Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce The Sadness
Rob Jabbaz    (juillet 2022) 

Réalisé par Rob Jabbaz. Taïwan. Epouvante/Horreur. 1h40 (Sortie 6 juillet 2022). Avec Regina Lei, Berant Zhu, Tzu-Chiang Wang et Ying-Ru Chen.

Evidemment, il ne faut pas conseiller "The Sadness" de Rob Jabbaz aux yeux sensibles. Mais il faut aussi le déconseiller à ceux qui n'ont besoin que de leur dose quotidienne d'hémoglobine cinématographique.

Car "The Sadness", film d'un canadien vivant à Taïwan est avant une histoire d'amour entre deux jeunes vingtenaires pris dans une époque pandémique portée à son maximum d'horreur.

Ici, les gens aiment tuer et leur libido participe au carnage, donnant à Rob Jabbaz l'occasion de montrer tout sa maîtrise dans des scènes d'une grande efficacité.

On pense forcément à "Rage", l'un des premiers films de David Cronenberg. Peut-être l'initiateur du "gore" moderne. Et l'on retrouve aussi dans "The Sadness" tout l'humour Grand-Guignol de "Dernier train pour Busan" du coréen Yeon Sang-ho.

Cette question de "l'humour" dans un film qui aligne les meurtres et les viols sera pour ceux qui sont rétifs au genre "gore" une nouvelle fois la question majeure.

A-t-on le droit de filmer une scène où l'on découvre un bébé vivant dans un sac poubelle en plastique ? Est-on passé de l'autre côté de la morale ? Le cinéma va-t-il trop loin et tous ces "critiques" qui vont parler de "The Sadness" comme ils parleraient d'un film de Dreyer ou de Godard ne sont-ils pas des irresponsables ?

https://www.youtube.com/embed/OusJKJaLkMA

On leur répondra que Rob Jabbaz tient son histoire jusqu'au bout, parvient à montrer, ne serai-ce qu'une microseconde, toute la détresse de ses gens contaminés. Ce ne sont pas des sadiques heureux de leur sort, mais des victimes contraintes à des actes de violence ou des actes contre-nature et dont l'espérance ultime n'est plus que la mort.

Film désespérant, nihiliste, "The Sadness" porte bien son titre. Ne s'y entrevoit qu'un vain espoir dans un final assez époustouflant dans sa conception minimale. On n'oubliera pas la jeune Regina Lei, toute en fraîcheur devant tant de crimes et d'horreurs. Pas plus que son compagnon, Berant Zhu, guère plus âgé, arpentant Taipeh de fond en comble au volant de son deux-roues, pour la rejoindre.

Ce qui se joue entre eux fait de "The Sadness" de Rob Jabbaz un film paradoxalement romantique.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 18 février 2024 : Au soleil ou sous la pluie

Que ce soit en terme de météo ou de géopolitique, on ne sait plus sur quel pied danser. Mais quand même continuons de danser parce que si que restera-t-il ? Voici notre sélection hebdomadaire pour se changer les idées.

Du côté de la musique:

"La lune sera bleue" de Aline
"Brahms le Tzigane" du Choeur de Chambre Mélisme(s), Colette Diard & Bankal Trio
"Folklores" de Dumka
"Songes" de Elodie Vignon
"Et il y avait" de Geins't Naït, Laurent Petitgrand & Scanner
"Caravan party II" de Johan Farjot & Friends
"Hors-piste" de Le Pied de la Pompe
"Pop sauvage" de Métro Verlaine
"Bright" de Soulmate
"Family and friends" de The Twin Souls
"Haydn all stars (Haydn, Ravel, Fontyn, Brahms)" de Trio Ernest
"Tindersticks, les reprises" nouvel épisode de notre podcast Le Morceau Caché
et toujours :
Akira & Le Sabbat, Les Vulves Assassines en live au Cargö de Caen
"Ferel" de Fuzeta
quoi de neuf du côté de Gad Zukes - Sweet Needles - Johnnie Carwash - Chasing Daisy
"Colère" de Lox
"Colors" de Royal Pantone
"Part time believer" de The Strumbellas
et toujours :
quoi de neuf du côté des clips ? avec Down To The Wire - Karkara - 20 Seconds Falling Man - Little Odetta
"Le cap" de For The Hackers
"For the hive" de Last Quarter
rencontre avec Nicolas Jules lors de son passage au Poly'Sons de Montbrison
"Hell, fire and damnation" de Saxon
"La société de préservation du roseau" de The Reed Conservation Society

et toujours :
"Time whispers" de Back and Forth
"Distances" de Bertille
"Ce que la nuit" de Kloé Lang
"Première nuit" de Lucas Lombard
"Big Sigh" de Marika Hackman
"Credo" de Pierre de Bethmann
"Relapse" de Venus Worship

Au théâtre

les nouveautés de la semaine :

"Holyshit !" au Théâtre de La Reine Blanche
"Le petit Prince" à La Scala
"Frida Kahlo" à La Scala
"Les petits chevaux, une histoire d'enfants des lebensborn" au Théâtre de La Reine Blanche
et toujours :
"Burn baby burn" au Petit Théâtre du Gymnase Marie Bell
"Looking for Jaurès" au Théâtre Essaïon
"L'addition" au Théâtre Sylvia Monfort
"Tout le monde il est Jean Yanne" Au Théâtre Le Funambule Montmartre
"Les Travailleurs de la mer" au" au Théâtre Le Lucernaire
"Ds Ombres et des Armes" à La Manufacture des Abbesses
"Les Caroline" au Théâtre Les Enfants du Paradis
et les autres spectacles à l'affiche

Du cinéma avec le film de la semaine "Universal Theory" de Timm Kroger
et toujours:
"Elaha" de Milena Aboyan

Lecture avec :

"Disparue à cette adresse" de Linwood Barclay
"Metropolis" de Ben Wilson
et toujours :
"Archives de la joie" et "Le vent léger" de Jean-François Beauchemin
"Le diable sur mon épaule" de Gabino Iglesias
Morceaux choisis de la masterclass de Christophe Blain à Angoulême
"Camille s'en va" de Thomas Flahaut
"Le fantôme de Suzuko" de Vincent Brault
"Melody" de Martin Suter
"tempo" de Martin Dumont

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=