Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Boulevard Davout
Théâtre de la Colline  (Paris)  octobre 2022

Spectacle du Collectif OS’O interprété par Inès Anane, Neva Bonachera, Roxane Brumachon, Philippe Dormoy, Mathieu Ehrhard, Baptiste Girard, Noura Lapalus,Tom Linton, Esdras Registe et Gabriel Washer.

Tout commence dans le jardin Serpollet, au pied de la piscine Yvonne Godard, à quelques mètres du boulevard Davout.

Trois groupes de spectateurs ont été constitués à l'aide de bracelets de couleur (jaune, vert et bleu). Ils vont être invités à suivre des personnes arborant un parapluie de la même couleur que leur bracelet pour une promenade pleine de surprises aux alentours du boulevard Davout, prétexte à cette déambulation théâtrale.

Car ce boulevard, affublé comme nombre d'autres d'un nom de maréchal napoléonien, a une riche histoire populaire. Olivia Barron a écrit trois épisodes singuliers, où le réel va toujours croiser le fantastique, La Jeune troupe de la Colline et le Collectif O'SO dont on a déjà pu apprécier l'originalité du travail avec la tragédie dans l'espace "X", assurent la partie artistique de ce parcours aussi réjouissant qu'instructif.

Le spectateur curieux découvrira les premières tours érigées dans l'arrondissement et surtout, alors que rien n'y fait clairement référence, apprendra qu'il est au cœur de ce qu'on appelait jadis la "Zone". Là où les pauvres vivaient dans des baraques sans aucun confort mais qui ne constituaient pas encore ce qu'on nommera plus tard un "bidonville".

Alors qu'il aura traversé quelques friches aussi glauques en 2022 qu'elles devaient l'être un siècle plus tôt, avec des sols jonchés de canettes et de détritus, des chaussées où les épaves de voiture sont habitées par des familles roms et les camionnettes taguées abritent des prostituées, l'habitué de la Colline se dira sans doute qu' à quelques pas de son théâtre préféré, sous l'œil monumental des Tours Mercuriales, on peut se dépayser et s'amuser à se faire peur.

Il y croisera aussi un personnage surgi d'une gravure 1900 : un "zonier", bien mieux qu'un simple ancêtre du péjoratif "zonard" actuel. On lui saura gré de chanter à capella quelques couplets de la chanson de la grande Fréhel, justement intitulée "La Zone".

On n'en dévoilera pas davantage sur les étapes de ce périple urbain sinon qu'il donnera l'occasion d'arpenter le square Amiens, un bel ensemble d'immeubles en briques rouges, comme en voit beaucoup tout autour de Paris, et dont on ne dit jamais assez qu'ils ont vraiment compté pour structurer la ville au milieu du 20e siècle.

Mais la nostalgie n'est pas de mise dans "Boulevard Davout" et c'est en pleine modernité que les verts, les jaunes et les bleus se retrouveront en suivant un épisode du spectacle sur le toit de la piscine Yvonne Godard, un toit partagé entre solarium et verdure, un lieu unique pour assister à l'un des plus beaux dialogues du spectacle, qui, se dégustera d'autant mieux si l'on n'a pas oublié son écharpe ou un chaud gilet en cette période automnale.

Période finalement assez propice aux visites théâtrales guidées, surtout si ce qui est proposé vaut le déplacement. On conseillera aux professeurs de français d'y accompagner leurs élèves : "Boulevard Davout" est une initiation ludique au théâtre, une belle entrée en matière pour faire comprendre aux adolescents que c'est un art vivant, qui peut exister hors les murs solennels d'un théâtre et y faire fête.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 07 juillet 2024 : La culture, pour toujours

Les grenouilles prennent la route d'Avignon et nous vous livrerons nos chroniques quasiment au jour le jour exceptionnelement ! En attendant, voici le programme de la semaine. Pensez aussi à nous suivre sur nos réseaux sociaux.

Du côté de la musique :

"Les chants de l'aurore" de Alcest
quelques clips à découvrir : Dropdead Chaos, MATW, For the Hackers, Elias Dris, CXK
Festival Chauffer la Noirceur #32, nous y serons avec Gogol Bordello, Glauque, Mike Love et quelques autres
"Shame" de Venice Bliss
et toujours :
"Locust land" de Bill MacKay
"Flash-back" de de Laurène Heistroffer Durantel
"Hommage à Nadia Boulanger" de Lola Descours
"All things shining" de Oh Hiroshima
"Deutche theatre Berlin trilogy" de PC Nackt et Nico van Wersch
"Le seum" de Resto Basket
"Times" de Seppuku
des festivals à venir : U Rock Party #3, Cooksound #13, La Guinguette Sonore #7
quelques clips : BEBLY - Lofofora - Chien Méchant - Wendy Pot - Cloud House - JMF Band
on termine la saison du Morceau Caché par "Émission 33 - Alt-J, The Dream, analyse par Alt-J"

Au théâtre :

Spéciale Avignon :
"Le poids des fourmis" au Théâtre La Manufacture
"Les enchanteurs" au Théâtre des Gémeaux
"Cyborg Experiments #1" au Théâtre La Factory
"Cet amour qui manque à tout amour" au Théâtre Chapau Rouge
"Rêveries" au Présence Pasteur, salle Jacques Fornier
"160 000 enfants" au Théâtre des Lilas
"Anne Chrsitine et Philippe" au Tiers lieu La Respelid'/Carmel
"Blanc de blanc" au Théâtre Transversal
"Classement sans suite" au Théâtre La Luna
et également toutes les chroniques par théâtre :
Le récapitulatif des tous les spectacles d'Avignon chroniqués chez Froggy

Cinéma avec :

Saravah" de Pierre Barouh
"La récréation de juillet" de Pablo Cotten et Joseph Rozé

"El profesor" de Marie Alché & Benjamin Naishtat

"Six pieds sur terre" de Hakim Bensalah
"Nouveau monde" de Vincent Capello
et toujours :
"La Gardav" de Thomas et Dimitri Lemoine
"Heroico" de Davis Zonana
"Roqya" de Saïd Belktibia
"L'esprit Coubertin" de Jérémie Sein

Expos avec "Résistance" de l'artiste Ukrainien Pinhas Fishel, Pavillon Davioud

Lecture avec :

Nos polars de l'été :
"7m2" de Jussi Adler Olsen
"La meute" de Olivier Bal
"Les effacées" de Bernard Minier
"Norferville" de Franck Thilliez
et toujours :
"Délivrées" de Delilah S. Dawson
"Un autre eden" de James Lee Burke
"Joli mois de mai" de Alan Parks
"Se perdre ou disparaitre" de Kimi Cunningham Grant
"Vic Chestnutt, le calme et la fureur" de Thierry Jourdain
"La cité des mers" de Kate Mosse
"Merci la résistance !" par un Collectif d'auteurs
"Mon homme marié" de Madeleine Gray
"Rien de spécial" de Nicole Flattery
"Le temps des cerises" de Montserrat Roig
"Neuf mois" de Philippe Garnier
"De sable et d'acier" de Peter Caddick-Adams
"Je ne suis pas un héros" de Eric Ambler
"Après minuit" de Gillian McAllister

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=