Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Pete Philly and Perquisite
Mind state  (Epitaph)  avril 2006

Faut pas être superstitieux, sortir un album sous un label qui s'appelle Epitaph, vaut vraiment pas avoir peur.

Et le tout en faisant une musique à haut risque. Comment on m'a dit que l'on pouvait appeler ça... "electro groove". Ca semble bien correspondre. C'est un peu electro et ça groove. Les adjectifs de critique musical sont d'un con.

Alors on l'appelle Petephilly pour faire plus vite. Le truc semble être Hollandais, une vrai musique de culture coffee shop. Ici la musique n'est plus "cool", elle est carrément "peace". C'est le genre de musique qui passe dans les bars qui se veulent "London Culture", le petit cyber café où il n'y a que des mac, où l'on sert des milk shakes banane choco crips et où on file des fraises tagada avec les conso. London Culture qui reprend les bases de la musique noire, du jazz et la soul pour les passer à la boite à rythme. Esprit Macy Gray sans la belle diva.

Alors du piano en filigrane et des cuivres qui soufflent la mesure. Toujours très minimaliste, du trois notes au plus compliqué. Et la voix... un flot black très calme (alors que le groupe est constitué de deux blancs !!!), jamais agressif, qui suit la rythmique.

On a envie de dire que ça swingue mais pas vraiment, aucune tension sexuelle dans les chansons, aucune tension tout court. On imagine très bien le petit appart chic d'Amterdam à deux pas du quartier gay (le plus hype de la ville) et les types fumant des joints de beuh en parlant tranquillement de quel plan ils vont pouvoir pomper sur Quincy Jones. Ce n'est plus une défonce pour échapper au quotidien ou connaître des expériences mystiques, mais c'est de la défonce pour se détendre, comme un bon vieux massage aux pierres chaudes. Drogue douce pour musique douce.

Musique cool et branchée, branchée comme peut l'être l'attaché de presse de Chipie à 28ans. Donc on est bien obligé d'avouer le mot terrible... c'est lounge. Et oui, toute la basse nous le dicte. Une belle basse bien ronde qui creuse bien la tonalité. Une basse qui ne se risque jamais à aller trop vite, éviter la croche à tout prix. Alors les lumières deviennent bleu turquoise, la vie se fait urbaine, la saison est au début de printemps. Tout ce qu'il y a de plus doux et de moins engageant.

C'est donc un album terriblement agréable qui nous est proposé, un truc qui s'écoute tout seul avec de beau solos de sax sur "Lazy" blue note pour soirée paresseuse.

Peace jusqu'à la mort, jusque dans les paroles (toutes en anglais bien entendu). Musique positive qui prône tolérance et respect. "Respect", c'est même le titre d'une chanson mélangeant sonorité nord africaine et australienne. Le refrain qui dit rien de moins que nous nous respectons comme des mères et des pères. Voilà un groupe qui assume sa positivité jusqu'au bout.

Malheureusement le groupe tente parfois d'accélérer le tempo, de s'essayer presque au rap, et la c'est plutôt raté. Il y a beau avoir des "Mother fucker" sur "Cocksure", on y croit pas vraiment.

Dire que ces gars n'ont pas la haine serait un euphémisme. On peut même pas dire cela des anciens MC Solaar. Alors tout comme lui, on retrouve de sacrées références au Jazz dans leur morceau. "Conflicted" a une super batterie jouée au balais, un petit piano et un thème semblables à ceux de "Take five"...

C'est peut être une lucarne ouverte pour les jeunes branchés vers le Jazz. Faut pas trop rêver non plus, ce ne sont pas les premiers à tenter l'expérience.

En définitive, cet album est une bonne idée de cadeau pour votre ami qui adore Craig Armstrong, Carl Off et Blood Hound Gang. C'est un album dans l'air du temps. Puis pour tous les futurs acquéreurs de Web Shop qui ne savent pas quoi mettre dans leur play list, c'est le disque parfait.

