Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Sébastien Tellier
Sessions  (Record Makers)  avril 2006

Une ancienne légende raconte que les malades psychiatriques internés pensent que les fous sont enfermés dehors…

Vu de l'extérieur, Sébastien Tellier est un grand corps abstrait, fou et fougueux, malade et sain d'esprit. Un OVNI alunissant sur la terre, capable d'imposer à sa maison de disques, Record Makers, un album à la Willie Nelson, fait de reprises de chansons des deux premiers albums, L'incroyable vérité et Politics.

Quelle force l'anime, sur quelle matière travaille-t-il, à quoi se dope-t-il pour obtenir cette créativité ? Personne ne sait.

Sessions, paru dans un premier temps sur Itunes, laisse pantois. L'art du cover et des reprises se perdant quelque peu ces derniers temps, entendre les ré-enregistrements de "Black douleur" en version dépouillée piano/voix séduit le cœur et l'esprit. Exit la grandiloquence et les productions mariachis de Politics, Sébastien Tellier décide avec ce troisième opus de revenir à l'essentiel, la mélodie et la pureté, enlever son masque de Lorenzaccio, ôter sa parka grandguignolesque pour flirter avec l'élévation spirituelle.

Elévation spirituelle…Sessions s'apparente par moment à une musique de secte, pas sectaire. Comme une messe de cérémonie du Temple solaire, païens assis autour du feu pour célébrer la beauté des nuages sur "Bye Bye", méconnaissable avec ses claviers timides. Le temps d'un inédit mou du genou, "Classic", Tellier calme le jeu avec ses nappes de claviers à la manière de Virgin Suicides, avant de s'embarquer sur un frêle esquif, une reprise de Christophe ("Dolce Vita") tout en retenue. En français s'il vous plait, de brillante manière.

L'œuvre de Tellier est un séquoia aux innombrables couches, tronc d'arbre massif vieux de plusieurs millénaires. Photosynthèse de diverses musiques, de Air à Robert. Wyatt inspire Tellier par sa science des claviers (omniprésents sur ces dix titres), sa tristesse joyeuse si belle sur "Rock Bottom", et ses sons si triturés ("Broadway", deuxième titre de Sessions, moment de grâce).

Puis vient le temps des cerises, le moment éternel. La lente montée des accords précieux, comme un shoot onirique, jusqu'à l'explosion, "La Ritournelle est belle", seule au piano. La sonde Voyager , partie dans l'espace voila 15 ans peut-être, aurait sûrement dû emporter ce morceau avec elle, histoire de coloniser les autres planètes. Comme une carte de visite de ce que l'humanité faisait de mieux. Avec "Fantino" et ses accords grattés sur une guitare de verre, en Face B pour achever la conversion extra-planétaire.

Loin d'être une parenthèse, Sessions pourrait se résumer comme un point final. Le dernier bras d'honneur de Tellier à l'industrie du disque. Ils sont trop rares les artistes à avoir une vision, des illuminations. Sortir un album à la Willie Nelson , repéré dans une série TV sur TF1 en train d'enregistrer ses morceaux pour une émission de radio….Une folie, une extravagance dont seul Tellier pouvait avoir le secret.

Sessions est un instant de bonheur dans la tempête, loin des remous, perdu sur une île déserte, en attendant les secours. Les secours viendront un jour, un équipage viendra, barbes poilues et cheveux gras, nous faire redécouvrir cette musique belle comme un ballon qui s'envole.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Politics de Sébastien Tellier
La chronique de l'album Sexuality de Sébastien Tellier
La chronique de l'album My God Is Blue de Sébastien Tellier
La chronique de l'album Confection de Sébastien Tellier
La chronique de l'album L’Aventura de Sébastien Tellier
Sébastien Tellier en concert au Festival Les Nuits Secrètes 2008
Sébastien Tellier en concert au Festival Beauregard #4 (édition 2012) - Samedi
Sébastien Tellier en concert à Pitchfork Music Festival Paris #2 (édition 2012)
Sébastien Tellier en concert à Pitchfork Music Festival #2 (édition 2012) - jeudi 1er novembre
L'interview de Sébastien Tellier (avril 2006)

En savoir plus :

Le site officiel de Sébastien Tellier


Little Tom         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 8 décembre 2019 : Et si Noël n'avait pas lieu ?

Grève générale, transports bloqués, morosité ambiante, réchauffement climatique... Et si cette année Noël n'avait pas lieu ? Quoi qu'il en soit vous aurez largement de quoi vous réjouir avec notre proposition de découvertes culturelles hebdomadaires dès maintenant. Par ailleurs, suivez notre facebook pour gagner des places pour le concert de She Owl.

Du côté de la musique :

"The undivided five" de A Winged Victory for the Sullen
Rencontre avec Lofofora autour de leur album "Vanités"
"Fly fly" de Céline Bonacina
"Romantic sketches" de Fred Perreard Trio
"Not married anymore" de Hasse Poulsen
"Enfer et paradis" de Les Nus
"Une certaine urgence", émission #6 de notre podcast Listen In Bed
"De temps et de vents" de Bodh'aktan
"Building site" de Mata Hari
"Gréty : Raoul Barbe Bleue" de Orkester Nord, Martin Wahlberg
et toujours :
"D'où vient le nord" de Francoeur
"Other side effects" de Lion Says
"Black Cofvefe" 5eme volume des mixes en podcast de Listen in Bed
"Santa Maria Remix" de Carmen Maria Vega
"Paganini, Schubert" de Vilde Frang & Michail Lifits
"I don't want to play the victim, But i'm really good at it" de Love Fame Tragedy
"Little ghost" de Moonchild
"Los Angeles" de Octave Noire
"A blemish in the great light" de Half Moon Run
"Older" de Quintana Dead Blues eXperience
"C'est pas des manières" de The Glossy Sisters
"Zimmer" de Zimmer

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Architecture" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Elvira" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"New Magic People" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"A" à la Scène Parisienne
"Mister Paul" au Théâtre L'Atalante
"Deux amoureux à Paris" au Studio Hébertot
"Nobody is perfect" à la Scène Parisienne
des reprises :
"Allers-Retours" au Théâtre de l'Epée de Bois
"Portrait de Ludmilla en Nina Simone" au Théâtre des Abbesses
"Métropole" au Théâtre de la Reine Blanche
"Chambre noire" au Monfort Théâtre
et la chronique des spectacles à l'affiche en décembre

Expositions avec :

"Marche et démarche - Une histoire de la chaussure" au Musée des Arts Décoratifs
"Helena Rubinstein - La Collection de Madame" au Musée du Quai Branly

Cinéma avec :

Les nouveautés de la semaine :
"La Vie invisible d'Euridice Gusmao" de Avénarius d’Ardronville
"Le Roi d'Ici" de Karim Aïnouz
Oldies but Goodies avec "Kanal" de Andrzej Wajda
et la chronique des films sortis en novembre

Lecture avec :

"Au plus près" de Anneli Furmark & Monika Steinholm
"Evolution " de Marc Elsberg
"L'amexique au pied du mur" de Clément Brault & Romain Houeix
"Rien que pour moi" de J.L. Butler
"Secret de polichinelle" de Yonatan Sagiv
et toujours :
"Le chant du bouc" de Carmen Maria Vega
"La tempête qui vient" de James Ellroy
"Le crime de Blacourt" de Daphné Guillemette
"Pas de répit pour la reine" de Frédéric Lenormand
"Stalingrad" de Antony Beevor
"Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout" de Alice Munro

Froggeek's Delight :

"Oculus Quest" Le casque de réalité virtuel autonome

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=