Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Romain Humeau - Joan Doe
Le Tremplin  (Ivry-sur-Seine)  24 février 2006

Après un album d'Oobik and the pucks, deux albums et un live avec Eiffel, Romain Humeau sort ,en mars 2005, un album solo : L'éternité de l'instant.

Depuis la sortie de son album, Romain Humeau n'a pas cessé de tourner (avec ou sans son groupe) pour défendre ses chansons. Si ses titres ne passent pas en radio, qu'à cela ne tienne, il viendra nous les présenter lui même.

Après un excellent concert au Bataclan en novembre dernier, il revient en région parisienne et fait escale au Tremplin, petite salle d' Ivry Sur Seine. L'accueil est y très sympa et les prix sont plus que corrects (entrée au concert 6 euros et boissons à moins de 2 euros). Cette salle abrite également des studios de répétitions et d'enregistrements ainsi que des cours de musique.

On patiente dans le hall en regardant l'expo photo de Pol Boussaguet. 20h40, on entre dans la salle pour y voir la 1ère partie : Joan Doe.

Le groupe, composé d'une chanteuse, d'un bassiste, d'un guitariste et d'un batteur, nous livre un set très énergique.

Une dizaine de chansons, un très bon son, des chansons variées, très rock et brutales.

 

La chanteuse a une voix superbe et beaucoup d'énergie.

Le temps des 40 minutes de concert, Joan Doe nous ferait presque oublier qu'on est venus là pour voir Romain.

Joan Doe est un groupe à suivre. Seul regret peut- être, la petite taille de la scène qui oblige le groupe à ne pas trop bouger alors qu'on voit bien qu'ils en ont envie...

Fin du concert, retour dans le hall, le temps de changer le matos.

Il est 21h40 quand Mister Romain entre en scène. D'emblée, il nous "embrasse sur les fesses (la gauche de préférence)" ...

"S'enflammer" ouvre le set, suivi des "Yeux de la Gitane". Déjà, l'impression que le concert va être très bon...

"Beauté Du Diable" et "Chien Enragés" se suivent. Romain "nous remercie d'être venus; parce que des fois les gens y viennent pas." Les chansons passent très bien dans cette formule "voix + guitare". La voix ressort superbement et la musique reste quand à elle très électrique.

Une fois accordé, il reprend "Quand j'aurai du vent dans mon crâne", chanson chantée par Reggiani, écrite par Boris Vian sur une musique de Serge Gainsbourg . "Une époque où on s'emmerdait pas ..." selon lui.

Romain entame l'intro de "Prends Ma Main" et s'arrête inquiet de la fumée au fond la scène : "y'a le feu dans le studio"... il repart pour son single.

Après "L'éternité de l'instant , Romain reprendra l'une de ces références (Franck Black) avec "Velouria" des Pixies.

Puis c'est au tour de "Possédés" avant une reprise en yaourt, grimaces et gesticulations de "Wild things" d'Eddie Cochran. L'ambiance se fait plus recueillie pour "Tu restes mon ami" (chanson cachée de l'album et apparemment dédiée à Bertrand Cantat).

"La Mort Sifflera Trois Fois" viendra clôturer le concert ... avant le rappel. Romain trouvera quand même le moyen de nous caser "Tata Yoyo" d'Annie Cordy et "Yesterday" des Beatles au milieu de sa chanson ... Hé Romain, tu aimes autant les chansons d' Annie Cordy que celles des Beatles !?!

Trois minutes d'applaudissements plus tard et Romain retraverse la salle vers la scène.

"Toi" (écrite à l'origine pour Jane Birkin), l'inédit "Nulle Part" de la reprise de Tears For Fears "Shout" viendront finir le concert.

Romain s'en va puis repasse au fond de la salle mais le public l'appelle et lui demande "La malle en mai" (chanson de Kebous, chanteur des Hurléments d'Léo). Ni une ni deux, Romain demande au mec du son si tout n'est pas débranché et revient une nouvelle fois sur scène pour la chanter.

A la fin de la chanson, Romain explique que cette chanson sera présente sur l'album Temps Suspendu des Hurlements d'Léo qui sortira le 13 mars 2006 . "un groupe qui se démerde bien même si c'est le genre de groupe qui passe pas forcément sur les radios, qui ne sont pas diffusés sur les médias "rock'n'roll" et qui arrive à s'en sortir quand même. La preuve qu'on peut faire des choses quand même sans tout se vaste merdier!"

Sur ces bonnes paroles, Romain quitte définitivement la scène du Tremplin.

Voilà, le concert est fini... on ne peut être qu'enthousiasmés, impressionnés par la prestation du monsieur. Sa voix (toujours aussi puissante et intense) est la meilleure voix qu'ait connue le rock français depuis Noir Désir; ses textes sont tout autant magnifiques.

On espère que cette débauche d'énergie le conduira loin... et que son talent sera enfin reconnu à sa hauteur. Le rock français a eu Telephone, Noir Désir ... il a maintenant Romain Humeau et Eiffel, loin devant tous les autres.

Comme à la fin de chaque concert, Romain rejoint son public (avec qui il entretient une relation à part) au bar de la salle 10 minutes après le concert. Deux trois mots échangés avec Romain, histoire d'apprendre que le nouvel album d'Eiffel sortira en janvier 2007 et qu'ils feront quelques concerts secrets en octobre.

