Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Fantazio - Bertrand Belin - Denis Charolles - Stephen Harrison
Espace Jemmapes  (Paris)  17 mai 2006

Pendant que Jasmine Vegas était partie à la conquête du public stéphanois en ouverture du concert de Arthur H, un petit évènement se déroulait à Paris dans la jolie salle de l'Espace Jemmapes, où il restait encore quelques places disponibles, qui accueillait pour la première semaine de la 1ère édition de son Festival Mai Paris Mai, consacré aux différentes formes d'expressions parlées ou signées trop discrètement annoncé, une formation éphémère composée de 4 musiciens époustouflants : Fantazio, Bertrand Belin, Stephen Harisson et Denis Charolles.

Quel rapport me direz vous ? Et je vous répondrais : aucun ! Si ce n'est que les trois premiers ont joué dans ce qui s'appelait le Jasmine Bande dont la chanteuse était, vous l'avez déjà deviné, Jasmine Vegas.

Et dommage pour ceux qui auraient pu venir car ils auraient entendu et peut être découvert non pas de la musique exécutée, au deux sens du terme, mais de la musique vivante et innovante.

Mais il est bon de revenir sur le pedigree des messieurs avant de vous relater un concert difficilement racontable tant il fût singulier, échappant à toute tentative d'étiquetage.

Denis Charolles tout d'abord, le seul à ne pas avoir joué avec Jasmine, sévit aux percussions et autres bruitages (arrosoir, clairon, trombone à coulisse, tasses et couteaux, entre autres choses …) ainsi qu'au chant.

Remarquable au premier coup d'oeil dans sa chemise à la Elvis, col et rabats de poches strassés, Denis Charolles, polyinsturmentiste, c'est surtout un batteur qui sévit au sein de La Campagnie des Musiques à OuÏr, d'un des groupes les plus inventifs de la jeune scène jazz européenne, et du trio Mélosolex.

Stephen Harrisson, acharné de la contrebasse, chanteur, joueur de banjo (et quel banjo ! je suis sûr que celui-ci a participé à la conquête de l'Ouest) est membre du groupe freeBidou.

freeBidou est composé de vieux briscards du son qui pratiquent un world trash musette hystérico-décapant selon leur propre aveu.

Le troisième larron qui assure les parties de guitares, et également le chant, c'est Bertrand Belin (et oui, pour les sceptiques, il fut en son temps un des Jasmine Bande, avec un e à la fin, elle y tient).

Instrumentiste hors pair, compositeur et arrangeur, il vient de sortir un premier album tout en élégance languide et poétique.

Et puis Fantazio. Fantazio, l'homme qui contrebarrit, qui défonce autant ses doigts que l'instrument en tapant sur sa contrebasse qui a autant bourlingué que lui, un peu défoncée, un peu rafistolée mais toujours fidèle.

Après 10 ans de nomadisme tant musical que géographique, il a enfin sorti son premier album The Sweet Little Mother Fucking Show .

Les compères se sont déjà frottés musicalement dans des formations aléatoires et improvisée et comme toujours, ils avouent n'avoir répéter ensemble que la veille pour caler "quelques" trucs. Le reste est affaire d'oreille, de cœur et d'inventivité.

Plus d'une heure durant, c'est entre jazz et pop, entre compositions originales et improvisations contrôlées, entre inventions sonores et délires subervsifs que le quatuor nous a baladé. Les musiciens semblent s'entendre parfaitement … et s'écouter, rattrapant le moindre faux pas, enchaînant, après un bref coup d'œil ou plutôt d'oreille, sur un chemin musical intié par l'un ou par l'autre.

Denis Charolles bouscule ses caisses remplies d'un fourbi poussiéreux (sont ce des gravats ?), souffle et frappe un arrosoir métallique, klaxonne, joue du couteau, chante la "véritable histoire" du Manneken-Piss.

Fantazio est fidèle à lui-même et livre un show avec sa contrebasse et son ukulélé manchot (seules 2 cordes sont encore en place). De sa voix tantôt grave et imposante, et parfois douce et aigue, il sait tout faire, charmer, intriguer, inquiéter, hypnotiser pendant que Bertrand Belin, plus discret, est dans un registre bien loin de celui qu'on lui connaît sur ses projets solo.

Ici sa guitare est mise à l'épreuve et ce guitariste de talent s'en donne à cœur joie. Ca grince, ça grogne, qu'il joue debout ou assis, la guitare à plat sur ses genoux, il en impose et sa voix grave lorsqu'il chante se marie parfaitement à l'ambiance de la soirée.

Stephen Harrisson n'est pas de reste en martelant sa contrebasse et poussant lui aussi la chansonnette. Le quatuor invente dans l'instant un univers singulier au gré des improvisations, des humeurs, inventant des sonorités ou des dissonances, se jouant des règles, irréductibles et libres. Libres de nous faire partager leurs émotions et leurs univers pour un moment unique, un concert à usage unique, impossible à reproduire.

Et puisque c'est un festival de textes déclamés, Fantazio et Belin s'adonnent à un petit jeu de canon (souvenez quand vous étiez petits …) sur un texte bien pessimiste quant à l'avenir de la musique populaire.

