Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep Twitch
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce I'm Deranged
Théâtre Athénée Louis Jouvet  (Paris)  octobre 2023

Monologue écrit, mis en scène et interprété par Mina Kavani.

On ne s'étonnera pas qu'une actrice iranienne soit en exil en France, d'autant plus si elle a tourné jadis un film où elle se dénudait. On ne s'étonnera pas non plus, que longtemps éduquée par les mollahs, elle se sente étrangère en cosmopolite francophone tentée aussi par les Etats-Unis.

Dans la pénombre d'une scène où l'on aperçoit fugitivement deux grands miroirs et parfois son reflet sur ces miroirs, elle s'analyse, passe en revue les paradoxes qui la rendent malheureuse. Elle se souvient avec nostalgie de son sort à Téhéran où elle vivait dans sa maison dans un "Brooklyn Secret".

Elle regrette cette manière de résister de l'intérieur, là où elle pouvait rêver de Paris, du monde de la culture comme viatique. Maintenant, elle peut en profiter mais n'en profite pas vraiment car elle se sent étrangère, iranienne de surcroit, iranienne voilée possiblement.

Dans un français parfait qui, d'une certaine manière paraît étrange pour un spectacle qui porte le titre d'une chanson de David Bowie et ne fait que quelques allusions au monde anglo-saxon, elle explique ses contradictions. Elle le fait avec des mots très simples qui reviennent souvent, mais sans chercher à les rendre stylistiquement obsédants à la Thomas Bernhard.

On la sait comédienne et on le sent dans sa capacité à faire semblant de ne pas l'être alors qu'elle sait subtilement jouer du beau travail des lumières de Marco Giusti. Beaucoup d'élégance dans ce spectacle, faussement minimaliste, qui profite aussi d'une "bande-son" électro de Siavash Amini qu'on entend par moments.

Et cette prestation séduisante emporte le spectateur. Son texte évite le mot d'auteur, un peu comme si Mina l'actrice ne voulait pas être prisonnière de Mina l'auteur. <7p>

Elle veut qu'on désigne la première victorieuse de son combat interne, car elle le revendique avec orgueil au bout de son désespoir : c'est sur scène qu'elle se débarrasse de ses papiers d'identité et qu'elle fait de son statut de comédienne la chose la plus importante de sa vie.

On espère vraiment qu'un futur peu lointain résoudra pour elle ses problèmes identitaires, et qu'elle pourra se balader de Paris à Téhéran sans plus avoir à chercher où elle se sent le mieux ou le moins mal. Entre temps, elle sera certainement devenue une actrice incontournable.

 

Philippe Person         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

Pas d'autres articles sur le même sujet


# 18 février 2024 : Au soleil ou sous la pluie

Que ce soit en terme de météo ou de géopolitique, on ne sait plus sur quel pied danser. Mais quand même continuons de danser parce que si que restera-t-il ? Voici notre sélection hebdomadaire pour se changer les idées.

Du côté de la musique:

"La lune sera bleue" de Aline
"Brahms le Tzigane" du Choeur de Chambre Mélisme(s), Colette Diard & Bankal Trio
"Folklores" de Dumka
"Songes" de Elodie Vignon
"Et il y avait" de Geins't Naït, Laurent Petitgrand & Scanner
"Caravan party II" de Johan Farjot & Friends
"Hors-piste" de Le Pied de la Pompe
"Pop sauvage" de Métro Verlaine
"Bright" de Soulmate
"Family and friends" de The Twin Souls
"Haydn all stars (Haydn, Ravel, Fontyn, Brahms)" de Trio Ernest
"Tindersticks, les reprises" nouvel épisode de notre podcast Le Morceau Caché
et toujours :
Akira & Le Sabbat, Les Vulves Assassines en live au Cargö de Caen
"Ferel" de Fuzeta
quoi de neuf du côté de Gad Zukes - Sweet Needles - Johnnie Carwash - Chasing Daisy
"Colère" de Lox
"Colors" de Royal Pantone
"Part time believer" de The Strumbellas
et toujours :
quoi de neuf du côté des clips ? avec Down To The Wire - Karkara - 20 Seconds Falling Man - Little Odetta
"Le cap" de For The Hackers
"For the hive" de Last Quarter
rencontre avec Nicolas Jules lors de son passage au Poly'Sons de Montbrison
"Hell, fire and damnation" de Saxon
"La société de préservation du roseau" de The Reed Conservation Society

et toujours :
"Time whispers" de Back and Forth
"Distances" de Bertille
"Ce que la nuit" de Kloé Lang
"Première nuit" de Lucas Lombard
"Big Sigh" de Marika Hackman
"Credo" de Pierre de Bethmann
"Relapse" de Venus Worship

Au théâtre

les nouveautés de la semaine :

"Holyshit !" au Théâtre de La Reine Blanche
"Le petit Prince" à La Scala
"Frida Kahlo" à La Scala
"Les petits chevaux, une histoire d'enfants des lebensborn" au Théâtre de La Reine Blanche
et toujours :
"Burn baby burn" au Petit Théâtre du Gymnase Marie Bell
"Looking for Jaurès" au Théâtre Essaïon
"L'addition" au Théâtre Sylvia Monfort
"Tout le monde il est Jean Yanne" Au Théâtre Le Funambule Montmartre
"Les Travailleurs de la mer" au" au Théâtre Le Lucernaire
"Ds Ombres et des Armes" à La Manufacture des Abbesses
"Les Caroline" au Théâtre Les Enfants du Paradis
et les autres spectacles à l'affiche

Du cinéma avec le film de la semaine "Universal Theory" de Timm Kroger
et toujours:
"Elaha" de Milena Aboyan

Lecture avec :

"Disparue à cette adresse" de Linwood Barclay
"Metropolis" de Ben Wilson
et toujours :
"Archives de la joie" et "Le vent léger" de Jean-François Beauchemin
"Le diable sur mon épaule" de Gabino Iglesias
Morceaux choisis de la masterclass de Christophe Blain à Angoulême
"Camille s'en va" de Thomas Flahaut
"Le fantôme de Suzuko" de Vincent Brault
"Melody" de Martin Suter
"tempo" de Martin Dumont

Et toute la semaine des émissions en direct et en replay sur notre chaine TWITCH

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
twitch.com/froggysdelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=