Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce André Devambez - Vertiges de l’imagination
Petit Palais  (Paris)  Du 9 septembre au 31 décembre 2022

Le Petit Palais présente une exposition-rétrospective consacrée au peintre, graveur et illustrateur français André Devambez (1877-1944) à la réputation notoire à la Belle Epoque organisée en collaboration avec le Musée des Beaux-Arts de Rennes où elle a été préalablement présentée.

Elle a été conçue sous le commssariat d'Annick Lemoine et de Maïté Metz du Petit Palais, respectivement directrice et conservatrice du patrimoine, et Guillaume Kazerouni, responsable des collections d’art ancien au Musée des Beaux-Arts de Rennes.

Et elle comporte une conséquente sélection d'oeuvres picturales et graphiques ordonnée en un parcours chrono-thématique alertement scénographié par Alain Batifoulier et Simon de Tovar.

De l'imaginaire au réel

Par le choix d'une estampe ("Un mariage en aéroplane, au-dessus de la Tour Eiffel et de la Seine") pour l'affiche et le titre de l'exposition, "Vertiges de l'imagination", les commissaires mettent l'accent sur l'oeuvre graphique d'André Devambez qui s'est notamment distingué par une imagination débordante dans le domaine de l'illustration.

Et ce dans toutes ses déclinaisons formelles pour des revues illustrées, la littérature jeunesse ("La Fête à Coqueville" d’Emile Zola, "Les Voyages de Gulliver" de Jonathan Swift), sa création originale de l'album d'étrennes pour enfant ("Auguste a mauvais caractère"), les affiches, cartes postales et autres produits diffusés par l'entreprise de gravure et d’édition fondée par son père.

Des illustrations dont les caractéristiques plastiques, tels le trait clair, la précision du détail, les effets de foule, la chromatique pétulante, le cadrage singulier voire innovant, les tropismes iconographiques et son sens de l'humour aussi farfelu que truculent, sont développés dans son oeuvre picturale.

Car sa carrière est celle d'un peintre formé à l’Ecole nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris dans laquelle il enseignera à son tour et de surcroît, à l'académique "cursus honorum", exposant régulier du Salon de la Société des artistes français, membre de la section de peinture de l'Académie des Beaux-Arts et multi-médaillé de la Légion d'Honneur.

Ainsi pour la myriade de ses scènes de genre de format réduit, de l'art des miniatures appliqué à des tableautins à dimension décorative qu'il qualifie de "Touts Petits".

Ils ressortent à la scène de genre dans laquelle excelle André Devambez. Des vues d'extérieur avec ses scènes urbaines constituant une chronique parisienne en images dans le sillage de son aïné Louis-Léopold Boilly auquel le Musée Cognac-Jay consacré une rétrospective "Boilly - Chroniques parisiennes" au premier semestre 2022*, et tels ses homologues contemporains dont Henri Gervex et Jean Béraud.

Et relatant la vie quotidienne dans les lieux de sociabilité du café ("Au café") aux salles de spectacles ("Concert Colonne", "L’Ouvreuse", "Une première au théâtre Montmartre") et les dvertissements populaires en passant par les scènes de foule dans les transports ("Quai du métro", "L'Heure de pointe dans le métro", "Station de Métro Pigalle").

Le métro comme les autres inventions modernes de la voiture au paquebot de croisière en passant par l'avion qui lui inspire d'ébouriffantes représentations ("Le seul avion qui vole au-dessus des nuages"- "Les avions fantaisistes" - "Vol durant la quinzaine d'octobre"). Et sur le thème de "La Vie et les Inventions modernes", il réalisera les compositions décoratives du grand salon de réception de l’ambassade de France à Vienne.


Des scènes d'intérieur également pour une immersion dans l'intimité de la vie quotidienne, de la maison à la villégiature ("Le Lever"" - "Femme et enfant dans une cuisine" - Mon petit-fis" - "Vue d'Yport" - "Plage d'Yport").

André Devambez intervient également dans les genre du portrait et de la peinture d'histoire. Pour le premier, de manière classique ("Réunion d'étudiants"- "Portrait de Pierre et Valentine" - "Vol durant la quinzaine d'octobre").


Tout comme pour le second avec la peinture à thème biblique de ses débuts ("Le reniement de Saint-Pierre", avec lequel il a obtenu le Prix de Rome, "Elie enlevé dans un char de feu" et "Le désespoir d'Hécube devant son fils assassiné") à la forte intensité dramatique soulignée par un chromatisme sombre.

Et mythologique dans des oeuvres tardives mais à la manière étonnante dans le registre décoratif de style nabi ("Ulysse et Calypso" "Persée et Andromède", "Persée délivrant Andromède").

