Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Divers artistes
Aura aime Murat  (Stardust)  février 2022

Dans la vie je n’aime que deux choses : parler de moi, Jean-Louis Murat, le fromage, parler de Jean-Louis Murat, les animes, écouter Jean-Louis Murat et mentir quand je dis que dans la vie je n’aime que deux choses.

Cela fait huit ans que sur Froggy's Delight je chronique quasiment tous les albums de Jean-Louis Murat, il fait un album tous les dix-huit mois en moyenne, je dois donc en être à ma sixième chronique autour de Murat, il n’est pas facile de se renouveler de trouver quoi dire, à part de raconter le "storytelling" vendu avec l’album, mais ce n’est pas quelque chose que j’aime faire, vous voyez quand je vous disais que j’aimais parler de moi et de Jean-Louis Murat, je ne vous mentais pas !

Une des choses que je dis souvent outre que Murat, c’est le meilleur, c’est qu’il a toujours refusé de faire une compilation, un best of et ce, pour plusieurs raisons : d’une part parce qu’il n’aime pas se retourner sur le passé (même si c’est moins vrai puisqu’il a autorisé et pris un certain plaisir paraît-il à aller dans ses archives pour les rééditions remasterisées en vinyle de son back catalogue) et d’autre part, parce que souvent les morceaux choisis pour être les singles qui passent en radio ne sont pas du tout les chansons qu’il préfère ("Sentiment Mou de veau", "J’ai fréquenté la beauté", etc). Une autre chose parfois un poil agaçante, c’est sa capacité à dire n’importe quoi en interview qui en a fait un personnage médiatique plus connu pour ses avis à l’emporte-pièce que pour ses chansons.

Alors quoi de mieux qu’un tribute pour justement se concentrer enfin sur les chansons et découvrir un panel certes subjectif de l’ensemble de l’œuvre de mon auvergnat préféré ?

Passons sur le titre, qu’on qualifiera pudiquement "d’intrigant", seize titres, vingt-deux pour la version vinyle (et qui, ne serait-ce que pour l’incroyable version instrumentale de "Gengis" par Da Capo, vaut largement le coup), ce tribute ou album hommage a le mérite de nous donner également un panorama de la scène pop rock actuelle et de nous montrer qu’elle en a aussi sous le pied.

Je pourrais passer en revue ce disque titre par titre, comparer morceau par morceau, évoquer la carrière de tel ou tel, mais ça n’aurait pas grand intérêt. Disons que vous retrouverez des noms connus comme Gontard, Chevalrex, Pierre Schott, Silvain Vanot, Erik Arnaud et d’autres moins mais qui donnent envie d’en savoir plus, Hiver Pool, Adèle Coyo, Dragon Rapide...

Je ne l’ai pas encore dit mais oui, ce disque est une réussite, réussite par le choix des morceaux, savant mélange entre classiques muratiens et chansons plus discrètes pourtant tout autant réjouissantes. Réussite encore quant aux reprises elles-mêmes, pas de copier-coller, pas de trahison, mais au contraire des relectures, des pas de côté, des adaptations, des contre-pieds dans des genres, des styles différents.

Chacun apporte ce qu’il est dans ces reprises, réussissant à se glisser dans l’univers si riche et si personnel de Murat. Il n’y a pas d’art plus difficile que la reprise, on voudrait que ce soit pareil mais différent, mais pas trop différent, mais pas trop pareil quand même, bref que ce soit "différeil" ; mi différent mi pareil. Loin de choquer, la différence de style d’un morceau à l’autre se révèle finalement très cohérente, d’ailleurs c’est un très bon moyen de rendre hommage à Murat, qui est lui aussi assez spécialiste pour changer de style d’un album à l’autre, passant du tout électrique au tout acoustique, du tout clavier au tout guitare...

