Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Justin Adams & Mauro Durante
Still Moving  (Ponderosa Music Records)  octobre 2021

"Ils font semblant d’avoir été piqués par certaines bêtes qui peuplent la région de Tarente (d’où elles prennent leur nom) et d’être tombés malades par cette maladie qui les rend fous. Ils vibrent, tapent leur tête, ils tremblent des genoux et, poussés par la musique, ils chantent et dansent, ils bougent les lèvres, grincent des dents et se comportent comme des fous. Ils ne demandent rien mais leurs amis crient qu’ils sont "attarantati" pour demander l’aumône..." Frianoro, Il Vagabondo, Viterbo 1621.

Disons-le tout de suite, pas de suspens, c’est à un très beau moment musical que nous convient Justin Adams et Mauro Durante. Ce disque, c’est la rencontre entre deux hommes, deux univers. D’un côté le blues, le rock, le désert avec le guitariste et chanteur Justin Adams (Robert Plant avec les Sensational Space Shifters, Tinariwen, Juldeh Camarah, Lo'Jo, Rachid Taha, Najat Aataboulla), de l’autre l’Italie, la pizzica tarantata avec le violoniste, percussionniste, chanteur Mauro Durante (Goran Bregovic, Ibrahim Maalouf, Piers Faccini, leader du célèbre Canzoniere Grecanico Salentino, groupe de musique traditionnelle le plus important du Salento, le premier formé dans les Pouilles, avec un répertoire autour de la pizzica tarantata, dérivée de la tarentelle, cette danse comme remède aux piqures de l’araignée tarentule).

"Dans le sud de l’Italie des femmes en jupe qui travaillaient dans les champs étaient "mordues" aux jambes par une araignée que l’on appelle la tarentule. Une fois piquées, elles se mettaient à trembler, à délirer puis elles s’immobilisaient, comme tétanisées. Étrangement, aucun traitement ne pouvait les soulager, à part, pensait-on, la musique. Alors que la malade était couchée, des musiciens improvisaient différents rythmes et mélodies jusqu’à la faire réagir. La femme se mettait alors à faire des mouvements saccadés et à bouger peu à peu comme une araignée. Ce rituel pouvait durer 3 jours, en continu, jusqu’à épuisement de chacun. On racontait que la femme était alors "guérie" pour une année, puis le mal revenait et le traitement devait reprendre. Cette forme de danse et de musique s’appelle la pizzica (piqûre en italien). Comme l’explique Sophie Hulo Veselý.

Cette rencontre n’a rien esthétiquement de surprenant : les deux genres partagent notamment le goût pour la transe, les tourneries rythmiques, les mélodies entêtantes et puis la fonction d’exutoire à une population soumise à l’oppression. Pour le tarentisme à une oppression masculine, morale et ecclésiastique. La tarentelle étant dansée majoritairement par des femmes.

Il y a du mystère, de l’intensité, des arabesques, une énergie, beaucoup de poésie, forcément un sacré sens du groove, l’évocation de voyages méditerranéens (forcés ou mythologiques), l’Italie, l’Afrique, l’Amérique dans ce disque. Leur répertoire va du blues du Delta à celui d'inspiration africaine, des complaintes du sud de l'Italie et des chansons traditionnelles comme "Damme la manu" ou "Little Moses" (The Carter Family) avec des chansons originales.

"Still" pour l’immuable, "moving" pour l’opposé, pour "exprimer un besoin primordial de mouvement, de voyage. Les gens voyagent pour apprendre, mais aussi parce qu'ils sont parfois contraints de quitter leur terre natale pour échapper à des conditions de vie inhumaines". Superbe.

 

En savoir plus :
Le site officiel de Justin Adams
Le Soundcloud de Justin Adams
Le Facebook de Justin Adams & Mauro Durante


Le Noise (Jérôme Gillet)         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 16 janvier 2022 : Cultivons notre culture

C'est important de rester ouvert et curieux. Voici notre nouvelle sélection culturelle pour vous apporter quelques belles choses à découvrir encore cette semaine ! C'est parti.

Du côté de la musique :

"Bach, Brouwer : Canciones" de Andreas Scholl & Edin Karamazov
"Lighting concept" de Archi Deep
"Issue" de Bipolar Club
"Things take time, take time" de Courtney Barnett
"A l'americaine" de Imparfait
"La sélection de Carim Clasmann de PSAPP volet 2" par Listen In Bed
"Poussière d'or" de Manu
"Landscapes unchanged" de Mewn
"Onze heures onze orchestra volume 4" de Onze Heures Onze Orchestra
"Concerto n2 for violoncello and symphony orchestra, hommage à Oskar Dawicki" de Pawel Mykietyn
et toujours :
"La mémoire du feu" de Ez3kiel
"And the city woke up alone" de Sol Hess & The Boom Boom Doom Revue
"Deux" de Aldorande
"Ysaye : Six sonates pour violon op.27" de David Grimal
"Too fare gone" de Dead Chic
"Live from Salzburg" de Elina Garanca & Christian Thielmann
"L'âme des poetes" de Guillaume de Chassy
"How I long" 8eme mix de cette 3eme saison de Listen In Bed
"Musica imperialis" de Martin Haselböck & Orchester Wiener Akademie
"Factory" de No Money Kids
"II" de Octantrion
"Hope" de Six Ring Circus

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"La Pierre" au Théâtre de Belleville
"Pôles" au Studio Hébertot
"Pas de deux" au Théâtre La Croisée des Chemins/Belleville
"La Promesse de l'aube" au Théâtre Le Lucernaire
"L'Image" au Théâtre Le Lucernaire
"Les Bons Becs - Big Bang"à L'Alhambra
les reprises :
"Le Roi des pâquerettes" au Théâtre Le Lucernaire
"François Rabelais" au Théâtre Essaion
et les spectacles à l'affiche

Expositions :

"Fantaisies pour un palais" au Chäteau de Rambouillet
"Cartier et les arts de l’Islam. Aux sources de la modernité" au Musée des Arts Décoratifs
dernière ligne droite pour :
"Iya Répine - Peindre l'âme russe" au Petit Palais
"Botticelli - Artiste et designer" au Musée Jacquemart-André
"Jean-Jacques Henner - La Chair et l'Idéal" au Musée des Beaux-Arts de Strasbourg
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"The Chef" de Philip Barantini
en streaming gratuit avec :
"TwentyNine Palms" de Raoul Ruiz
"Trois vies et une seule mort" d'Arnaud Desplechin
"La sentinelle" de Arnaud Desplechin
le cinéma de Nuri Bilge Ceylan en 5 films

Lecture avec :

"Début de siècles" de Arnaud Cathrine
"En hiver" de Karl Ove Knausgaard
"Il y aurait la petite histoire" de Elsa Jonquet-Kornberg
"Légère" de Marie Claes
"Respire" de Niko Tackian
"Sucre amer" de Avni Doshi
et toujours :
"Kharkov 1942" de Jean Lopez
"La révolution n'est pas terminée" de Jean Clément Martin
"Laicité, un principe" de Eric Anceau
"Les enchanteurs" de Geneviève Brisac
"Portrait du baron d'Handrax" de Bernard Quiriny

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=