Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival des Langues françaises
Edition 2023  (Rouen)  mai 2023

Du 2 au 5 mai 2023 a eu lieu à Rouen et à ses environs, le 5ème édition du Festival des Langues françaises. Cette année, cette édition avait mis le cap vers La Caraïbe francophone avec en invitée d'honneur, l'écrivaine et dramaturge haïtienne Gaëlle Bien-Aimé, dont a pu voir un extrait de sa pièce "Tranzit" au Théâtre de la Foudre du Petit Quevilly et par deux fois une mise en espace par Lucie Berelowitsch de sa pièce "Port-au-Prince et sa douce nuit" qui a reçu le prix RFI Théâtre 2022.

Ronan Chéneau, programmateur du festival, n'a pas laissé la parole qu'à des artistes venant d'Haïti, de la Guyane et de la Guadeloupe, ainsi que d'Iran, de Belgique et aussi de France.

Si, heureusement, depuis quelques années, la langue des signes connaît un début de reconnaissance artistique, en son sein, on est trop nombreux à ignorer qu'il puisse y avoir une poésie spécifique.

Sans conteste, sans que cela constitue un paradoxe, on peut parler de parole. Une parole jaillissante qu'incarne brillamment François Brajou avec "Poésie en LSF" . Il a prouvé tout son talent lors des Midis du CDN, mercredi 3 mai, au Théâtre de la Foudre au Petit-Quevilly.

On n'oubliera pas ce moment où l'on a compris qu'avec la finesse de sa gestuelle, sa chorégraphie chargée à l'envi d'humour ou d'émotion, il renversait l'ordre des choses : ce n'était plus le sourd qui obtenait une traduction d'une parole quelconque, mais l'entendant qui devait être accompagné pour comprendre la beauté exprimée dans sa langue par François Brajou. On peut, sans le trahir, dire que son œuvre voisine avec celle des maîtres du haïkus.

Hors murs, à quelques centaines de mètres de là, eut lieu une lecture d'un extrait du "Bourdon" de l'auteur congolais Ulrich N'Toyo. Pendant la durée du festival, les trois comédiens-lecteurs se seront déplacés ainsi dans les quartiers des Hauts de Rouen, de Mont-Saint-Aignan et de Petit Quevilly, pour conter aux enfants normands les graves problèmes rencontrés par leurs homologues africains du Congo-Brazzaville. Une parole forte où la mort n'est pas escamotée quand des enfants censés avoir six ans se l'approprie.

Ce même jour, on aura pu aussi suivre deux lectures créés au #LaboVictorHugo de Rouen par les élèves du Conservatoire de Rouen et par les jeunes élèves de Commédiamuse.

"A Contre-Courant, nos larmes" de l'auteure guyanaise Emmelyne Octavie, prix SACD de la dramaturgie francophone 2022, mis en espace par Olivier Lopez est un constat cash du mal-être des jeunes guyanais. En quelques répliques, on est au cœur de la jeunesse fracassée du Haut Maroni.

On sait désormais que les jeunes amérindiens français, confrontés à deux mondes, n'y arrivent pas et sont prêts à "prendre la chaise". Avec douceur mais fermeté, l'auteure met sur la table la question du suicide.

"Prouve-le" de Lucie Verot, mis en scène par Véronique Alamichel est un joli projet pour des pré-ados qui s'initient à l'art théâtral. 9 Théo (garçons et filles) et 9 Célia (Idem) en tee-shirts bleu pour les uns, rouge pour les autres, incarnent le camp de la vérité face au camp des mensonges, les fameuses "fake news".

En vingt minutes drôles et rythmées, ils annoncent un spectacle qui devrait triompher quand il sera montré dans son entièreté. La réflexion menée par Lucie Verot avec les enfants devrait aussi concernée leurs parents !

On acheva cette journée copieuse au Festival des langues françaises au CDN de Rouen par la représentation de "Port-au-Prince et sa douce nuit" mis en scène par Lucie Berelowitsch. Officiellement, on n'est pas encore tout à fait au stade définitif de la pièce de Gaëlle Bien-Aimé. Mais, quand on a vu la lecture du texte, au théâtre 14, le 23 avril 2023, on peut écrire qu'on n'est pas loin du résultat final.

Sur une scène stylisant une chambre à coucher avec un lit défait comme élément central et dont les murs sont recouverts de photos de Haïti, deux personnages parlent. Un couple, sans doute après l'amour.

La femme (Sonia Bonny) et l'homme (Lawrence Davis) s'interrogent, se demandent s'il faut rester, s'il faut endurer tout ce qu'y se passe dans cette capitale où règne une terreur même plus diffuse. L'ère lointaine des Tontons Macoutes est revenue sous une forme encore plus manichéenne et puis s'aiment-ils assez pour prendre le risque de mourir à tout instant...