Ce disque ravira non seulement les fans de Murat mais aussi les non fans de Murat, et c’est une très très bonne chose, à la fois compilation fantasmée et parfaite porte d’entrée dans l’univers de Murat. Vous connaissez quelqu’un qui n’aime pas Murat, faites lui écouter ce disque, il découvrira vingt-deux bonnes chansons, à la poésie et à la musicalité imparables, et en plus il découvrira des artistes confirmés ou prometteurs, un nouveau monde (intérieur) s’ouvrira à lui, parce que de la bonne musique franchement Dieu n’a pas trouvé mieux.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Moscou de Jean-Louis Murat
La chronique de l'album Les fleurs du mal - Charles et Léo de Jean-Louis Murat
La chronique de l'album Tristan de Jean-Louis Murat
La chronique de l'album Le cours ordinaire des choses de Jean-Louis Murat
La chronique de l'album Grand Lièvre de Jean-Louis Murat
La chronique de l'album Toboggan de Jean-Louis Murat
La chronique de l'album Babel de Jean-Louis Murat & The Delano Orchestra
La chronique de l'album Live aux [PIAS] Nites de Jean-Louis Murat & The Delano Orchestra
La chronique de l'album Morituri de Jean-Louis Murat
La chronique de l'album Travaux sur la N89 de Jean-Louis Murat
La chronique de l'album Il Francese de Jean-Louis Murat
La chronique de l'album Baby Love de Jean-Louis Murat
La chronique de l'album La vraie vie de Buck John de Jean-Louis Murat
Jean-Louis Murat en concert aux Saulnières (28 octobre 2004)
Jean-Louis Murat en concert à La Cigale (17 novembre 2006)
Jean-Louis Murat en concert au Studio Davout (3 septembre 2009)
Jean-Louis Murat en concert au Grand Mix (vendredi 2 avril 2010)
Jean-Louis Murat en concert à L'Alhambra (mardi 23 novembre 2010)
Jean-Louis Murat en concert à la Salle Moebius du Beffroi (samedi 10 octobre 2015)
L'interview de Jean-Louis Murat (20 septembre 2011)

En savoir plus :
Le Facebook de Aura aime Murat !
Le site officiel de Jean-Louis Murat
Le Soundcloud de Jean-Louis Murat
Le Facebook de Jean-Louis Murat


sy!         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 22 mai 2022 : Culture et vous - A vos agendas !

Il fait beau, il fait chaud, mais il n'y pas que les terrasses dans la vie. La culture bat son plein et, avant que le ciel ne nous tombe sur la tête, il est temps de se montrer curieux pour découvrir les nouveautés de la semaine de la musique et du spectacle vivant ainsi que du cinéma, de la lecture et des expositions.

Du côté de la musique :

"Godowsky - Bach" de Dimitri Papadopoulos
"Being alive" le nouveau mix à écouter de Listen In Bed
Rencontre avec Lofofora
"Des corps dans le décor" de Mauvais Sang
"Litz - once upon a time"
"Misia" de Revue Blanche
"Murmures et rumeurs" de Tom Bourgeois
et toujours :
"J'ai horreur de l'amour" de Bertrand Betsch
"Caroline" de Caroline
"Revenant" de Cascadeur
"Hell stairs" de CDSM
"Unica" de DeLaurentis
"Polar star" de Initiative H
"Fear of the dawn" de Jack White
"The line is a curve" de Kae Tempest
"Zadie Smith" 16ème émission de la saison 3 de Listen In Bed à écouter
"Bassoon steppes" de Lola Descours & Paloma Kouider
"Oan Kim & the Dirty Jazz" de Oan Kim
"Gabril Fauré : Horizons II" de Simon Zaoui, Pierre Fouchenneret, Raphaël Merlin, Parie Chilemme & Quatuor Strada
"Keep on falling" de The Boo Radleys

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Antoine et Cléopâtre" aux Ateliers Berthier
"Feel Good" à la Manufacture des Abesses
"Double Je" au Théo Théâtre
"Tous les marins sont des chanteurs" au Théâtre du Rond-Point
"Cry me a river" au Monfort Théâtre
"Carmen ou presque" au Théâtre Trévise
une reprise avec "Mister Paul" au Théâtre du Petit Montparnasse
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Monnaies & Merveilles" à la Monnaie de Paris
dernière ligne droite pour :
"Aux frontières de l'Humain" au Musée de l'Homme
"Maurice Denis - Le Bonheur rêvé" au Musée Maurice Denis
"Le Monde de Steve McCurry" au Musée Maillol
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit avec :
"Juste la fin du monde" de Xavier Dolan
"La belle époque" de Nicolas Bedos
"Mustang" de Deniz Gamze Ergüven
"Les Eternels" de Zhangke Jia

"Le Traître" de Marco Bellocchio
"It must be heaven" de Elia Suleiman
en salle pour les cinéphiles : "Les Femmes des autres" de Damiano Damiani

Lecture avec :

"De la guerre, Mook 2" de Jean Lopez
"Les routes oubliées" de S.A. Cosby
et toujours :
"Amnistie" de Aravind Adiga
"Le réalisme magique du cinéma chinois" de Hendy Bicaise
"Nobles de coeur" de Marc Alexandre Oho Bambe & Fred Ebami
"Le silence est ma langue natale" de Sulaiman Addonia

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=