Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival La Route du Rock #30 (édition 2022) - Jeudi 18
Black Country, New Road - Geese - Wet Leg - Yard Act - Fontaines D.C. - Working Men's Club  (Le Fort de Saint-Père, Saint-Malo)  du 17 au 20 août 2022

Trois ans d’attente pour retrouver le Fort de Saint-Père, les copains et le camping. Ça m’a fait un bien fou ! Pour l’occasion j’ai même testé le TGV direct Paris – Saint-Malo, en prenant la navette pour une arrivée sur le site assez tôt.

Cette année, mon jour, c’était le jeudi parce que j’allais revoir trois groupes que j’aime beaucoup. J’ai commencé en retrouvant des amis qui n’étaient pas venus au festival depuis une dizaine d’années et j’ai pris mon apéro auditif avec les Black Country, New Road, assez calme mais finalement très bonne entrée en matière pour vraiment retrouver ces sensations vraiment propres à ce festival que j’aime tant. A réécouter et voir hors festival dans une ambiance plus feutrée. Ils m’ont fait penser à la scène folk du milieu des années 2000 (c’est un compliment).

Il est 20h, je décide d’écouter Geese de loin et profite qu’il fasse encore jour pour revoir les têtes connues d’inconnus qui comme moi, viennent au festival tous les ans. Les cheveux sont devenus poivre et sel et les épaules portent souvent des bouts de chou qui découvrent leur premier festival. En discutant aves les copains pendant le concert de Geese, je remarque la clique Wet Leg composée des filles (Wet Leg) et des garçons (Hairy Legs) au milieu de la foule en train d’écouter, alors qu’ils montent sur scène dans 20 minutes ! Je pense être la seule à les avoir reconnus, pas certaine qu’ils soient si tranquille de mon côté de la Manche !

Alors oui, il a eu un matraquage, et avant que celui-ci commence en France, il avait déjà bien commencé au Royaume-Uni, j’en ai eu marre a la longue mais j’ai acheté l’album a sa sortie et vu le groupe la veille de sa sortie dans une petite salle de 500 personnes a Kingston, au sud-ouest de Londres. C’était un peu la boom du lycée et j’ai pris un coup de vieux mais j’avais hâte de les voir en festival sur une grande scène (entre temps le groupe part faire première partie de Harry Styles… dans les stades !). J’avoue avoir préféré en ambiance intimiste mais j’ai pas été déçue de leur prestation, au contraire, j’ai chanté tous les morceaux. Contente d’avoir entendu "Supermarket", ma préférée de l’album et d’avoir autant de sourires dans le public et sur la scène.

Autre groupe que j’avais hâte de voir en festival après un concert dans un club de Soho à midi un samedi de janvier avec peut-être 300 personnes (dont Steve Lamacq) : Yard Act, sur la scène des Remparts. J’ai une obsession pour ce groupe depuis la sortie du single "Fixer Upper" (sur l’EP Dark Days). J’aime autant la musique (je danse autant dans ma cuisine qu’en attendant le bus) que les textes très sarcastiques. Fan de poésie anglaise, ça m’aide sans doute à apprécier plus ce groupe qui divise beaucoup ici. Un peu comme la coriandre, il y a les pour et les contre mais pas de milieu. Ils sont vraiment nés pour la scène. Energie contagieuse et les premiers slams de cette année sont assurés par deux frangins qui sont mes potes de la Route du Rock depuis ma première fois en 2004. Yard Act a mis la barre très haut et autant vous l’avouer des maintenant : c’était pour moi le meilleur concert cette année.

Pourtant, Fontaines D.C. juste après sur la scène du Fort ont mis le paquet. Presque un peu trop niveau lumières, et j’ai vraiment du mal à prendre des photos et à focusser avec mes yeux astigmates. Je vais être honnête de suite : je manque d’objectivité avec mes Irlandais préférés, et ce depuis que j’ai entendu "Too Real" pour la première fois en 2018. C’est seulement la quatrième fois que je les vois mais j’ai fait toutes les configurations de salle, de la petite à Kingston à Alexandra Palace (Ally Pally pour les intimes) avec 10.000 personnes en novembre dernier. Ils ouvrent avec "In ár gCroíthe go deo" qui ouvre leur dernier opus Skinty fia sorti cette année et je brulais de l’entendre live. Puissance absolue mais beaucoup de problèmes de micro pour Grian. Ils enchaînent les morceaux puissants taillés pour ce genre de scène, même si je regrette toujours ce trop de show lumière. Ils terminent avec "I love you" qu’ils avaient joué pour la première fois en novembre dernier à Ally Pally. Il a gagné en puissance ce morceau, aidé par un Grian toujours habité. Je les revois en novembre à Londres, je brûle déjà d’impatience.