En découvrant la langue de Gaëlle Bien-Aimé, on se dit qu'on est aussi dans un autre univers que celui de ses compatriotes masculins comme Dany Laferrière ou René Depestre. Une langue plus âpre, moins lyrique, moins bariolée de mots. Sa poésie est plus immédiate et l'on sent dans quel camp elle joue, ce que dit Sonia semblant sortir directement de la bouche de Gaëlle.

De cette traversée de la nuit, parfaitement illustrée musicalement par Lundja Mejoub, on revient K.O, abasourdi par un tel manque de perspectives. D'emblée, un texte qui interpelle, qui justifie pleinement l'existence de cette manifestation et à qui l'on prédit un grand retentissement.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 23 juin 2024 : Garder le cap !

Musique, cinéma, théâtre, création artistique en général, Froggy's Delight est toujours là pour vous proposer ses coups de coeur, en attendant d'aller faire un tour à Avignon !
Pensez aussi à nous suivre sur nos réseaux sociaux.

Du côté de la musique :

"Love changes everything" de Dirty Three
"Miss flower" de Emiliana Torrini
"Fauréver (A Tribute to Gabriel Fauré)" de Enrico Pieranunzi, André Ceccarelli, Diego Imbert
Présentation des Vieilles Charrues #32
"Hubble" de Hubble
"Ambiance agile" de L'Étrangleuse
"Les ravissements" de Maud Lübeck
"Précipice" de Maudits
"Eden, fall" de Melaine Dalibert
"Barbara Vol.1 (Plastèque planet)" de Nouriture
"Aero" de Persuasive
"Melancolia felice" de Sunshade
Sonic Winter, Snatcher, Hum Hum, L'Ambulancier, little Odetta et quelques autres clips à découvrir
et toujours :
"La marche des enfants" de BabX & la Maitrise populaire de l'Opéra-Comique
"Shalalalala" de Theo Hakola
"Time!" de Eels
rencontre avec Dendana, illustrée par une session de 2 titres
"Brahms, sonates pour clarinette et piano, trio pour cor" de Geoffroy Couteau
"Haydn, intégrale des trio avec flûte" de Jean Pierre Pinet & Les Curiosités Esthétiques
"Sun without the heat" de Leyla McCalla
"Meilleur erreur" de Meilleur Erreur
"Leaving you alone part 1" de The Desperate Sons
"IV" de Wildstreet
"Broadcast - Spell Blanket" c'est le 32ème épisode du Morceau Caché
er retrouvez les photos de Eric Ségelle de Hala Duett et L'Etrangleuse à La Cale

Au théâtre :

les nouveautés :

"La mécanique du coeur" au Théâtre Le Funambule Montmartre
"King Kong théorie" au Théâtre Silvia Montfort

"Du domaine des murmures" au Théâtre Le Lucernaire
"Hepta, le grand voyage du Petit Homme" au Théâtre Essaïon
"Pourquoi Camille ?" au Théâtre La Flèche (et bientôt Avignon)
et toujours :
"Les vagues" au Théâtre de La Tempête
"Molly ou l'Odyssée d'une Femme" au Théâtre Essaïon
"Dictionnaire amoureux de l'inutile" au Théâtre La Scala
"La contrainte" au Théâtre La Verrière de Lille
"Les possédés d'Illfurth" au Théâtre du Rond Point
"Les tournesols" au Théâtre Funambule Montmartre
"Un faux pas dans la vie d'Emma Picard" au Théâtre Essaïon

Cinéma avec :

"Six pieds sur terre" de Hakim Bensalah
"Nouveau monde" de Vincent Capello
et toujours :
"La Gardav" de Thomas et Dimitri Lemoine
"Heroico" de Davis Zonana
"Roqya" de Saïd Belktibia
"L'esprit Coubertin" de Jérémie Sein

Expos avec "Résistance" de l'artiste Ukrainien Pinhas Fishel, Pavillon Davioud

Lecture avec :

"Délivrées" de Delilah S. Dawson
"Un autre eden" de James Lee Burke
"Joli mois de mai" de Alan Parks
"Se perdre ou disparaitre" de Kimi Cunningham Grant
"Vic Chestnutt, le calme et la fureur" de Thierry Jourdain
et toujours :
"La cité des mers" de Kate Mosse
"Merci la résistance !" par un Collectif d'auteurs
"Mon homme marié" de Madeleine Gray
"Rien de spécial" de Nicole Flattery
"Le temps des cerises" de Montserrat Roig
"Neuf mois" de Philippe Garnier
"De sable et d'acier" de Peter Caddick-Adams
"Je ne suis pas un héros" de Eric Ambler
"Après minuit" de Gillian McAllister

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=