Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Nouveaux chefs d'oeuvre - La dation Maya Ruiz-Picasso
Musée Picasso Paris  (Paris)  Du 6 avril au 31 décembre 2022

Concomitamment à l'exposition "Maya Ruiz-Picasso, fille de Pablo", le Musée Picasso Paris présente une seconde monstration également articulée autour de la figure de Maya Ruiz-Picasso, la fille âinée du peintre Pablo Picasso.

Intitulée "Nouveaux chefs-d’œuvre. La Dation Maya Ruiz-Picasso", elle propose un voyage chronologique dans l'univers picassien scandé par les neuf pièces de la Collection Maya Ruiz-Picasso remises à l'Etat français en 2021 dans le cadre de la dation en paiement de droits de succession.

Conçue sous le commissariat de Emilia Philippot, conservatrice en chef du patrimoine en charge de la direction des collections et de la médiation de ce musée, elle réunit une conséquente sélection de peintures, sculptures et arts graphiques

Nouveaux chefs d'oeuvres, un inventaire à la Prévert

La commissaire a opté pour une présentation en résonance avec la production picassienne de la dation qui comporte six peintures, deux sculptures et un carnet de dessins sur le thème du déjeuner sur l'herbe traité par Edouard Manet, dont Picasso livre sa version en 1960 avec "Le Déjeuner sur l’herbe d’après Manet".

Ainsi la statuette océanienne "Tiki" appartenait à la collection d'objets africains et océaniens de Picasso qui, comme nombre de ses homologues montre un intérêt ciblé pour le primitivisme considéré comme une source d'inspiration majeure, notamment par leur géométrisation des volumes qui présidera à la déconstruction-reconstruction du corps à laquelle procède le cubisme.

Et surtout un répertoire de formes que Picasso décline à l'envi comme le signifiait l'exposition "Picasso Primitif" au Musée du Quai Branly en 2017 qui toutefois privilégiait à l'influence esthétique celle métaphysique en raison de l'art sacré dans lequel étaient créées ces oeuvres d'artistes anonymes.

Uand au brûleur de fourneau à gaz érigé en "Vénus du gaz", la seule statue produite par Picasso par le détournement d’un unique objet ressortant au "ready-made" est mis en regard avec l'emblématique "Fontaine" de Marcel Duchamp..

En matière picturale, les toiles ressortent au genre du portrait depuis celui du père de Picasso de 1906, appartenant au corpus d'oeuvres précoces, représenté dans un style académique et la veine du réalisme espagnol, à la "Tête d'homme" de la période tardive des années 1970 insérée dans un mur de portraits à chapeaux entre "Buste d'homme à chapeau", "Jeune fille assise" et "Jeune peintre" au dessus de "Vieil homme assis", "La Famille", "Picasso et la maternité" et "Homme au chapeau".

Entre les deux, l'évolution plastique se déploie depuis des oeuvres des années 1930, dont celles de la dation, le portrait d’Émilie Marguerite Walter, mère de Marie-Thérèse Walter la compagne de Picasso, reproduit sur l'affiche et inscrite dans la série des "Tête de femme", "Etude pour une joueuse de mandoline" et "L'enfant à la sucette sous une chaise" à droite de la monumentale "Femme assise dans un fauteuil".

Les années 1950 sont représentées par le portrait cubo-réaliste de "El Bobo", illustration d'un des tropismes picassiens, celui du questionnement de la tradition picturale sous forme d'un incessant dialogue-confrontation avec les Maîtres de la peinture, notamment ceux du Siècle d’or et en l'espèce avec "Le nain" de Velasquez, qui constituait le sujet de l'exposition "Picasso et les Maîtres" au Grand Palais en 2009.

En préambule à la visite, à voir :

en images :
un diaporama in situ des deux expositions
la collection en ligne du Musée Picasso-Paris

 
En savoir plus :

Le site officiel du Musée Picasso Paris

Crédits photos : © Musée Picasso Paris


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 4 décembre 2022 : L'hiver approche

Dernier mois de l'année, en attendant les coupures électriques, cultivons nous, il nous reste au moins cela, et puis cela donne des idées de cadeaux. La dernière Mare de l'année sera le 9 décembre mais le 23 nous serons là pour faire un petit bilan de l'année. En attendant, voici le programme.

Du côté de la musique :

"Kaleidoscope" de Alba Obert
"La distance" de Coriolan
"On shoulders we stand" de David Linx, Matteo Pastorino, Guillaume de Chassy
"X" de Fred Pallem & Le Sacre du Tympan
"Hysteria" de Indigo Sparke
"Rêve bohémien" de Jérémy Dutheil & Solal Poux Quartet
"Blood harmony" de Larkin Poe
"Pour Clarisse" est la 10eme émission à écouter de la saison 4 de Listen In Bed
"Même si" de Olivier Triboulois
"Pourquoi" de Philip Catherine, Paulo Morello et Sven Faller
et toujours :
"Alpha zulu" de Phoenix
"Born in chaos" de Absurd Heroes
"Le monde d'après" de ALT (Alix Logiaco Trio)
"Le ciel est partout" de Blaubird
"Gainsbourg" de Brussels Jazz Orchestra & Camille Bertault
"Se taire et écouter" de Daniel Jea
"Constellation" de David Bressat
"The cage and the crown : chapter 1" de Headkeyz
"Promenade oblique" l'émission à écouter signée Listen In Bed
"Deep marks" de Mind Affect
"Chant contre champ" de Naudin
"Karma police" de Théo Cormier

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Pièce sans acteur(s) au Monfort Théâtre
"Carnet de la dernière pluie" au Théâtre du Rond-Point
"Toute l'Histoire de la peinture moderne en moins de deux heures" au Théâtre Le 13ème Art
"Farf is a..." au Théâtre Les Déchargeurs
"Gretel, Hansen et les autres" au Théâtre de la Colline
"Peer Gynt" au Lavoir Moderne Parisien
"Les 7 nuits d'une reine" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Exil intérieur" au Théâtre de la Reine Blanche
"3clowns" au Théâtre Trévise
"Je ne suis pas de moi" au Théâtre Le Lucernaire
les reprises :
"Il n'y a pas d'Ajar" au Théâtre du Rond-Point
"Les Soeurs Papilles" au théâtre Le Lucernaire
"Je ne cours pas je vole" au Théatre du Rond-Point
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

"Sur les routes de Samarcande - Merveilles de soie et d'or" à l'Institut du Monde Arabe"
"Arts et Préhistoire" au Musée de l'Homme
et les expositions à l'affiche

Cinéma :

en salle :
"Kanun, la loi du sang" de Jérémy Guez
en streaming gratuit :
"L'été où mon père disparut" de Hans Petter Moland
"Crooked Lines" de Rita Nunes
"Ema" de Pablo Larraín
"Hyperland" de Mario Sixtus
et le cinéma de Wim Wenders en 5 films

Lecture avec :

"Faites un voeu" de Jakula Alikavazovic
"Je bande donc je suis" de Sainte Paluche
"Patricia Mazuy, l'échappée sauvage" de Gabriela Trujillo, Séverine Rocaboy & Quentin Mével
"Sans un bruit" de Paul Cleave
et toujours :
"L'histoire de l'hiver qui ne voulait jamais finir" de Shane Jones
"Black Bird" de James Keene & Hillel Levin

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=