Erdman" de Toni Erdmann
un spécial Espions avec :
"Espions" de Nicolas Saada
"Le Dossier 51" de Michel Deville
"L'espion de la dernière chance" de Werner Klinger
"Mata Hari, Agent H21" de Jean-Louis Richard

Lecture avec :

"3 minutes pour comprendre la 2de guerre mondiale" de Benoit Rondeau
"47 cordes, première partie" de Timothé Le Boucher
"Les détectives sauvages" de Roberto Bolano
et toujours :
"American predator" de Maureen Callahan
"Je suis l'abysse" de Donato Carrisi
"La première guerre mondiale dans le pacifique" de Maxime Reynaud
"Le cabanon à l'étoile" de Hélène Legrais
"Rock'n'roll justice" de Fabrice Epstein

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=