Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Nadine Malo - Jean-Michel Voiront
Interview  (Paris)  mars 2006

Nadine Malo et Jean Michel Voiront se produisent jusqu'à fin mars à La Cave à Musique tous les mardis soirs à 21h ; déjà l'année dernière on les retrouvait dans ce lieu. C'est l'occasion de les présenter et d'en connaître plus sur leurs projets.

Tout d'abord Jean-Michel Voiront : et Jean-Michel Voiront se présentent et déjà, les chamailleries commencent pour savoir qui des deux commence…

Nadine Malo : Je suis comédienne de formation. J'ai pris des cours de chant longtemps et j'ai également une petite formation de danseuse de flamenco. Très tôt, j'ai baigné dans l'univers musical de la chanson française classique et j'ai très vite eu envie de le rejoindre.

Jean-Michel Voiront : J'ai fait le conservatoire de musique et je suis diplômé d'une maîtrise de musicologie. Je compose depuis plus de 10 ans, mais c'est ma rencontre avec Nadine qui m'a décidé à aller à la rencontre du public.

Tous les deux forment un duo très contrasté, lui grand et fin, elle tout en volupté et rondeur tel un tableau de Rubens. Comment vous êtes-vous rencontré ?

Jean-Michel Voiront : Elle est venue me chercher à la sortie des artistes en pleurant avec tous ses textes sous le bras (rires !!!)

Nadine Malo: Regarde moi comment il déforme tout ; c'est lui qui m'a appelé. J'étais morte de rire, il m'avait dit : "Tu appelles parce que moi j'appellerai pas" !

Jean-Michel Voiront : Tu devrais être contente, j'ai fait un effort de t'appeler.

Nadine Malo : Mais, je suis contente.

Jean-Michel Voiront : En fait, c'était à la sortie des artistes à la fin de la représentation d''Embrassons-nous Folleville" de Stéphane Bouby dont Jean-Michel avait signé toute la musique. Je lui ai dit que j'aimais sa musique et que j'aimerais travailler avec lui et nous avons échangé nos numéros de portable, lui l'a écrit sur un morceau de kleenex (rires !!!) et moi enregistré dans mon portable.

Jean-Michel Voiront : Et là, c'était trop tard, j'avais mis le doigt dans l'engrenage.

Depuis, votre collaboration a commencé. Comment cela se passe-t-il ? A vous entendre, on sent une réelle complicité ?

Nadine Malo : On ne s'est pas encore entretués (rires !!!).

Jean-Michel Voiront : Ca se passe bien, rien à dire. Seul bémol c'est sur scène où chaque soir je dois suivre Nadine qui n'en fait qu'à sa tête (rires !!!)

Nadine Malo : Ecoutez comment il déforme tout, quelle horreur ce mec (rires !!!). C'est moi qui doit m'adapter à sa façon de jouer tous les soirs, c'est un véritable marathon sur certaines chansons crois moi (rires !!!. Non, trêve de plaisanteries, au départ la phase d'écriture a été très dure, intensive. Aujourd'hui, c'est différent on doit écrire et faire de la scène et on a pas encore trouvé notre rythme de croisière.

Jean-Michel Voiront : Oui c'est difficile de faire les deux en même temps.

Et la complicité que vous avez sur scène, vous la retrouvez dans l'écriture ?

Jean-Michel Voiront : J'ai besoin de textes pour composer, je ne pourrai jamais écrire de la musique sans, c'est impossible pour moi. Les textes de Nadine sont mon fil conducteur.

Nadine Malo : C'est mon malheur, rires !!!

Jean-Michel Voiront : Oui, c'est son malheur, rires !!!

Nadine Malo: Je donne à Jean-Michel mes textes, parfois je lui propose une ou deux phrases musicales, après il en fait ce qu'il veut et généralement, c'est toujours très bien.

Jean-Michel Voiront : La musique c'est toujours moi et les textes c'est Nadine, et la musique qu'elle me propose je m'en sers peu, je fais beaucoup de variations par rapport à son idée de départ, et ça fonctionne bien.

A l'écoute de votre album "Faudrait voir à songer" et quand on assiste à un de vos concerts, on sent une réelle influence musicale, tel Barbara, Juliette Gréco, William Sheller et bien d'autres, qu'en est-il réellement ?

Nadine Malo : Oui ce sont des interprètes que j'adore, il y a aussi Serge Reggiani, Brel, Piaf, Aznavour, Juliette. Pour moi, les textes doivent avoir un sens et c'est en cela que Jean-Michel et moi nous nous sommes trouvés.

Jean-Michel Voiront : Mes influences musicales sont guidées par mon bagage de musique classique, ainsi que de nombreuses comédies musicales comme "Cabaret" et bien sûr également tous les interprètes cités par Nadine avec en plus Guidoni, Higelin et surtout Boris Vian que j'adore par dessus tout.

Nadine, vous êtes l'auteur de nombreux textes, parmi eux y en a-t-il qui vous touche plus particulièrement ?

Nadine Malo : Album de famille, celui ci est très récent. Sinon, oui au début, j'avais besoin d'écrire des choses très personnelles, depuis ces textes sont restés en arrière, je les ai laissés au profit de textes plus universels, plus généraux.

Et dans "Quinze ans", un magnifique texte, vous nous parlez de vos quinze ans et vous dîtes avoir toujours eu quinze ans. Que cela signifie-t-il ?

Nadine Malo : 15 ans, c'est mon arrivée en France, je ne voulais pas quitter Beyrouth, donc inconsciemment je reste accrochée à cette rupture. Et même si la vie continue, je reviens indéfiniment à ce point de non retour.

