Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Benoît Dorémus
Désolé pour les fantômes  (Déjà / L'Autre Distribution)  février 2022

Nous avions croisé Benoît Dorémus du temps de Claire et ses Radis, sur un festival ou un tremplin chansons, je ne sais plus mais en tout cas, il nous avait déjà bien plu. Il n’était pas encore "connu"… un artisan indépendant des mots comme beaucoup dans le circuit. Et puis, il suffit de lire sa biographie, sa carrière décolle, ou, en tout cas, a plus de visibilité et tant mieux.

Je l’avais du coup – paradoxalement – un peu perdu de vue et d’oreilles. Et voilà que je reçois – sur ma demande – son album à chroniquer. C’est étonnant car le même jour j’avais pris à la médiathèque le dernier opus de Julien Doré, Aimée. Et bien, il y a un album que j’ai écouté une fois, et rendu, l’autre qui m’a embarquée.

Quelle belle (re)découverte que ce Désolé pour les fantômes ! Certes, sur ces 14 titres, Benoît Dorémus cède parfois aux sirènes de sons électro-pop, qu’on trouve dans beaucoup de productions formatées actuelles, mais finalement, on oublie vite ces textures pour se laisser happer par les mots, le flow et l’intelligence subtil du propos.

C’est peut-être ça qui avait distingué ce disque à la première écoute : des textes enfin à hauteur d’homme et de femme, de l’écriture, de la sincérité, du sens, de l’humour aussi et cela sans orgueil et suffisance. Cette façon qu’il a de s’adresser à nous, de nous inviter directement dans sa vie (réelle ou fictive), dans ses pensées les plus légères comme les plus "graves". Ma chanson préférée sur l’album ? "Je retiens les dates des morts". Ces textes faussement simples ne sont pas simplistes, à la différence de ce qu’on nous sert bien souvent. C’est pourquoi son parcours est atypique coloré et original.

Courez l’écouter au Café de la Danse le 10 mai prochain ou en tournée ; il ne passe pas par les "Zenith" et tant mieux : des salles à notre échelle, à la vue dégagée, prise directe avec les gens. C’est de la chanson qui s’écoute de près !

J’ai oublié de préciser qu’il est franc comtois comme un des plus grands artistes-artisans de l’hexagone : HF Thiéfaine.

Je vais quand même réécouter une deuxième fois l’album de Julien Doré, par principe et parce qu’un album c’est comme la poésie, ça ne se lit pas qu’une fois. En tout cas, ce qui est sûr, c’est que celui de Benoît Dorémus tournera longtemps dans mon mange-disques.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Jeunesse se passe de Benoît Dorémus
La chronique de l'album Espace Jemmapes de Benoît Dorémus
La chronique de l'album 2020 de Benoît Dorémus
La chronique de l'album En Tachycardie de Benoît Dorémus
Benoît Dorémus en concert au Zèbre de Belleville (13 décembre 2007)

En savoir plus :
Le site officiel de Benoît Dorémus
Le Soundcloud de Benoît Dorémus
Le Facebook de Benoît Dorémus


Lady Arlette         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 14 août 2022 : Only happy when it rains

Un peu de pluie, enfin ! C'est pour ainsi dire la tradition pendant le festival de La Route du Rock qui commence cette semaine ! Pour le reste voici notre petite sélection estivale hebdomadaire.

Du côté de la musique :

"Change" de Franz Robert Wild
retour sur le Hellfest 2022 avec Seth, Dog Eat Dog, Deftones, Suicidal Tendancies, Ghost etc.
"I started a garden" de Her Skin
Des petits festivals à venir avec La Guinguette Sonore et Engrenage Party
"Stereolab & Laetitia Sadier", nouvelle émission de Listen In Bed à écouter ici et toujours :
"NOW" le nouveau mix de Listen In Bed à écouter à volonté
retour sur le festival de Beauregard avec Turnstile, Izia, Madness...
"KEXP & NPR sessions" la nouvelle émission de Listen In Bed à écouter
"While my guitar gentle weeps" de Théo Cormier
"Hypnos & Morphée" de Dandy Dandie
Retour sur les Vieilles Charrues avec Last Train, Laetitia Sheriff, Johnny Mafia..

Au théâtre :

les comédies de l'été :
"Duos sur canapé" au Théâtre L'Alhambra
"Un cadeau particulier" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Ceci n'est pas une comédie romantique" au Théâtre Le Funambule-Montartre
"La Ligne Rose" au Théâtre Lepic
"Dîner de famille" au Café de la Gare

et les spectacles à l'affiche en août

Expositions :
'Christian Bérard - Bébé excentrique" au Nouveau Musée National de Monaco
la présentation du nouveau parcours des Collections du Musée d'Art Moderne de Paris en accès gratuit
la visite commentée par la commissaire de "Anne de France - Femme de pouvoir, princesse des arts" au Musée Anne-de-Beaujeu à Moulins
dernière ligne droite pour :
"Le Théâtre des émotions" au Musée Marmottan Monet

"Toyen - L'écart absolu" au Musée d'Art Moderne de Paris
et les expositions à l'affiche en août

Cinéma :

en streaming gratuit :
"Silvio et les autres" de Paolo Sorrentino
"Two lovers" de James Gray
"Innocents" de Bernardo Bertolucci
"Gothika" de Mathieu Kassovitz
"Lina" de Michael Schaerer
et le cinéma indien en 6 films

Lecture avec :

La rentrée littéraire d'automne 2022
et toujours :
"The unstable boys" de Nick Kent
"Le monde sans fin" de Jean Marc Jancovici & Christophe Blain
"Lanceurs d'alerte" de Flore Talamon et Bruno Loth

Et toute la semaine des émissions sur notre chaine twitch

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=