J’ignore le dernier concert sur la scène des Remparts pour faire une pause en attendant Working Men’s Club sur la scène du Fort, qui manquait un peu de substance à mon goût mais je suis quand même restée jusqu’à la fin, soit 2 heures du matin.

 

En savoir plus :
Le site officiel du Festival La Route du Rock
Le Facebook du Festival La Route du Rock

Crédits photos : Jasmina Vulic


Jaz'         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 27 novembre 2022 : Fraîcheur de vivre

Le froid pointe le bout de son nez, les guirlandes sont de sortie (mais couper votre box internet surtout hein...) mais il reste la culture pour se réchauffer et se réconforter. C'est parti pour le programme de la semaine.

Du côté de la musique :
"Alpha zulu" de Phoenix
"Born in chaos" de Absurd Heroes
"Le monde d'après" de ALT (Alix Logiaco Trio)
"Le ciel est partout" de Blaubird
"Gainsbourg" de Brussels Jazz Orchestra & Camille Bertault
"Se taire et écouter" de Daniel Jea
"Constellation" de David Bressat
"The cage and the crown : chapter 1" de Headkeyz
"Promenade oblique" l'émission à écouter signée Listen In Bed
"Deep marks" de Mind Affect
"Chant contre champ" de Naudin
"Karma police" de Théo Cormier
et toujours :
"Awoken songs" de Pas de Printemps pour Marnie
"Léon" de Ottis Coeur
"Bach : The Six Cello Suites" de Michiaki Ueno
"Original Soundtracks" la nouvelle émission à écouter de Listen In Bed
"Scriabine - Rimsky Korsakov" de Jean Philippe Collard
"Tiempo" de Irina Gonzalez
"Mass" de Gliz
"Elisabeth Jacquet de La Guerre : Judith & Sémélé" de  Ensemble Amarillis, Héloïse Gaillard & Maïlys de Villoutreys
"Sheng : Oeuvres pour choeur et orgue de Grégoire Rolland" de Choeur de Chambre Dulci Jubilo, Christopher Gibert & Thomas Ospital
"Trompe la mort" de Bazar Bellamy
"Tokoto" de Bancal Chéri
"Duo Solo" de Astig Siranossian

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Prenez garde à son petit couteau" au Monfort Théâtre
"Deux amis" au Théâtre du Rond-Point
"Ruy Blas" au Théâtre des Béliers Parisiens
"Playlist Politique" au Théâtre de la Bastille
"Nuit" au Théâtre des Quartiers d'Ivry
"Depois do silêncio (Après le silence)" au Centquatre
"Sfumato, l'art d'effacer les contours" au Théâtre Dunois
"Je me souviens le ciel est loin la terre aussi" au Monfort Théâtre
"Histoire(s) de baiser(s)" au Lavoir Moderne Parisien
"Avril Enchanté" au Théâtre Le Guichet-Montparnasse
"La Cérémonie" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Perte" à La Piccola Scala
les reprises :
"Cirque Le Roux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Le 13ème Art
"La nuit juste avant les forêts" au Théâtre de la Boutonnière
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Ossip Zadkine - Une vie d'ateliers" au Musée Zadkine
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit :
"La Disparition des lucioles" de Sébastien Pilote
"La Grande noirceur" de Maxime Giroux
"Ema" de Pablo Larraín
"Home" de Franka Potente
"Un père" de Marine Colomiès
"Dark waters de Todd Haynes
"Backroom - Drogue mortelle" de Rosa von Praunheim
en salle un film restauré :
"Un petit cas de conscience" de Marie-Claude Treilhou

Lecture avec :

"L'histoire de l'hiver qui ne voulait jamais finir" de Shane Jones
"Black Bird" de James Keene & Hillel Levin
et toujours une sélection spéciale Histoire :
"Le livre noir de vladimir poutine" de Galia Ackerman et Stéphane Courtois
"l'armée française, 2 siècles d'engagement" de Jean Lopez
"Espions en révolution" de Joël Richard Paul

"La guerre du désert" de Benoit Rondeau
"Russie, révolution et guerre civile (1917-1921) de Antony Beevor
"Le noir et le brun" de Jean Christophe Buisson
"Images de France" de Léonard Dauphant
"Hitler et Churchill" de Andrew Roberts

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=