Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Migraaaants
Studio Hénertot  (Paris)  mars 2023

Comédie dramatique de Matei Visniec, mise en scène par Aurélia Aubert, avec Marceau Assomou, Aurélia Aubert, Dominique Bailly, Thierry Caillibot, Agnès Costea, Gilles Godet, Alexandre Guais, Blanchard Tubind et Lotfi Zarouel.

Pour traiter de la question des immigrés clandestins, ceux qui s'invitent d'eux-mêmes dans des pays qui n'en veulent pas pour des raisons de moins en moins avouables, mais de plus en plus avoués (le racisme, la peur de l'autre), Matei Visniec, auteur franco-roumain a mis quatre "a" au coeur du mot "migrant".

Si l'on est très averti sur la question, on risque d'avoir pou réflexe premier de trouver que la forme choisie par l'auteur n'est pas très intéressante et qu'il répète ce qu'on lit tous les jours dans les journaux ou voit dans les journaux télévisuels.

Ce qu'on oublie alors, c'est qu'une très grande partie des spectateurs ou des téléspectateurs ferment les yeux sur la question, ne prend guère position au point qu'on pourrait les croire indifférents, aveugles ou amnésiques.

La pièce "Migraaants", qui décrit méticuleusement le chemin à parcourir, certains diraient le chemin de croix à emprunter, pour arriver aux portes de l'Italie et du port sicilien de Lampedusa ou pour traverser la Manche et amerrir sur la côte anglaise, sera donc pour ceux qui accepteront cette fois de la voir un vrai choc.

Chaque moment de l'"itinéraire/calvaire" du migrant est décrit. Après l'avoir vu, personne ne pourra dire qu'il ne savait pas. Il ne pourra non plus oublier dans l'avenir les images reconstituées sur scène par Aurélie Aubert en saynètes parfois très brèves et toujours signifiantes.

Tout au long du spectacle, elle a privilégié l'efficacité et elle n'hésite jamais à montrer les discussions feutrées des uns et des autres sur la question de l'immigration. Quand parle un président de la république qui dit à ses proches conseillers avec le cynisme d'époque qu'il ne fera pas ce qu'il a promis de faire, cela peut paraître schématique et peu subtil, mais il s'agit de montrer l'attitude hypocrite des puissants et de souligner combien il ne faut pas se fier à des discours uniquement produits pour gagner du temps.

Aurelia Aubert a choisi un dispositif très simple, lié aux dimensions du lieu : les acteurs jouent devant un écran vidéo en lien avec ce qu'ils jouent. Ainsi on aura en fond d'écran une mer hostile ou une plage déserte et l'on sera, sans commentateurs inutiles, en position de comprendre les difficultés encourues par les "concurrents" à entrer dans un hypothétique "monde meilleur", qu'ici, bien au contraire, personne ne s'attache à décrire.

Ils sont ainsi neuf sur scène, conscients qu'ils ne sont pas là pour rien. Leurs expériences diverses leur servent, on s'en doute, à s'immuniser contre les fausses promesses dont ils sont les habituels victimes.

Bravo à cette belle distribution qui est totalement convaincue de la position humaniste qu'elle défend et qui la défend si bien : Marceau Assomou, Aurélia Aubert, Dominique Bailly, Thierry Caillibot, Agnès Costea, Gilles Godet, Alexandre Guais, Blanchard Tubind et Lotfi Zarouel.

Cette représentation était la première de leur spectacle. On souhaite qu'elle soit le début d'une longue aventure. Comme on les sait opiniâtres, on les sait déterminés à affronter les avis comme les vents contraires afin que plus un migrant ne se noie au large d'une Europe barricadée pour repousser la misère du monde.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 07 juillet 2024 : La culture, pour toujours

Les grenouilles prennent la route d'Avignon et nous vous livrerons nos chroniques quasiment au jour le jour exceptionnelement ! En attendant, voici le programme de la semaine. Pensez aussi à nous suivre sur nos réseaux sociaux.

Du côté de la musique :

"Les chants de l'aurore" de Alcest
quelques clips à découvrir : Dropdead Chaos, MATW, For the Hackers, Elias Dris, CXK
Festival Chauffer la Noirceur #32, nous y serons avec Gogol Bordello, Glauque, Mike Love et quelques autres
"Shame" de Venice Bliss
et toujours :
"Locust land" de Bill MacKay
"Flash-back" de de Laurène Heistroffer Durantel
"Hommage à Nadia Boulanger" de Lola Descours
"All things shining" de Oh Hiroshima
"Deutche theatre Berlin trilogy" de PC Nackt et Nico van Wersch
"Le seum" de Resto Basket
"Times" de Seppuku
des festivals à venir : U Rock Party #3, Cooksound #13, La Guinguette Sonore #7
quelques clips : BEBLY - Lofofora - Chien Méchant - Wendy Pot - Cloud House - JMF Band
on termine la saison du Morceau Caché par "Émission 33 - Alt-J, The Dream, analyse par Alt-J"

Au théâtre :

Spéciale Avignon :
"Normal" à La Scala Provence
"Le poids des fourmis" au Théâtre La Manufacture
"Les enchanteurs" au Théâtre des Gémeaux
"Cyborg Experiments #1" au Théâtre La Factory
"Cet amour qui manque à tout amour" au Théâtre Chapau Rouge
"Rêveries" au Présence Pasteur, salle Jacques Fornier
"160 000 enfants" au Théâtre des Lilas
"Anne Chrsitine et Philippe" au Tiers lieu La Respelid'/Carmel
"Blanc de blanc" au Théâtre Transversal
"Classement sans suite" au Théâtre La Luna
et également toutes les chroniques par théâtre :
Le récapitulatif des tous les spectacles d'Avignon chroniqués chez Froggy

Cinéma avec :

Saravah" de Pierre Barouh
"La récréation de juillet" de Pablo Cotten et Joseph Rozé

"El profesor" de Marie Alché & Benjamin Naishtat

"Six pieds sur terre" de Hakim Bensalah
"Nouveau monde" de Vincent Capello
et toujours :
"La Gardav" de Thomas et Dimitri Lemoine
"Heroico" de Davis Zonana
"Roqya" de Saïd Belktibia
"L'esprit Coubertin" de Jérémie Sein

Expos avec "Résistance" de l'artiste Ukrainien Pinhas Fishel, Pavillon Davioud

Lecture avec :

Nos polars de l'été :
"7m2" de Jussi Adler Olsen
"La meute" de Olivier Bal
"Les effacées" de Bernard Minier
"Norferville" de Franck Thilliez
et toujours :
"Délivrées" de Delilah S. Dawson
"Un autre eden" de James Lee Burke
"Joli mois de mai" de Alan Parks
"Se perdre ou disparaitre" de Kimi Cunningham Grant
"Vic Chestnutt, le calme et la fureur" de Thierry Jourdain
"La cité des mers" de Kate Mosse
"Merci la résistance !" par un Collectif d'auteurs
"Mon homme marié" de Madeleine Gray
"Rien de spécial" de Nicole Flattery
"Le temps des cerises" de Montserrat Roig
"Neuf mois" de Philippe Garnier
"De sable et d'acier" de Peter Caddick-Adams
"Je ne suis pas un héros" de Eric Ambler
"Après minuit" de Gillian McAllister

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=