Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Sébastien Tellier
Sessions  (Record Makers)  avril 2006

Une ancienne légende raconte que les malades psychiatriques internés pensent que les fous sont enfermés dehors…

Vu de l'extérieur, Sébastien Tellier est un grand corps abstrait, fou et fougueux, malade et sain d'esprit. Un OVNI alunissant sur la terre, capable d'imposer à sa maison de disques, Record Makers, un album à la Willie Nelson, fait de reprises de chansons des deux premiers albums, L'incroyable vérité et Politics.

Quelle force l'anime, sur quelle matière travaille-t-il, à quoi se dope-t-il pour obtenir cette créativité ? Personne ne sait.

Sessions, paru dans un premier temps sur Itunes, laisse pantois. L'art du cover et des reprises se perdant quelque peu ces derniers temps, entendre les ré-enregistrements de "Black douleur" en version dépouillée piano/voix séduit le cœur et l'esprit. Exit la grandiloquence et les productions mariachis de Politics, Sébastien Tellier décide avec ce troisième opus de revenir à l'essentiel, la mélodie et la pureté, enlever son masque de Lorenzaccio, ôter sa parka grandguignolesque pour flirter avec l'élévation spirituelle.

Elévation spirituelle…Sessions s'apparente par moment à une musique de secte, pas sectaire. Comme une messe de cérémonie du Temple solaire, païens assis autour du feu pour célébrer la beauté des nuages sur "Bye Bye", méconnaissable avec ses claviers timides. Le temps d'un inédit mou du genou, "Classic", Tellier calme le jeu avec ses nappes de claviers à la manière de Virgin Suicides, avant de s'embarquer sur un frêle esquif, une reprise de Christophe ("Dolce Vita") tout en retenue. En français s'il vous plait, de brillante manière.

L'œuvre de Tellier est un séquoia aux innombrables couches, tronc d'arbre massif vieux de plusieurs millénaires. Photosynthèse de diverses musiques, de Air à Robert. Wyatt inspire Tellier par sa science des claviers (omniprésents sur ces dix titres), sa tristesse joyeuse si belle sur "Rock Bottom", et ses sons si triturés ("Broadway", deuxième titre de Sessions, moment de grâce).

Puis vient le temps des cerises, le moment éternel. La lente montée des accords précieux, comme un shoot onirique, jusqu'à l'explosion, "La Ritournelle est belle", seule au piano. La sonde Voyager , partie dans l'espace voila 15 ans peut-être, aurait sûrement dû emporter ce morceau avec elle, histoire de coloniser les autres planètes. Comme une carte de visite de ce que l'humanité faisait de mieux. Avec "Fantino" et ses accords grattés sur une guitare de verre, en Face B pour achever la conversion extra-planétaire.

Loin d'être une parenthèse, Sessions pourrait se résumer comme un point final. Le dernier bras d'honneur de Tellier à l'industrie du disque. Ils sont trop rares les artistes à avoir une vision, des illuminations. Sortir un album à la Willie Nelson , repéré dans une série TV sur TF1 en train d'enregistrer ses morceaux pour une émission de radio….Une folie, une extravagance dont seul Tellier pouvait avoir le secret.

Sessions est un instant de bonheur dans la tempête, loin des remous, perdu sur une île déserte, en attendant les secours. Les secours viendront un jour, un équipage viendra, barbes poilues et cheveux gras, nous faire redécouvrir cette musique belle comme un ballon qui s'envole.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Politics de Sébastien Tellier
La chronique de l'album Sexuality de Sébastien Tellier
La chronique de l'album My God Is Blue de Sébastien Tellier
La chronique de l'album Confection de Sébastien Tellier
La chronique de l'album L’Aventura de Sébastien Tellier
Sébastien Tellier en concert au Festival Les Nuits Secrètes 2008
Sébastien Tellier en concert au Festival Beauregard #4 (édition 2012) - Samedi
Sébastien Tellier en concert à Pitchfork Music Festival Paris #2 (édition 2012)
Sébastien Tellier en concert à Pitchfork Music Festival #2 (édition 2012) - jeudi 1er novembre
L'interview de Sébastien Tellier (avril 2006)

En savoir plus :

Le site officiel de Sébastien Tellier


Little Tom         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 22 septembre 2019 : Fin d'été

Fin d'été c'est le titre du nouvel album de Samir Barris, on vous en parle en ces premiers jours d'automne, tout comme les autres sorties musicales, littéraires, théâtrales, cinématographiques et muséales qui ont retenu notre attention cette semaine. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Corpse flower" de Mike Patton & Jean Claude Vannier
Rencontre avec Joseph Fisher autour de "Chemin Vert", assortie d'une session acoustique à découvrir ici
"Prokofiev : Visions fugitives" de Florian Noack
"The basement tapes" de Mister Moonlight
"The uncompleted works volume 1, 2 & 3" de Nantucket Nurse
"Là-Haut" de Gérald Genty
"Ilel" de Hildebrandt
"Buxton palace hotel" de Studio Electrophonique
"Vian" par Debout sur le Zinc
"Impressions d'Afrique" de Quatuor Béia & Moriba Koita
"Fin d'été" de Samir Barris
et toujours :
"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"L'Autre monde ou les Etats et Empires de la Lune" au Théâtre Athénée-Louis Jouvet
"Le Misanthrope" à l'Espace Cardin
"L'Animal imaginaire" au Théâtre de la Colline
"Data Mossoul" au Théâtre de la Colline
"Danser à la Lughnasa" au Théâtre 13/Jardin
"Le Frigo" au Théâtre de la Tempête
"A deux heures du matin" au Théâtre L'Atalante
"La Veuve Champagne" au Théâtre de la Huchette
"Le Square" au Lavoir Moderne Parisien
"Jo" au Théâtre du Gymnase
"Jean-Marie Galey - Ma Comédie française" au Lavoir Moderne Parisien
"Ah ! Félix" à l'Eglise Sainte-Eustache
"Le Voyage musical des Soeurs Papilles" à la Comédie des 3 Bornes
"Lucie Carbone - Badaboum" à la Comédie des 3 Bornes
"Casse-toi diva" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Nora Hamzawi" au Théâtre du Rond-Point
des reprises
"Letzlove - Portrait(s) Foucault" aux Plateaux Sauvages
"One night with Holly Woodlawn" aux Plateaux Sauvages
"Diva sur Divan" à la Comédie Bastille
"La Liste de mes envies" au Théâtre Lepic
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"Mondrian figuratif" au Musée Marmottan-Monet
"L'Age d'or de la peinture anglaise - De Reynolds à Turner" au Musée du Luxembourg

Cinéma avec :

"Ne croyez surtout pas que je hurle" de Franck Beauvais
Oldies but Goodies avec "Marie pour mémoire" de Philippe Garrel

et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Barbarossa : 1941. La guerre absolue" de Jean Lopez & Lasha Otkhmezuri
"Bête noire" de Anthony Neil Smith
"Dictionnaire égoiste de la littérature mondiale" de Charles Dantzig
"Gaeska" de Elrikur Orn Norddahl
"Les refuges" de Jérôme Loubry
"Liquide inflammable" de Robert Bryndza
et toujours :
"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=