Entre un Smoothie et un Mashmalow, vos clients vont adorer.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Articles : Pete Philly and Perquisite - 15 Singles à gagner !
Pete philly en concert au Bataclan (26 mars 2006)
Pete philly en concert au Festival Europavox 2007

En savoir plus :

Le site officiel de Pete Philly and Perquisite


L.J.Jet         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 16 février 2020 : Pour les amoureux de culture

La Saint Valentin est passée. Nous espérons que vous avez pioché des idées de cadeaux culturels dans notre sélection de la semaine dernière. Ceci dit il n'y a jamais assez d'occasions de faire plaisir, alors voici une nouvelle sélection qui saura vous séduire. C'est parti !

Du côté de la musique :

"Monolithe" de Octave Noire
"Origenes" de Sotomayor
"Perdida" de Stone Temples Pilots
"Endless voyage" de Sunflowers
"Brothers in ideals" de The Inspector Clouzo
"Come on in" de Thorbjorn Risager & The Black Tornado
"Bury the moon" de Asgeir
"The wall single" de Fontiac
"M. I. A." la 10ème émission de Listen in Bed à écouter en ligne
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Ghosts" de Mokado
Frustration & The Jackson pollock au Fil de Saint Etienne
et toujours :
"I become a beast" de Caesaria
"Hopetown" de Claudial Solal et Benoit Delbecq
"L'îlot" de Cyril Adda, à retrouver aussi en session
"Granados Goyescas" de Jean Philippe Colard
"On both sides of the atlantic" de Jon Bouteiller
"Lovers" de Kid Francescoli
"Ooh Hah" le mix numéro 10 de Listen in Bed
"Show no mercy" de Loki Lonestar
"Cailloux & météores" de Mira Cétii
"Simido" de Moonlight Benjamin

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"La Collection" au Théâtre L'Etoile du Nord
"Correspondance avec la mouette" au Théâtre Les Déchargeurs
"Ni couronne ni plaque" au Théâtre de Belleville
"Dans les forêts de Sibérie" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Hedda" au Théâtre de Belleville
"Roi du silence" au Théâtre Les Déchargeurs
"Aime-moi" au Théâtre de Belleville
"Mon Olympe" au Théâtre de Belleville
"Ciel, mon Paris !" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Les Faucheuses" à la Comédie Nation
"Le petit résistant illustré" au Théâtre Essaion
des reprises :
"Huis Clos" au Théâtre Dejazet
"Nature morte dans un fossé" au Théâtre du Gymnase
"What is love" à la Divine Comédie
"Ah ! Félix (n'est pas le bon titre)" au Trois Baudets
et la chronique des spectacles à l'affiche en février

Expositions avec :

la dernière ligne droite pour :
"Picasso - Tableaux magiques" au Musée national Picasso
"Luca Giordano - Le triomphe de la peinture napolitaine" au Petit Palais
"Le Rêveur de la forêt" au Musée Zadline
"Du Douanier Rousseau à Séraphine - Les grands maîtres naïfs" au Musée Maillol
"Le Marché de Art sous l'Occupation 1940-1944" au Mémorial de la Shoah

Cinéma avec :

"Sortilège" de Ala Eddine Slim
Oldies but Goodies avec "Les Vertes Années" de Paulo Rocha
et la chronique des films sortis en février

Lecture avec :

"Apaiser hitler" de Tim Bouverie
"L'odysée du plastique" de Eric Loizeau
"La résurrection de Joan Ashby" de Cherise Wolas
"Les lumières de Niteroi" de Marcello Quintanilha
"Préférer l'hiver" de Aurélie Jeannin
"Ted" de Pierre Rehov et "Grand froid" de Cyril Carrère
"Undercover" de Amaryllis Fox
et toujours :
"Alt life" de Joseph Falzon & Thomas Cadène
"Ce qui est nommé reste en vie" de Claire Fercak
"Dévorer les ténèbres" de Richard Lloyd Parry
"Il est juste que les forts soient frappés" de Thibault Bérard
"L'homme qui n'est jamais mort" de Olivier Margot
"La chute" de Jacques Ravenne
"Le livre de Sarah" de Scoot McClanahan

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=