Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Killing Joke
Killing Joke  (Zuma Recordings)  decembre 2003

Quiconque suit le cultissime Killing Joke depuis ses débuts sait combien l’évolution est importante dans le groupe, allant du post-punk au métal-indus, en passant par la new wave et le rock indé. Et cet opus ne brisera pas la règle. On a peur à l’écoute de ce nouvel album, que la bande de Jaz Coleman (ici la formation originale, enrichie de Dave Grohl derrière les fûts) se soit une fois de plus enfoncée dans les méandres de son métal-indus, laissant quelque peu son passé "punk" derrière elle.

Une fois la galette enclenchée dans le lecteur, les premières notes de "The Death & Resurrection Show" nous écrasent tel un rouleau compresseur. La batterie se fait tribale, la basse nous assaille à chaque instant, et la guitare n’a de cesse de nous maintenir au sol. La production est monstrueuse, et je pèse mes mots.

Jaz Coleman est énervé, et cela se sent, chaque note, chaque son, chaque mot transpire la rage, et il vomit son dégoût de l’espèce humaine à la face du monde. Des titres comme "Total Invasion" ou encore "Blood On Your Hands" sont explicites de par leur nom, mais les paroles vont au-delà ("5 corporations earn more than 46 nations. You’ve goth blood on your hands. Corruption at the highest level…").

Non, décidément non, Killing Joke n’a pas perdu son âme punk. Jamais une musique n’aura été dans une telle osmose avec les paroles, le message est universel, et les non anglophones comprendront le propos aisément, uniquement en écoutant les mélodies. Mais si tout cela se veut pessimiste, le bonheur et la joie viennent pointer le bout de leur nez sur un "You’ll Never Get To Me" , véritable hymne à la vie, et ballade de toute beauté. Tout ceci pour à nouveau nous replonger, par le clavier malsain de "Dark Forces", dans un monde aux facettes inexorablement sombres.

Plus qu’une évolution, cet album est une révolution, repousse les limites du genre, et revisite tous les styles créés par Killing Joke (mon dieu la basse de "Implant" est à tomber). Sans compter que Dave Grohl assure une rythmique réellement incroyable, limite inhumaine. Que de chemin parcouru depuis Nirvana

Killing Joke nous propose l’un des albums les plus intenses de l’année et prouve une nouvelle fois sa supériorité. A posséder absolument !

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Killing Joke en concert au Festival Beauregard #4 (édition 2012) - Vendredi


Thom         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 2 août 2020 : Une petite pause s'impose

Le mois d'août arrive. Sans les festivals, l'actualité culturelle sera plus calme mais nous serons toujours là pour vous tenir compagnie chaque semaine notamment sur Twitch. Commençons par le replay de la Mare Aux Grenouilles #8 (la prochaine sera le 29 août) et bien entendu le sommaire habituel.

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

chez soi avec des comédies blockbusters at home :
"Lady Oscar" de Guillaume Mélanie
"La vie de chantier" de Dany Boon
"Post-it" de Carole Greep
"Mon meilleur copain" de Eric Assous
"L'ex-femme de ma vie" de Josiane Balasko
"Un point c'est tout" de Laurent Baffie
et de l'eclectisme lyrique avec :
"L'Ange de feu" de Serge Prokofiev revisité par Mariusz Trelinski
les antipodes stylistiques avec "L'Enfant et les Sortilèges" de Maurice Ravel par James Bonas et "Dracula, l'amour plus fort que la mort" de Kamel Ouali
et le concert Hip-Hop Symphonique avec des figures du rap et l'Orchestre Philharmonique de Radio France

Expositions :

en virtuel :
"Warhol" à la Tate Modern de Londres Exhibition Tour avec l'exhibition tour par les commissaires et et 12 focus
"Plein air - De Corot à Monet" au Musée des impressionnismes de Giverny
avec l'audioguide illustré ainsi qu'une approche en douze focus
en real life :
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
les Collections permanentes du Musée Cernushi
"Helena Rubinstein - La collection de Madame" et "Frapper le fer" au Musée du Quai Branly
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
du vintage avec la version restaurée de "Quelle joie de vivre" de René Clément
un documentaire "Dawson City : le temps suspendu" de Bill Morrison
des films récents dans son salon :
"Hauts les coeurs !" de Solveig Anspach
"La Famille Wolberg" de Axelle Ropert
"Pieds nus sur des limaces" de Fabienne Berthaud
"Le Voyage aux Pyrénées" de Jean-Marie Larrieu et Arnaud Larrieu
"Dans Paris" de Christophe Honoré
"La promesse" de Luc et Jean-Pierre Dardenne

Lecture avec :

"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=