Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Rodéo
Lola Quivoron  (Paris)  septembre 2022

Réalisé par Lola Quivoron. France. Drame. 1h50 (Sortie 7 septembre 2022). Avec Julie Ledru, Yanis Lafki, Antonia Buresi, Cody Schroeder, Louis Sotton, Junior Correia, Ahmed Hamdi et Nsaman Okebwan.

C'est sous le signe de la polémique que sort "Rodéo" de Lola Quivoron, un premier film enflammé, noir et brillant à la fois, désespéré et plein d'idéal.

Encore une fois la polémique et ses relents moisis a tort et ferait bien de s'en prendre aux films routiniers où règnent des acteurs sexagénaires qui jouent à avoir cinquante ans éternellement pour jouer d'improbables quadragénaires primo-amoureux.

Lola Quivoron, elle, ne raconte pas forcément la réalité mais elle sent son époque et sait qu'elle est prête à s'embraser dans le regard dur et mutique de Julia (Julie Ledru) et sa passion pour le "cross-bitume", ce que la police qualifie de rodéos. D'ailleurs, précision utile, ici on n'est pas réellement dans le rodéo urbain, plutôt le rodéo campagnard qui se pratique sur des routes désertes, à la limite du péri-urbain.

Ceux qui ont un peu de mémoires, une mémoire pas altérée par les faits-divers, penseront évidemment à Jean-Claude Brisseau. "Rodéo" aurait pu s'appeler "De bruit et de fureur".

Comme son illustre prédécesseur, Lola Quivoron sait que le cinéma français ne peut pas faire du "réalisme social" à l'italienne, à la japonaise ou à l'américaine. Ni "Raisins de la colère", ni "Voleur de bicyclette" de ce côté ci des Alpes.

Non, pour raconter la vie des gens, de certaines catégories, il faut irrémédiablement passer par une dose de fantastique, d'irréalité mâtinée d'une histoire obscure où les forces de l'ombre et du mal ont, au final, leur mot à dire.

Certes, on pourra critiquer l'héroïsation d'une jeune fille qui a la rage et qui n'hésite pas à détrousser de leurs gros cubes d'honnêtes citoyens, pas forcément plus dotés socialement qu'elle, pour assouvir ses désirs de "rider".

Mais la réalisatrice a la subjectivité de son personnage et elle donne à voir en Julie Ledru le portrait d'une jeune femme post-genre, qui transforme son néant en fureur de vivre.

Elle est dure, farouche comme tous ceux qui sont prêts à tomber dans un piège fleur bleu, esquissé dans "Rodéo" par l'intermédiaire d'Ophélie (Antonia Burési, également co-scénariste), femme de taulard. C'est l'autre ressort du vrai cinéma social français : la fatalité, la mauvaise personne qui pourrit la bonne.

Et tout cela dans un univers aux images à couper le souffle. Oui, "Rodéo" de Lola Quivoron séduira les jeunes gens et effraiera le bourgeois accro à des chaînes en continu branchées en permanence sur le Ministère de l'Intérieur.

Tant pis si c'est incorrect : "Rodéo" est un beau film, imparfait et provocateur comme le visage volontaire de Julie Ledru. On espère que la voir dans ses courses folles donnera l'envie à quelques cinéaste moins plans-plans que les autres de lui redonner du temps de jeu.

C'est une actrice d'époque qui ne doit pas être figée comme l'emblème d'un film qui restera forcément dans les mémoires quoi que fasse après lui Lola Quivoron.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 27 novembre 2022 : Fraîcheur de vivre

Le froid pointe le bout de son nez, les guirlandes sont de sortie (mais couper votre box internet surtout hein...) mais il reste la culture pour se réchauffer et se réconforter. C'est parti pour le programme de la semaine.

Du côté de la musique :
"Alpha zulu" de Phoenix
"Born in chaos" de Absurd Heroes
"Le monde d'après" de ALT (Alix Logiaco Trio)
"Le ciel est partout" de Blaubird
"Gainsbourg" de Brussels Jazz Orchestra & Camille Bertault
"Se taire et écouter" de Daniel Jea
"Constellation" de David Bressat
"The cage and the crown : chapter 1" de Headkeyz
"Promenade oblique" l'émission à écouter signée Listen In Bed
"Deep marks" de Mind Affect
"Chant contre champ" de Naudin
"Karma police" de Théo Cormier
et toujours :
"Awoken songs" de Pas de Printemps pour Marnie
"Léon" de Ottis Coeur
"Bach : The Six Cello Suites" de Michiaki Ueno
"Original Soundtracks" la nouvelle émission à écouter de Listen In Bed
"Scriabine - Rimsky Korsakov" de Jean Philippe Collard
"Tiempo" de Irina Gonzalez
"Mass" de Gliz
"Elisabeth Jacquet de La Guerre : Judith & Sémélé" de  Ensemble Amarillis, Héloïse Gaillard & Maïlys de Villoutreys
"Sheng : Oeuvres pour choeur et orgue de Grégoire Rolland" de Choeur de Chambre Dulci Jubilo, Christopher Gibert & Thomas Ospital
"Trompe la mort" de Bazar Bellamy
"Tokoto" de Bancal Chéri
"Duo Solo" de Astig Siranossian

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Prenez garde à son petit couteau" au Monfort Théâtre
"Deux amis" au Théâtre du Rond-Point
"Ruy Blas" au Théâtre des Béliers Parisiens
"Playlist Politique" au Théâtre de la Bastille
"Nuit" au Théâtre des Quartiers d'Ivry
"Depois do silêncio (Après le silence)" au Centquatre
"Sfumato, l'art d'effacer les contours" au Théâtre Dunois
"Je me souviens le ciel est loin la terre aussi" au Monfort Théâtre
"Histoire(s) de baiser(s)" au Lavoir Moderne Parisien
"Avril Enchanté" au Théâtre Le Guichet-Montparnasse
"La Cérémonie" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Perte" à La Piccola Scala
les reprises :
"Cirque Le Roux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Le 13ème Art
"La nuit juste avant les forêts" au Théâtre de la Boutonnière
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Ossip Zadkine - Une vie d'ateliers" au Musée Zadkine
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit :
"La Disparition des lucioles" de Sébastien Pilote
"La Grande noirceur" de Maxime Giroux
"Ema" de Pablo Larraín
"Home" de Franka Potente
"Un père" de Marine Colomiès
"Dark waters de Todd Haynes
"Backroom - Drogue mortelle" de Rosa von Praunheim
en salle un film restauré :
"Un petit cas de conscience" de Marie-Claude Treilhou

Lecture avec :

"L'histoire de l'hiver qui ne voulait jamais finir" de Shane Jones
"Black Bird" de James Keene & Hillel Levin
et toujours une sélection spéciale Histoire :
"Le livre noir de vladimir poutine" de Galia Ackerman et Stéphane Courtois
"l'armée française, 2 siècles d'engagement" de Jean Lopez
"Espions en révolution" de Joël Richard Paul

"La guerre du désert" de Benoit Rondeau
"Russie, révolution et guerre civile (1917-1921) de Antony Beevor
"Le noir et le brun" de Jean Christophe Buisson
"Images de France" de Léonard Dauphant
"Hitler et Churchill" de Andrew Roberts

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=