Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Et pourquoi moi je dois parler comme toi ?
Théâtre de la Colline  (Paris)  octobre 2022

Spectacle conçu et interprété par Anouk Grinberg et Nicolas Repac dans une mise en scène d'Alain Françon.

Pour qualifier cette jolie proposition théâtrale, dans laquelle Anouk Grinberg, chapeau sur la tête et veste trop grande pour elle, semble avoir retrouvé sa voix d'enfance, deux mots viennent immédiatement en tête : évidence et simplicité.

"Et Pourquoi moi je dois parler comme toi ?" est composé d'une série de textes interprétés ou lus par la comédienne, sortis pour la plupart du cœur d'artistes autistes ou dits bruts et bénéficiant de la science musicale de Nicolas Repac, toujours prêt à trouver l'instrument idéal qui colle au texte réenchanté par sa partenaire.

Attention, il ne s'agit pas d'une suite de textes bizarres mais d'une habile et malicieuse construction où la parole des uns et des autres s'enchaîne pour qu'Anouk Grinberg, qui n'abuse pas de sa capacité à passer en un mot d'une voix enfantine à une voix "tragique".

Et puis, à côté des noms connus de l'art brut (Aloïse, Adolf Wölfi) ou de ceux issus de la sphère autiste (Babouillec), Anouk interprète des poètes "tout courts", comme Emilie Dickinson, Henri Michaux ou Robert Walser. Elle n'a pas peur de la fusion de deux mondes souvent artificiellement séparés. Elle invite à l'envoûtement dans une forme, on le répète, d'une totale simplicité, qui, on l'imagine, doit beaucoup au regard expert et bienveillant d'Alain Françon.

La poésie ne supporte pas les chapelles ni les écritures contraintes. La voix d'Anouk Grinberg a valeur de test réussi pour chacun des auteurs convoqués à cette fête des mots, qu'ils soient des expérimentateurs scrupuleux ou des instinctifs débridés. Le flot des mots est encadré subtilement par les musiques créées par Nicolas Repac. Il empêche qu'on soit submergé par le fouillis d'images et d'expression, qu'on puisse perdre le fil dans ce tohu-bohu touffu.

On reste constamment surpris par ce qu'on entend sortir de la bouche d'Anouk Grinberg. On parlait jadis d'écriture automatique mais contrairement aux surréalistes, les nombreux auteurs, dont beaucoup d'anonymes choisis ici ne cherchent pas à déconstruire la grammaire et la syntaxe, mais à produire leur propre sens avec leur propre style qui a sa cohérence et n'a pas envie d'être incompréhensible.

C'est ce besoin de s'exprimer envers et contre tout, et de partager ce qui sort d'eux qu'on découvre dans la succession des textes portés généreusement par Anouk Grinberg.

Anartistes plutôt qu'anarchistes, créateurs sans arrière-pensées, ni provocateurs ni flatteurs, ils disent un monde parallèle qui a sa logique singulière et dont, désormais, grâce à des expériences comme celle de "Et pourquoi moi je dois parler comme toi ?", on sourit amicalement et plus jamais on ne s'en moque. Mieux, grâce au trio Grinberg-Repac-Françon, ils sont pris au sérieux et cela sans tomber dans l'esprit de sérieux.

Ce sont des poètes. De vrais poètes. Parfois de grands poètes, souvent des visionnaires qu'il faut écouter en cherchant à avoir le cœur aussi pur que le leur.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 27 novembre 2022 : Fraîcheur de vivre

Le froid pointe le bout de son nez, les guirlandes sont de sortie (mais couper votre box internet surtout hein...) mais il reste la culture pour se réchauffer et se réconforter. C'est parti pour le programme de la semaine.

Du côté de la musique :
"Alpha zulu" de Phoenix
"Born in chaos" de Absurd Heroes
"Le monde d'après" de ALT (Alix Logiaco Trio)
"Le ciel est partout" de Blaubird
"Gainsbourg" de Brussels Jazz Orchestra & Camille Bertault
"Se taire et écouter" de Daniel Jea
"Constellation" de David Bressat
"The cage and the crown : chapter 1" de Headkeyz
"Promenade oblique" l'émission à écouter signée Listen In Bed
"Deep marks" de Mind Affect
"Chant contre champ" de Naudin
"Karma police" de Théo Cormier
et toujours :
"Awoken songs" de Pas de Printemps pour Marnie
"Léon" de Ottis Coeur
"Bach : The Six Cello Suites" de Michiaki Ueno
"Original Soundtracks" la nouvelle émission à écouter de Listen In Bed
"Scriabine - Rimsky Korsakov" de Jean Philippe Collard
"Tiempo" de Irina Gonzalez
"Mass" de Gliz
"Elisabeth Jacquet de La Guerre : Judith & Sémélé" de  Ensemble Amarillis, Héloïse Gaillard & Maïlys de Villoutreys
"Sheng : Oeuvres pour choeur et orgue de Grégoire Rolland" de Choeur de Chambre Dulci Jubilo, Christopher Gibert & Thomas Ospital
"Trompe la mort" de Bazar Bellamy
"Tokoto" de Bancal Chéri
"Duo Solo" de Astig Siranossian

Au théâtre :

les nouveautés de la semaine :
"Prenez garde à son petit couteau" au Monfort Théâtre
"Deux amis" au Théâtre du Rond-Point
"Ruy Blas" au Théâtre des Béliers Parisiens
"Playlist Politique" au Théâtre de la Bastille
"Nuit" au Théâtre des Quartiers d'Ivry
"Depois do silêncio (Après le silence)" au Centquatre
"Sfumato, l'art d'effacer les contours" au Théâtre Dunois
"Je me souviens le ciel est loin la terre aussi" au Monfort Théâtre
"Histoire(s) de baiser(s)" au Lavoir Moderne Parisien
"Avril Enchanté" au Théâtre Le Guichet-Montparnasse
"La Cérémonie" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Perte" à La Piccola Scala
les reprises :
"Cirque Le Roux - La Nuit du Cerf" au Théâtre Le 13ème Art
"La nuit juste avant les forêts" au Théâtre de la Boutonnière
et les autres spectacles à l'affiche

Expositions :

"Ossip Zadkine - Une vie d'ateliers" au Musée Zadkine
et les autres expositions à l'affiche

Cinéma :

en streaming gratuit :
"La Disparition des lucioles" de Sébastien Pilote
"La Grande noirceur" de Maxime Giroux
"Ema" de Pablo Larraín
"Home" de Franka Potente
"Un père" de Marine Colomiès
"Dark waters de Todd Haynes
"Backroom - Drogue mortelle" de Rosa von Praunheim
en salle un film restauré :
"Un petit cas de conscience" de Marie-Claude Treilhou

Lecture avec :

"L'histoire de l'hiver qui ne voulait jamais finir" de Shane Jones
"Black Bird" de James Keene & Hillel Levin
et toujours une sélection spéciale Histoire :
"Le livre noir de vladimir poutine" de Galia Ackerman et Stéphane Courtois
"l'armée française, 2 siècles d'engagement" de Jean Lopez
"Espions en révolution" de Joël Richard Paul

"La guerre du désert" de Benoit Rondeau
"Russie, révolution et guerre civile (1917-1921) de Antony Beevor
"Le noir et le brun" de Jean Christophe Buisson
"Images de France" de Léonard Dauphant
"Hitler et Churchill" de Andrew Roberts

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=