Loin d'un concert de musiciens pour musicologues, ils ont su captiver le public en faisant partager leur plaisir d'être là et de jouer. Une expérience heureuse que l'on souhaiterait voir renouveler tellement plus souvent…

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album The Sweet Little Mother Fucking Show de Fantazio
La chronique de l'album Cinq Mille Ans De Danse Crue Et De Grands Pas Chassés de Fantazio
Fantazio en concert à L'Européen (15 juillet 2004)
Fantazio en concert au Thabor (11 avril 2005)
Fantazio en concert au Point Ephémère (mai 2005)
Fantazio en concert au Festival Paroles et Musiques #19 (2010) - dimanche
L'interview de Fantazio (octobre 2005)
La chronique de l'album eponyme de Bertrand Belin
La chronique de l'album La perdue de Bertrand Belin
La chronique de l'album Hypernuit de Bertrand Belin
La chronique de l'album Cap Waller de Bertrand Belin
La chronique de l'album Persona de Bertrand Belin
Bertrand Belin en concert au Studio Acousti (Showcase) (15 février 2005)
Bertrand Belin en concert au Festival FNAC Indétendances 2007 (vendredi)
Bertrand Belin en concert à La Flèche d'Or (mardi 26 juillet 2012)
Bertrand Belin en concert à Colisée (7 mars 2013)
Bertrand Belin en concert au Trianon (mardi 15 décembre 2015)
L'interview de Bertrand Belin (samedi 9 mars 2019)

En savoir plus :

Le site officiel de Fantazio
Le site officiel de Bertrand Belin
Le site officiel de la Campagnie des Musiques à Ouir
Le site officiel de freeBidou

Crédits photos : David (plus de photos sur Taste of indie)


David         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Bertrand Belin (5 octobre 2010)
Bertrand Belin (1 octobre 2009)


# 2 août 2020 : Une petite pause s'impose

Le mois d'août arrive. Sans les festivals, l'actualité culturelle sera plus calme mais nous serons toujours là pour vous tenir compagnie chaque semaine notamment sur Twitch. Commençons par le replay de la Mare Aux Grenouilles #8 (la prochaine sera le 29 août) et bien entendu le sommaire habituel.

Du côté de la musique :

"Pain olympics" de Crack Cloud
"Waiting room" de We Hate You Please Die
"Surprends-moi" de Cheyenne
"Nina Simone 1/2" le mix numéro 20 de Listen in Bed
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Noshtta" de L'Eclair
"Moderne love" de Toybloid
  "Les îles" de Benoit Menut
"Echange" de Brussels Jazz Orchestra, Claire Vaillant & Pierre Drevet

Au théâtre :

chez soi avec des comédies blockbusters at home :
"Lady Oscar" de Guillaume Mélanie
"La vie de chantier" de Dany Boon
"Post-it" de Carole Greep
"Mon meilleur copain" de Eric Assous
"L'ex-femme de ma vie" de Josiane Balasko
"Un point c'est tout" de Laurent Baffie
et de l'eclectisme lyrique avec :
"L'Ange de feu" de Serge Prokofiev revisité par Mariusz Trelinski
les antipodes stylistiques avec "L'Enfant et les Sortilèges" de Maurice Ravel par James Bonas et "Dracula, l'amour plus fort que la mort" de Kamel Ouali
et le concert Hip-Hop Symphonique avec des figures du rap et l'Orchestre Philharmonique de Radio France

Expositions :

en virtuel :
"Warhol" à la Tate Modern de Londres Exhibition Tour avec l'exhibition tour par les commissaires et et 12 focus
"Plein air - De Corot à Monet" au Musée des impressionnismes de Giverny
avec l'audioguide illustré ainsi qu'une approche en douze focus
en real life :
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
les Collections permanentes du Musée Cernushi
"Helena Rubinstein - La collection de Madame" et "Frapper le fer" au Musée du Quai Branly
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
du vintage avec la version restaurée de "Quelle joie de vivre" de René Clément
un documentaire "Dawson City : le temps suspendu" de Bill Morrison
des films récents dans son salon :
"Hauts les coeurs !" de Solveig Anspach
"La Famille Wolberg" de Axelle Ropert
"Pieds nus sur des limaces" de Fabienne Berthaud
"Le Voyage aux Pyrénées" de Jean-Marie Larrieu et Arnaud Larrieu
"Dans Paris" de Christophe Honoré
"La promesse" de Luc et Jean-Pierre Dardenne

Lecture avec :

"Nous avons les mains rouges" de Jean Meckert
"Il était deux fois" de Franck Thilliez
"La goûteue d'Hitler" de Rosella Postorino
et toujours :
Interview de Bruno Piszczorowicz autour de son livre "L'ère Metal"
"Fleishman a des ennuis" de Taffy Brodesser-Akner
"Summer mélodie" de David Nicholls
"La Chine d'en bas" de Liao Yiwu
"La nuit d'avant" de Wendy Walker
"Isabelle, l'après midi" de Douglas Kennedy
"Les ombres de la toile" de Chris Brookmyre
"Oeuvres complètes II" de Roberto Bolano
"Un été norvégien" de Einar Mar Gudmundsson

Froggeek's Delight :

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=