Playlist :

S'enflammer - Les Yeux De La Gitane - Beauté Du Diable - Chien Enragé - Quand J'aurai du Vent Dans Mon Crân - Prends Ma Main - L'éternité De L'instant - Velouria (Reprise des Pixies) - Possédés - Wild Things (Reprise d'Eddie Cochran) - Tu restes Mon Ami - La Mort Sifflera Trois Fois (avec Tata Yoyo et Yesterday) - Rappels : Toi - Nulle Part - Shout (Reprise de Tears For Fears) - La Malle En Mai

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album L'éternité de l'instant de Romain Humeau
La chronique de l'album Vendredi ou les limbes du Pacifique de Romain Humeau
La chronique de l'album Amour de Romain Humeau
La chronique de l'album Mousquetaire #1 de Romain Humeau
La chronique de l'album Mousquetaire #2 de Romain Humeau
Une 2ème chronique de l'album Mousquetaire #2 de Romain Humeau
Romain Humeau en concert à Mains D'Oeuvres (7 décembre 2004)
Romain Humeau en concert à Run Ar Puns (2 avril 2005)
Romain Humeau en concert au Festival Halloween 2005
Romain Humeau en concert au Bataclan (23 novembre 2005)
Romain Humeau en concert à l'Ubu (vendredi 4 novembre 2016)
Romain Humeau en concert à l'Elysée Montmartre (mercredi 23 novembre 2016)
L'interview de Romain Humeau (lundi 29 juin 2015 )
L'interview de Romain Humeau (mercredi 28 septembre 2016)
L'interview de Romain Humeau (janvier 2018)

En savoir plus :
Le site officiel de Romain Humeau
Le Soundcloud de Romain Humeau
Le Facebook de Romain Humeau
Le site officiel d'Eiffel
Le site officiel de Joan Doe
Le site officiel du Tremplin
Le site officiel de Pol Boussaguet

Crédits photos : Fabrice (plus de photos sur Taste of indie)


        
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Romain Humeau (28 septembre 2016)


# 12 juillet 2020 : Un air d'été

On entre dans la saison des vacances, pour vous comme pour nos chroniqueurs. Vous nous retrouverez tout l'été quand même avec des éditions web plus légères et toujours notre Froggy's TV bien sûr avec La Mare Aux Grenouilles et plein d'autres émissions. c'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

La Mare Aux Grenouilles #6, sommaire et replay
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet
"INTENTA experimental & electronic music from Switzerland 1981-93" par divers artistes
"Jimmy Cobb" mix #19 de Listen In Bed
"Chausson le littéraire" de Musica Nigella & Takenori Nemoto
"Alessandro Scarlatti, il Martirio di Santa Teodosia" de Thibault Noally & l'Ensemble Les Accents"
et donc La Mare Aux Grenouilles numéro #5 avec la liste de ce qui a été abordé et le replay.

Au théâtre :

en salle :
"Littoral" au Théâtre de la Colline
"Karine Dubernet - Souris pas" au Point Virgule
et dans un fauteuil de salon :
des créations :
"Yvonne princesse de Bourgogne" par Jacques Vincey
"Lucrèce Borgia" par Lucie Berelowitsch
"La Dernière neige" de et par Didider Bezace
"Pinocchio" de Joël Pommerat
"Soulever la politique" de Denis Guénoun
"Je marche dans la nuit par un chemin mauvais" de et par Ahmed Madani
Au théâtre ce soir :
"Darling chérie" de Marc Camoletti
"Le Tombeur" de Robert Lamoureux
"Une cloche en or" de Sim
du boulevard :
"Si c'était à refaire" de Laurent Ruquier
"Face à face" de Francis Joffo
du côté des humoristes :
"Bernard Mabille sur mesure"
"Christophe Alévêque est est Super Rebelle... et candidat libre !"
et finir l'Opéra :
avec du lyrique :
"Le Balcon" de Peter Eotvos par Damien Bigourdan
"Orlando furioso" de Antonio Vivaldi par Diego Fasolis
"La Flûte enchantée" de Mozart par Romeo Castellucci
et du ballet avec deux créations étonnantes : "Raymonda" de Marius Petipa et "Allegria" de Kader Atto

Expositions :

les expositions en "real life" à ne pas manquer :
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
"Les Contes étranges de N.H. Jacobsen" au Musée Bourdelle
les Collections permanentes du Musée Cernushi
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Helena Rubinstein - La collection de Madame" et "Frapper le fer" au Musée du Quai Branly
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma at home avec :
le cinéma contemporain
"A woman at war " de Benedikt Erlingsson
"Lulu" de Uwe Janson 
"L'Apotre" de Cheyenne Carron
"La tendresse" de Marion Hänsel
"Crawl" de Herve Lasgouttes
"Nesma" de Homeïda Behi
le cinéma culte des années 1920 :
"Le cuirassé Potemkine" de Sergueï Eisenstein
"Nosferatu le vampire" de Friedrich Wilhelm Murnau
"Le Cabinet du docteur Caligari" de Robert Wiene
"Les Deux Orphelines" de D.W. Griffith
et l'entre deux avec les années 1970 :
"Mado"de Claude Sautet
"La Traque" de Serge Leroy
"La femme du dimanche" de Luigi Comencini
et retour au 2ème millénaire avec de l'action :
"Lara Croft : Tomb Raider, le berceau de la vie" de Jan De Bont
"Blade Trinty" de David S. Goyer
avant de conclure en romance avec : "Un havre de paix  de Lasse Hallström

Lecture avec :

"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=