Comment s'est passé l'enregistrement de l'album ?

Jean-Michel Voiront : Un super studio, dans le sud de la France, un temps magnifique (rires !!!), et un ingénieur du son très sympa merci Jean Jacques. Bref, des conditions idéales sans prise de tête et sans se prendre trop au sérieux.

Nadine Malo : En plus, nous sommes des bêtes de travail, on a enregistré très rapidement tous les titres en douze heures et en plus en une seule prise de son à chaque fois. Mais les chansons étaient déjà bien rodées puisqu'on les avait faites sur scène souvent.

Justement, en parlant de concerts, déjà à La Cave à musique en mai 2005, cette année encore dans cet endroit, à quand les prochains ?

Nadine Malo : Il en reste 2 à La Cave à Musique, les mardis 21 et 28 Mars 2006, puis vous nous retrouverez au Soleil de la Butte le 17 Mai 2006 pour notre ultime concert de cette année.

Jean-Michel Voiront : Après, une pause bien méritée, et on verra après les vacances.

Donc, après quels sont vos projets ?

Nadine Malo : Démarcher les nombreux petits festivals de la chanson française pour aller à la rencontre d'un public qui ne nous connaît pas et préparer un nouveau tour de chant pour 2007.

Jean-Michel Voiront : Nous allons rentrer dans une nouvelle phase d'écriture, composer et créer de nouvelles chansons.

Une dernière question et je vous laisse repartir à vos occupations. Où peut-on se procurer votre album ?

A l'unisson : Sur notre site : http:/ /faudraitvoirasonger.free.fr et à la sortie de nos concerts.

Nadine Malo: Enfin, en ce moment il y a rupture de stock, rires !!!

Jean-Michel Voiront : Ca c'est plutôt bon signe…

Merci Nadine et Jean Michel, et à très bientôt.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Faudrait voir à songer de Nadine Malo - Jean-Michel Voiront
Nadine Malo en concert à La cave à musique (24 mai 2005)
Nadine Malo en concert à La cave à musique (mars 2006)

En savoir plus :

Le site de Nadine Malo et Jean-Michel Voiront


Stéphane         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 23 février 2020 : Eclectisme n'est pas un gros mot

Classique, pop, rock, découvertes, artistes confirmés, comédies, drames, art moderne ou plus classique, romans et livres historiques, tout se cotoient encore dans cette nouvelle et riche édition de Froggy's Delight. C'est parti pour le sommaire.

Du côté de la musique :

"Contemporary" de Adélaide Ferrière
"Un moment musical chez les Schumann" de Cyrielle Golin & Antoine Mourias
Rencontre avec Cyril Adda, autour de on album "L'îlot" et de sa session live de 5 titres
"Beethoven : intégrale des sonates pour piano" de Fazil Say
"Happy mood !" de François Ripoche
"L'appel de la forêt" de Julien Gasc
"Satchidananda", nouveau et 11eme mix de Listen in Bed
"Song for" de Noé Huchard
"Amours, toujours !" de Smoking Joséphine
"Rêve d'un jour" de The Chocolatines
"The Bear and other stories" de The Fantasy Orchestra
"Saint Cloud" de Waxahatchee"
et toujours :
"Monolithe" de Octave Noire
"Origenes" de Sotomayor
"Perdida" de Stone Temples Pilots
"Endless voyage" de Sunflowers
"Brothers in ideals" de The Inspector Clouzo
"Come on in" de Thorbjorn Risager & The Black Tornado
"Bury the moon" de Asgeir
"The wall single" de Fontiac
"M. I. A." la 10ème émission de Listen in Bed à écouter en ligne
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Ghosts" de Mokado
Frustration & The Jackson pollock au Fil de Saint Etienne

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Transmission" au Théâtre Hébertot
"Play Loud" au Théâtre La Flèche
"Satsang !" au Théâtre La Croisée des Chemins-Belleville
"Labiche Repetita" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Le Tour du théâtre en 80 minutes" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Dieu est mort. Et moi non plus j'me sens pas trop bien !" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Isabelle Vitari - Bien entourée" au Palais des Glaces
"Cabaret décadent - Revue Electrique n°25" au Cirque Electrique
"Les Amants de Varsovie" au Théâtre du Gymnase
les reprises :
"Dementia Praecox" au Théâtre Elizabeth Czerzuk
"Ruy Blas" au Théâtre Gérard Philippe de Saint-Denis
"Dieu, Brando et moi" au Studio Hébertot
et la chronique des spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

"Coeurs" au Musée de la Vie romantique
et la dernière ligne droite pour :
"Hans Hartung - La fabrique du geste" au Musée d'Art moderne de la Ville de Paris

Cinéma avec :

"Le Cas Richard Jewell" de Clint Eatswood
"L'Etat sauvage" de David Perrault
et la chronique des films sortis en février

Lecture avec :

"Ada & Rosie" de Dorothée de Monfreid
"De rien ni de personne" de Dario Levantino
"La mémoire tyranique" de Horacio Castellanos Moya
"Santa muerte" de Ganino Iglesias
"Tout pour la patrie" de Martin Caparros
"Bon Rundstedt, le maréchal oublié" de Laurent Schang
et toujours :
"Apaiser hitler" de Tim Bouverie
"L'odysée du plastique" de Eric Loizeau
"La résurrection de Joan Ashby" de Cherise Wolas
"Les lumières de Niteroi" de Marcello Quintanilha
"Préférer l'hiver" de Aurélie Jeannin
"Ted" de Pierre Rehov et "Grand froid" de Cyril Carrère
"Undercover" de Amaryllis Fox

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=