Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Big Mother
Théâtre des Béliers Parisiens  (Paris)  février 2023

Comédie dramatique écrite et mise en scène par Mélody Mourey, avec Patrick Blandin, Pierre-Yves Bon, Ariane Brousse, Guillaume Ducreux, Marine Llado et Karina Marimon.

Après "Les Crapauds fous", sur le thème de l'héroïsme ordinaire en temps de guerre, et "La Course des Géants" dédiée à la conquête spatiale déclinée avec les tropismes du "good feeling" étasunien, qui ont connu un beau succès tant public que critique, Mélody Mourey présente l'opus "Big Mother" dont le titre, par sa résonance avec un homologue masculin, le Big Brother orwellien, annonce la thématique.

Celle de la société de surveillance et de la démocratie totalitaire dénoncées de manière alors considérée comme dystopique par l'écrivain George Orwell dans son roman "1984" paru en 1949 des années.

Et aujourd'hui devenue la réalité contemporaine de la post-démocratie à la faveur de la propagande devenue une effective manipulation des masses grâce aux technologies numériques, avec les pratiques du Big Data, et à la toute puissance des cabinets d'expertise, de communication et de stratégie qui officient dans tous les domaines du merchandising à la politique.

Mélody Mourey procède avec une pratique émérite du syncrétisme par la combinaison de différents genres théâtraux, le brassage de nombreuses thématiques, dont, et entre autres, le rôle de la presse 4ème pouvoir, les turpitudes de la politique politicienne, la réflexion camusienne sur la fin et les moyens, la pratique du story-telling et l'abrutissement volontaire des masses sollicitant la quiétude du prêt-à-penser, et l'imbrication d'une pluralité d'intrigues mêlant faits sociétaux et histoires individuelles.

Elle a ainsi conçu une partition, qu'elle qualifie de thriller politico-journalistique, articulée autour d'une procédure de destitution diligentée, de surcroît en période de campagne électorale, à l'encontre du président des Etats Unis en place suite aux révélations concernant sa vie sexuelle et de l'enquête menée par d'opiniâtres journalistes d'investigation sur la véracité de ce pourrait être une "deepfake".

Cette fresque-épopée se déploie en scènes brèves aux dialogues percutants, incluant punchlines et traits d'humour, s'enchaînant à la manière du "short-cut" dont Mélody Mourey assure une efficace et adéquate mise en scène cinétique en mode zapping propice à mobiliser l'attention du spectateur.

Elle est soutenue par la scénographie d'Olivier Prost qui déjoue la difficulté liée à la pluralité des lieux dans lesquels interviennent les nombreux protagonistes par la projection, en fond de scène d'un plateau "black box", de photographies en mode pêle-mêle, l'insertion de quelques vidéos réalisées par Edouard Granero et les lumières spots d'Arthur Gauvin tout comme la bande-son de Simon Meuret instille haletant tempo rythmique.

Au jeu, une distribution de six comédiens - tous excellents - campent une vingtaine de personnages. En multirôles souvent dans une immédiateté frégolienne, Karina Marimon, Marine Llado et Guillaume Ducreux réussissent une belle performance.

Ils figurent également au rang des principaux protagonistes en compagnie de Patrick Blandin, en rédacteur en chef aux prises avec sa fille (Marine Llado, experte en communication engagée par le fondateur d'un nouveau parti politique interprété par Guillaume Ducreux) et son adjointe (Karina Marimon), Pierre-Yves Bon, en journaliste fils du directeur du journal et amoureux transi d'une consoeur opiniâtre Ariane Brousse.

Donc une réussite d'autant que le non-dénouement incite à la réflexion.
 

MM         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 25 février 2024 : Quoi de neuf cette semaine ?

De la musque, du théâtre, de la littérature, de la bonne humeur et du replay au programme cette semaine sur Froggy's Delight que ce soit ici, sur Twitch ou sur Youtube. Comme disent les jeunes, suivez-nous et mettez des pouces bleus ! .

Du côté de la musique:

"Session de rattrapage 3", nouvel épisode de notre podcast Le Morceau Caché
quoi de neuf du côté de Caesaria, Archi Deep, Chester Remington, Dirty Fonzy
"She Reaches Out to She" de Chelsea Wolfe
"Victoire de la musique" de Cotonete
"Back to the wall" de Grand March
"Please, wait" de Maxwell Farrington & Le SuperHomard
"La reine du secourisme" de Nicolas Jules
"On the spot" de Philippe Soirat
"#puzzled" de Pierre-François Blanchard
"Goodbye black dog" de PURRS
"Print, Secrets for you" de Sylvain Cathala
"Witchorious" de Witchorious
et toujours :
"Brahms le Tzigane" du Choeur de Chambre Mélisme(s), Colette Diard & Bankal Trio
"Folklores" de Dumka
"Songes" de Elodie Vignon
"Et il y avait" de Geins't Naït, Laurent Petitgrand & Scanner
"Caravan party II" de Johan Farjot & Friends
"Hors-piste" de Le Pied de la Pompe
"Pop sauvage" de Métro Verlaine
"Bright" de Soulmate
"Family and friends" de The Twin Souls
"Haydn all stars (Haydn, Ravel, Fontyn, Brahms)" de Trio Ernest

Au théâtre

les nouveautés :

"A qui elle s'abandonne" au Théâtre La Flèche
"Les quatres soeurs March" au Théâtre du Ranelagh
"Mémoire(s)" au Théâtre Le Funambule Montmartre
"N'importe où hors du monde" au Théâtre Le Guichet Montparnasse
"Quand je serai un homme" au Théâtre Essaïon
"Le petit Prince" à La Scala
"Frida Kahlo" à La Scala
"Les petits chevaux, une histoire d'enfants des lebensborn" à La Reine Blanche
et toujours :
"Burn baby burn" au Petit Théâtre du Gymnase Marie Bell
"Looking for Jaurès" au Théâtre Essaïon
"L'addition" au Théâtre Sylvia Monfort
"Tout le monde il est Jean Yanne" Au Théâtre Le Funambule Montmartre
"Les Travailleurs de la mer" au" au Théâtre Le Lucernaire
"Ds Ombres et des Armes" à La Manufacture des Abbesses
"Les Caroline" au Théâtre Les Enfants du Paradis
et les autres spectacles à l'affiche

Du cinéma avec :

 "Universal Theory" de Timm Kroger
"Elaha" de Milena Aboyan

Lecture avec :

"La vie précieuse" de Yrsa Daley-Ward
"Le bureau des prémonitions" de Sam Knight
"Histoire politique de l'antisémitsme en France" Sous la direction d'Alexandre Bande, Pierre-Jerome Biscarat et Rudy Reichstadt
"Disparue à cette adresse" de Linwood Barclay
"Metropolis" de Ben Wilson
et toujours :
"Archives de la joie" et "Le vent léger" de Jean-François Beauchemin
"Le diable sur mon épaule" de Gabino Iglesias
Morceaux choisis de la masterclass de Christophe Blain à Angoulême
"Camille s'en va" de Thomas Flahaut
"Le fantôme de Suzuko" de Vincent Brault
"Melody" de Martin Suter
"tempo" de Martin Dumont

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=