Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Neige
Juliet Berto et Jean-Henri Roger  (janvier 2022 ) 

Réalisé par Juliet Berto05 (Sortie 5 janvier 2022 - 1ère sortie 20 mai 1981). Avec Juliet Berto, Robert Liensol, Jean-François Stévenin, Paul le Person, Anna Prucnal, Jean-François Balmer, Patrick Chesnais, Nini Crépon, Eddie Constantine, Bernard Lavilliers et Henri Bussière.

Sur les vieux écrans de 68
Vous étiez Chinoise ou mangeuse de frites

Ceux qui se souviennent des "Merveilles de Juliet" la chanson d'Yves Simon, à l'époque où il appartenait à la "nouvelle chanson française", n'ont pas oublié Juliet Berto et ont certainement vu "Neige", le film choral - l'un des premiers du genre - réalisé à deux voix par l'égérie de Jean-Luc Godard et Jean-Henri Roger.

Les autres découvriront une proposition de cinéma, comme on dit désormais qui n'a pas eu beaucoup de descendance, mis à part le ""remake" qu'en a fait Karim Dridi avec "Pigalle". Pigalle, c'est le personnage de ce film, avec en écho la chanson de Bernard Lavilliers, "Pigalle la blanche" qui parcourt ce film nocturne mais lumineux.

Auberge espagnole multicolore, "Neige" de Juliet Berto et Jean-Henri Roger est un voyage dans un temps où le quartier Pigalle-Barbès n'était pas encore dans une léthargie sinistre et vivait sa vie de quartier populaire, fier de sa pauvreté et de sa marginalité.

On n' y trouvait pas encore au centre des boulevards des WC Decaux et des parkings à velib, mais des baraques foraines, des stands de tir, des stripteases pour travailleurs immigrés et des Mme Irma prévoyant des avenirs pas très longs. Le Trianon était devenu un cinéma et l'Atlas se qualifiait de "seul salle homo de Pigalle".

C'est le privilège des films qui s'intéressent sérieusement à leur environnement : quarante ans après, on y découvre le charme de ce Paris révolu avec ses prostitué(e)s et ses travestis, ses bars crasseux d'avant les fast-food et toute une faune hétéroclte.

Tourné souvent à l'arrache, sans prévenir les badauds et les chalands, qui regardent à l'arrêt les scènes qui ont lieu parmi les rayons de Tati ou les manèges et les autos tamponneuses, "Neige" de Juliet Berto et Jean-Henri Roger a parfois le charme désuet du "fantastique social" à la Carné-Prévert. Evidemment ici pas de décor de Trauner, mas une photo de William Lubtchansky couleur qui vaut le noir et blanc d'Henri Alekan.

Cette parenté, un peu étonnante de la part d'une actrice dite "Nouvelle vague", on la retrouve aussi dans la distribution, avec Henri Bussière, le cher "Bubu", dans l'une de ses dernières apparitions, et qui finissait ainsi son demi-siècle de traversée du cinéma français... Et puis, en parallèle, comme dans une course de relais, la présence de tous ces acteurs qui eux partaient ici pour occuper les quarante prochaines années de cinéma hexagonal : Jean-François Balmer, Patrick Chesnais, Jean-François Stévenin...

On n'oubliera pas non plus le personnage de faux-vrai prêcheur de Robert Liensol, l'acteur antillais qui débuta sa carrière dans les Nègres de Genet et l'acheva en faisant la voix du grand-père de Kirikou. Pas plus que celle de Nini Crépon, première figure trans du cinéma français qui mériterait d'être redécouverte.

Ecrit par Marc Villard, "Neige" de Juliet Berto et Jean-Henri Roger est une excellente série noire qui réveille d'entre les ombres une belle personne. Il faudra le répéter sans doute encore plus d'une fois : Juliet était une comédienne écorchée vive, si vibrante d'émotion qu'elle ne mérite pas l'oubli.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 22 mai 2022 : Culture et vous - A vos agendas !

Il fait beau, il fait chaud, mais il n'y pas que les terrasses dans la vie. La culture bat son plein et, avant que le ciel ne nous tombe sur la tête, il est temps de se montrer curieux pour découvrir les nouveautés de la semaine de la musique et du spectacle vivant ainsi que du cinéma, de la lecture et des expositions.

Du côté de la musique :

"Godowsky - Bach" de Dimitri Papadopoulos
"Being alive" le nouveau mix à écouter de Listen In Bed
Rencontre avec Lofofora
"Des corps dans le décor" de Mauvais Sang
"Litz - once upon a time"
"Misia" de Revue Blanche
"Murmures et rumeurs" de Tom Bourgeois
et toujours :
"J'ai horreur de l'amour" de Bertrand Betsch
"Caroline" de Caroline
"Revenant" de Cascadeur
"Hell stairs" de CDSM
"Unica" de DeLaurentis
"Polar star" de Initiative H
"Fear of the dawn" de Jack White
"The line is a curve" de Kae Tempest
"Zadie Smith" 16ème émission de la saison 3 de Listen In Bed à écouter
"Bassoon steppes" de Lola Descours & Paloma Kouider
"Oan Kim & the Dirty Jazz" de Oan Kim
"Gabril Fauré : Horizons II" de Simon Zaoui, Pierre Fouchenneret, Raphaël Merlin, Parie Chilemme & Quatuor Strada
"Keep on falling" de The Boo Radleys

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Antoine et Cléopâtre" aux Ateliers Berthier
"Feel Good" à la Manufacture des Abesses
"Double Je" au Théo Théâtre
"Tous les marins sont des chanteurs" au Théâtre du Rond-Point
"Cry me a river" au Monfort Théâtre
"Carmen ou presque" au Théâtre Trévise
une reprise avec "Mister Paul" au Théâtre du Petit Montparnasse
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Monnaies & Merveilles" à la Monnaie de Paris
dernière ligne droite pour :
"Aux frontières de l'Humain" au Musée de l'Homme
"Maurice Denis - Le Bonheur rêvé" au Musée Maurice Denis
"Le Monde de Steve McCurry" au Musée Maillol
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit avec :
"Juste la fin du monde" de Xavier Dolan
"La belle époque" de Nicolas Bedos
"Mustang" de Deniz Gamze Ergüven
"Les Eternels" de Zhangke Jia

"Le Traître" de Marco Bellocchio
"It must be heaven" de Elia Suleiman
en salle pour les cinéphiles : "Les Femmes des autres" de Damiano Damiani

Lecture avec :

"De la guerre, Mook 2" de Jean Lopez
"Les routes oubliées" de S.A. Cosby
et toujours :
"Amnistie" de Aravind Adiga
"Le réalisme magique du cinéma chinois" de Hendy Bicaise
"Nobles de coeur" de Marc Alexandre Oho Bambe & Fred Ebami
"Le silence est ma langue natale" de Sulaiman Addonia

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=