Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce My Name is Gulpilil
Molly Reynolds     (septembre 2022) 

Réalisé par Molly Reynolds. Australie. Documentaire. 1h45 (Sortie 31 août 2022).

La démarche est hésitante et reste cependant majestueuse. Elle a le lenteur de celle des vieux lions qui ont hanté leur savane sans compter, qui en connaissent chaque fourré, qui ont abusé des combats et ont toujours soumis leurs adversaires jusqu'à n'avoir plus comme ennemis que le silence, la peur et la solitude.

Habillé avec élégance, avec ses longs cheveux blancs aux reflets d'argent et sa barbe poivre et sel, il a de faux airs de Lee Marvin dans "Cat Ballou" et de Buffalo Bill sans l'arrogance et la certitude du tueur de bisons et d'indiens.

Dans "My Name is Gulpilil", le film qu'elle lui consacre, Molly Reynolds n'a aucun mal à convaincre son spectateur, qu'il ait vu ou non les grands films australiens dans lesquels il apparaît : David Gulpilil n'est pas simplement le premier acteur aborigène, il est d'abord un authentique comédien.

Un grand artiste, qui, quelles que soient les intentions des réalisateurs, n'a jamais été un simple "sauvage" peinturluré. Danseur, peintre, auteur d'un seul en scène à succès où il s'est raconté, David Gulpilil est une personnalité australienne de premier plan.

Evidemment, "My name is Gulpilil" de Molly Reynolds ne peut cacher tous les excès, toutes les tentations dans lesquelles l'homme né dans le bush, dans une région d'une beauté à couper le souffle, est tombé à pieds joints.

Tout a commencé avec le beau film de Nicholas Roeg, "Walkabout", dont on a jadis parlé. David a peut-être seize ans, peut-être dix-huit, et sa prestation le mènera à la cour d'Angleterre en 1971. Il y dîne avec la Reine et le prince Philip. C'est d'ailleurs Elizabeth II qui lui fait rencontrer John Lennon. Bientôt, c'est Bob Marley qui l'initiera à l'herbe dont il va abuser autant que les alcools et les acides découverts avec quelques acteurs hollywoodiens. On ne sera pas étonné que Dennis Hopper en fasse partie...

Qu'importe tout cela. Reste la brillante carrière de David. Il croisera Wim Wenders et Peter Weir, Baz Luhman et même l'incontournable "Crocodile Dundee". A la fin de sa vie, luttant contre le cancer, c'est un vieux sage diminué, avec pour alter ego une truculente infirmière, que la cinéaste fixe pour l'éternité. Sans concession, elle suit le vieux lion fier qui continue à peindre.

"My name is Gulpilil" de Molly Reynolds n'est pas qu'un documentaire émouvant et exhaustif sur un homme d'exception. C'est une réflexion sur la condition humaine qui, de surcroît, sait éviter les considérations rousseauistes attendues. David Gulpilil n'est pas un bon sauvage perverti par la civilisation. Il est tout simplement un homme au destin hors du commun. 

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 27 novembre 2022 : Fraîcheur de vivre

Le froid pointe le bout de son nez, les guirlandes sont de sortie (mais couper votre box internet surtout hein...) mais il reste la culture pour se réchauffer et se réconforter. C'est parti pour le programme de la semaine.

Du côté de la musique :
"Alpha zulu" de Phoenix
"Born in chaos" de Absurd Heroes
"Le monde d'après" de ALT (Alix Logiaco Trio)
"Le ciel est partout" de Blaubird
"Gainsbourg" de Brussels Jazz Orchestra & Camille Bertault
"Se taire et écouter" de Daniel Jea
"Constellation" de David Bressat
"The cage and the crown : chapter 1" de Headkeyz
"Promenade oblique" l'émission à écouter signée Listen In Bed
"Deep marks" de Mind Affect
"Chant contre champ" de Naudin
"Karma police" de Théo Cormier
et toujours :
"Awoken songs" de Pas de Printemps pour Marnie
"Léon" de Ottis Coeur
"Bach : The Six Cello Suites" de Michiaki Ueno
"Original Soundtracks" la nouvelle émission à écouter de Listen In Bed
"Scriabine - Rimsky Korsakov" de Jean Philippe Collard
"Tiempo" de Irina Gonzalez
"Mass" de Gliz
"Elisabeth Jacquet de La Guerre : Judith & Sémélé" de  Ensemble Amarillis, Héloïse Gaillard & Maïlys de Villoutreys
"Sheng : Oeuvres pour choeur et orgue de Grégoire Rolland" de Choeur de Chambre Dulci Jubilo, Christopher Gibert & Thomas Ospital
"Trompe la mort" de Bazar Bellamy
"Tokoto" de Bancal Chéri
"Duo Solo" de Astig Siranossian

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Prenez garde à son petit couteau" au Monfort Théâtre
"Deux amis" au Théâtre du Rond-Point
"Ruy Blas" au Théâtre des Béliers Parisiens
"Playlist Politique" au Théâtre de la Bastille
"Nuit" au Théâtre des Quartiers d'Ivry
"Depois do silêncio (Après le silence)" au Centquatre
"Sfumato, l'art d'effacer les contours" au Théâtre Dunois
"Je me souviens le ciel est loin la terre aussi" au Monfort Théâtre
"Histoire(s) de baiser(s)" au Lavoir Moderne Parisien
"Avril Enchanté" au Théâtre Le Guichet-Montparnasse
"La Cérémonie" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Perte" à La Piccola Scala
les reprises :
"Cirque Le Roux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Le 13ème Art
"La nuit juste avant les forêts" au Théâtre de la Boutonnière
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Ossip Zadkine - Une vie d'ateliers" au Musée Zadkine
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit :
"La Disparition des lucioles" de Sébastien Pilote
"La Grande noirceur" de Maxime Giroux
"Ema" de Pablo Larraín
"Home" de Franka Potente
"Un père" de Marine Colomiès
"Dark waters de Todd Haynes
"Backroom - Drogue mortelle" de Rosa von Praunheim
en salle un film restauré :
"Un petit cas de conscience" de Marie-Claude Treilhou

Lecture avec :

"L'histoire de l'hiver qui ne voulait jamais finir" de Shane Jones
"Black Bird" de James Keene & Hillel Levin
et toujours une sélection spéciale Histoire :
"Le livre noir de vladimir poutine" de Galia Ackerman et Stéphane Courtois
"l'armée française, 2 siècles d'engagement" de Jean Lopez
"Espions en révolution" de Joël Richard Paul

"La guerre du désert" de Benoit Rondeau
"Russie, révolution et guerre civile (1917-1921) de Antony Beevor
"Le noir et le brun" de Jean Christophe Buisson
"Images de France" de Léonard Dauphant
"Hitler et Churchill" de Andrew Roberts

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=