Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Adam Green - Jeffrey Lewis Band
La Cigale  (Paris)  12 avril 2006

C'est légèrement en retard que j'arrive à La Cigale, loupant le début du set du Jeffrey Lewis Band.

Aussi bien pop que rock, voir folk par moment, la musique de Jeffrey Lewis (qui fait parti du mouvement Anti folk) puise son inspiration dans la musique américaine des années 80 et 90.

Un sens de la mélodie évident, couplé à de très bons musiciens (mention spéciale au batteur), et le Jeffrey Lewis Band se met le public dans la poche.

Des morceaux très variés, une voix encore assez juvénile mais pleine d'émotions et de feeling, le tout agrémenté de dessins projetés sur une toile en fond de scène, qui sont les œuvres de Jeffrey Lewis himself.

 

Le new yorkais est un touche à tout qui, en plus d'être un excellent songwritter, est un dessinateur de B.D de talent.

Il met donc ses dessins au profit de sa musique, notamment pendant un morceau presque parlé, véritable cours d'histoire sur la Russie et le communisme, illustré par ses oeuvres.

Les 45 minutes réglementaires écoulées, Jeffrey Lewis et sa bande quitte la scène, sous les acclamations d'un public acquis à sa cause.

Changement de décor. Un portrait géant d'Adam Green, que l'on devine jeune, est accroché, et une ribambelle d'instruments est amenée sur scène.

On aura le droit ce soir à un quatuor un corde, un piano, et le kit habituelle guitare-basse-batterie. Le groupe arrive sur scène, suivi d'un Adam Green sautillant et apparemment en grande forme.

Il semble à première vue complètement saoul, peinant à articuler correctement ses phrases. Et puis on se rend finalement compte que c'est juste le personnage Green qui s'exprime, tout en grandiloquence et en emphase (à mille lieux du type calme et mou que j'ai rencontré pour une interview quelques mois auparavant).

Il se pose en véritable bête de scène, occupant l'espace avec aisance, jouant avec le public, dominant le tout d'un charisme hors pair. Il alterne morceaux du dernier album, Jack full of danger, et morceaux plus anciens.

Les classiques "Gemstones", "Emily" etc… côtoie les petits nouveaux comme "Drugs", "Vultures", "Animal dreams", "Novotel"… La courte durée de ses chansons, fait que l'on ne s'ennuie pas une seule seconde.

Adam Green sait parfaitement varier les atmosphères, passant d'un morceau folk lent, à un morceau plus remuant. Sa voix puissante est parfaitement mise en avant, remplissant La Cigale de son timbre chaud si particulier.

 

Très fidèles aux disques, les morceaux prennent tout de même une autre dimension en live, laissant exploser les instruments comme il se doit. Le public acclame chaque morceau, se laissant conquérir par les facéties de M. Green.

Il multiplie les situations comiques, se donnant en spectacle en parfait maître de cérémonie. Il n'hésite pas non plus à faire participer son public, en descendant dans les premières rangées (La Cigale étant en configuration assise ce soir), ou en faisant monter le public sur scène. Il se retrouvera notamment au milieu d'un quinzaine de fans, venue lui prêter main forte sur un morceau.

Le sieur Green s'emploie à nous charmer pendant 1h30, avant de finir sur un "Dance with me" attendu par tous.

On ressort ébloui pas tant de classe et de charisme. Un grand concert.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Friends of mine de Adam Green
La chronique de l'album Jessica de Adam Green
La chronique de l'album Gemstones de Adam Green
La chronique de l'album Jacket full of danger de Adam Green
La chronique de l'album Sixes & Sevens de Adam Green
Adam Green en concert à La Cigale (7 juin 2003)
Adam Green en concert à Mains d'Oeuvres (26 mai 2003)
Adam Green en concert à La Maroquinerie (1er mars 2004)
Adam Green en concert à La Maroquinerie (24 septembre 2007)
Adam Green en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2008 (Mardi)
Adam Green en concert à L'Aéronef (jeudi 11 février 2010)
L'interview de Adam Green (7 juin 2003)
L'interview de Adam Green (mars 2004)
L'interview de Adam Green (7 juin 2005)
L'interview de Adam Green (7 février 2006)
La chronique de l'album It's The Ones Who've Cracked That The Light Shines Through de Jeffrey Lewis
La chronique de l'album Hallso Box de Jeffrey Lewis
La chronique de l'album 12 Crass Songs de Jeffrey Lewis
La chronique de l'album Manhattan de Jeffrey Lewis & Los Bolts
Articles : Jeffrey Lewis est un paradoxe -
Articles : Jeffrey Lewis - biographie
Articles : Jeffrey Lewis - Kevin Coyne - Le concert évènement signé Froggy's Delight.
Jeffrey Lewis en concert au Festival Antifolk 2003
Jeffrey Lewis en concert à La Guinguette pirate (10 octobre 2003)
Jeffrey Lewis en concert au Restaurant Pain et Vin (6 février 2004)
Jeffrey Lewis en concert au Nouveau Casino (9 février 2004)
Jeffrey Lewis en concert à Paris (8 octobre 2004)
Jeffrey Lewis en concert au Point Ephémère (29 janvier 2005)
Jeffrey Lewis en concert au Triptyque (30 juin 2007)
L'interview de Jeffrey Lewis (septembre 2003)
L'interview de Kevin Coyne et Jeffrey Lewis (9 Fevrier 2004)
L'interview de Interview de Jeffrey Lewis (22 octobre 2004)