Entre les deux, il opère de manière engagée en tant que témoin des convulsions politiques et historiques de son temps ainsi lors des événements de la Commune ("La Charge boulevard Montmartre" - "L'Appel, Paris sous la Commune" - "L'attente")

Et ensuite lors de la Grande Guerre avec, entre autres, le triptyque mémoriel "La Pensée aux absents".

Donc un grand écart stylistique pour un peintre à (re)découvrir.

 
En savoir plus :

Le site officiel du Petits Palais

Crédits photos : © MM
avec l'aimable autorisation du Petit Palais


MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 23 juin 2024 : Garder le cap !

Musique, cinéma, théâtre, création artistique en général, Froggy's Delight est toujours là pour vous proposer ses coups de coeur, en attendant d'aller faire un tour à Avignon !
Pensez aussi à nous suivre sur nos réseaux sociaux.

Du côté de la musique :

"Love changes everything" de Dirty Three
"Miss flower" de Emiliana Torrini
"Fauréver (A Tribute to Gabriel Fauré)" de Enrico Pieranunzi, André Ceccarelli, Diego Imbert
Présentation des Vieilles Charrues #32
"Hubble" de Hubble
"Ambiance agile" de L'Étrangleuse
"Les ravissements" de Maud Lübeck
"Précipice" de Maudits
"Eden, fall" de Melaine Dalibert
"Barbara Vol.1 (Plastèque planet)" de Nouriture
"Aero" de Persuasive
"Melancolia felice" de Sunshade
Sonic Winter, Snatcher, Hum Hum, L'Ambulancier, little Odetta et quelques autres clips à découvrir
et toujours :
"La marche des enfants" de BabX & la Maitrise populaire de l'Opéra-Comique
"Shalalalala" de Theo Hakola
"Time!" de Eels
rencontre avec Dendana, illustrée par une session de 2 titres
"Brahms, sonates pour clarinette et piano, trio pour cor" de Geoffroy Couteau
"Haydn, intégrale des trio avec flûte" de Jean Pierre Pinet & Les Curiosités Esthétiques
"Sun without the heat" de Leyla McCalla
"Meilleur erreur" de Meilleur Erreur
"Leaving you alone part 1" de The Desperate Sons
"IV" de Wildstreet
"Broadcast - Spell Blanket" c'est le 32ème épisode du Morceau Caché
er retrouvez les photos de Eric Ségelle de Hala Duett et L'Etrangleuse à La Cale

Au théâtre :

les nouveautés :

"La mécanique du coeur" au Théâtre Le Funambule Montmartre
"King Kong théorie" au Théâtre Silvia Montfort

"Du domaine des murmures" au Théâtre Le Lucernaire
"Hepta, le grand voyage du Petit Homme" au Théâtre Essaïon
"Pourquoi Camille ?" au Théâtre La Flèche (et bientôt Avignon)
et toujours :
"Les vagues" au Théâtre de La Tempête
"Molly ou l'Odyssée d'une Femme" au Théâtre Essaïon
"Dictionnaire amoureux de l'inutile" au Théâtre La Scala
"La contrainte" au Théâtre La Verrière de Lille
"Les possédés d'Illfurth" au Théâtre du Rond Point
"Les tournesols" au Théâtre Funambule Montmartre
"Un faux pas dans la vie d'Emma Picard" au Théâtre Essaïon

Cinéma avec :

"Six pieds sur terre" de Hakim Bensalah
"Nouveau monde" de Vincent Capello
et toujours :
"La Gardav" de Thomas et Dimitri Lemoine
"Heroico" de Davis Zonana
"Roqya" de Saïd Belktibia
"L'esprit Coubertin" de Jérémie Sein

Expos avec "Résistance" de l'artiste Ukrainien Pinhas Fishel, Pavillon Davioud

Lecture avec :

"Délivrées" de Delilah S. Dawson
"Un autre eden" de James Lee Burke
"Joli mois de mai" de Alan Parks
"Se perdre ou disparaitre" de Kimi Cunningham Grant
"Vic Chestnutt, le calme et la fureur" de Thierry Jourdain
et toujours :
"La cité des mers" de Kate Mosse
"Merci la résistance !" par un Collectif d'auteurs
"Mon homme marié" de Madeleine Gray
"Rien de spécial" de Nicole Flattery
"Le temps des cerises" de Montserrat Roig
"Neuf mois" de Philippe Garnier
"De sable et d'acier" de Peter Caddick-Adams
"Je ne suis pas un héros" de Eric Ambler
"Après minuit" de Gillian McAllister

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=