En savoir plus :

Le site officiel d'Adam Green

Crédits photos : David (plus de photos sur Taste of indie)


Romain         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 13 octobre 2019 : On Manque de Mains D'oeuvres

Alors que la mairie de Saint Ouen a décidé de la fermeture de la salle mythique Mains d'Oeuvres, il est plus que jamais nécessaire de se mobiliser pour la culture. Alors on continue de notre côté avec beaucoup de musique, la fin de la session de Orouni, des tas de livres, du théâtre pour tous les goûts, des expos et plein d'autres choses (mais rien sur Dupont de Ligonnès). C'est parti.

Du côté de la musique :

"Vie future" de La Féline
"Kino music" de Pierre Daven Keller
"Miracles" de Sarah Amsellem
Rencontre avec Orouni dans les rayons d'une librairie
et bien entendu, Orouni en session live, toujours dans une librairie, par ici
"Beethoven, 5 sonates pour piano" de Michel Dalberto
"Ship of women / Somewhere in a nightmare" de Olivier Rocabois
"Disaster serenades" de Parlor Snakes
"A life with large opening" de Samba de la Muerte
"Les géraniums" de Marie Sigal
"Amazona" de Vanille
"Pulse" de Vincent David
Festival Levitation #7 avec The Warlocks, Frustration, Fat White Family...
Listen in bed Emission #2, Vinyles
Listen in bed Mix #2, The Sopranos
et toujours :
"Pas plus le jour que la nuit" de Alex Beaupain
"Matriochka : Romantic fantasies & Transcriptions from Russia" de Alexandra Luiceanu
"La nuit devant" de Baden Baden
"aMour(s)" de Fabien Martin
"L'arbre rouge" de Hugues Mayot
"Why me ? why not" de Liam Gallagher
"Les disques dans notre vide poche" le podcast #1 de Listen in Bed
"Drive" le premier mix de Listen in Bed
"Mademoiselle in New York" de Lucienne Renaudin Vary
"Still life : A tribute to Philip Glass" de Maud Geffray
"The flood and the fate of the fish" de Rabih Abou Khalil
Rencontre avec The Great Old Ones
"Sprayed love" de Xavier

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Fausse note" au Théâtre de la Contrescarpe
"Sabordage" au Théâtre 71 à Malakoff
"Rêves d'Occident" au Théâtre de la Cité internationale
"Donnant Donnant !" au Théâtre Athénée
"Piège pour Cendrillon" au Théâtre Michel
"La Famille Ortiz" au Théâtre Rive Gauche
"La Promesse de l'aube" au Théâtre de l'Atelier
"Yannick Jaulin - Causer d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Yannick Jaulin - Ma langue maternelle va mourir et j'ai du mal à pas parler d'amour" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Ciel, ma belle mère !" au Théâtre d'Edgar
"De quoi je me mêle !" au Théâtre Athénée
"On est mal Macron, on est mal" au Théâtre des Deux Anes
"Looking for Beethoven" au Théâtre Le Ranelagh
des reprises :
"Adieu Monsieur Haffmann" au Théâtre Rive-GAuche
"Anna Karénine" au Théâtre de la Contrescarpe
"Les Crapauds fous" au Théâtre de la Renaissance
"La Convivialité" au Théâtre Tristan Bernard
"Il y aura la jeunesse d'aimer" au Théâtre Le Lucernaire
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"Une leçon d'Histoire de France : de l'An mil à Jeanne d'arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France : de 1515 au Roi Soleil" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Vipère au poing" au Théâtre du Gymnase
et la chronique des spectacles à l'affiche en octobre

Expositions avec :

"Moderne Maharajh, un mévène des années 1930" au Musée des Arnts décoratifs
"Balzac & Granville, une fantaisie mordante" à la Maison de Balzac

Cinéma avec :

les sorties de la semaine :
"Martin Eden" de Pietro Marcello
"Little Monsters" de Nicolas
"Les Chemins de la haute ville" de Nicolas
la chronique des films de septembre
et la chronique des films à l'affiche en octobre

Lecture avec :

"L'héritage Davenall" de Robert Goddard
"L'horizon qui nous manque" de Pascal Dessaint
"La petite conformiste" de Ingrid Seyman
"La véritable histoire des douze Césars" de Virginie Girod
"Les roses de la nuit" de Arnaldur Indridason
"Pyongyang 1071" de Jacky Schwartzmann
et toujours :
"Archives des enfants perdus" de Valeria Luiselli
"De pierre et d'os" de Bérengère Cournut
"L'accident de l'A35" de Graeme Macrae Burnet
"Le mystère Sammy Went" de Christian White
"Les furtifs" de Alain Damasio
"Lost man" de Jane Harper
"Vers une nouvelle guerre scolaire" de Philippe Champy

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=