Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Festival Art Rock 2006 (Samedi)
Happy Mondays - dEUS - Katerine - Yeah Yeah Yeahs - The Rakes - David Walters - Cirkus  (Saint Brieuc - 22)  3 juin 2006

Après une première journée plutôt axée sur la world music, ce samedi s'annonce comme la grande soirée rock du festival avant l'anniversaire de Tôt ou Tard ce dimanche (et donc composé principalement de chanson française).

David Walters ouvre le bal au forum au milieu de ses multiples instruments. En plein dans la génération live-sampling, il joue, enregistre et chante seul mais richement accompagné... par lui-même.

Du folk à un début de hiphop, il touche à tous les styles et tient la foule en se réjouissant du concert. Nous aussi.

 

Sur la grande scène, place à du vrai rock anglais avec The Rakes.

Pas de looks travaillés, pas d'attitude de stars, les Rakes font du rock simple mais bougrement efficace. Pas forcément original mais de quoi bien continuer la journée et commencer à habituer les oreilles aux décibels.

S'il n'y a qu'une chose à dire sur son concert c'est bien que peu importe qu'il soit dans un petit club ou sur une grande scène, Katerine a la classe.

La classe du grand dandy qu'il est, fleur dans les cheveux, accompagné de ses fidèles ex-Little Rabbits (moins Federico probablement occupé par son nouveau side-project). Moins bavard que sur les petites scènes, il ne se donne toutefois pas moins en spectacle dans un show dont il est seul à detenir le secret, mêlant guitares rock, rythmes irrésistiblement dansants et textes surréalistes.

Toujours dans la puissance, Tom Barman et dEUS lui succèdent avec un concert impeccable de force. On revisite le répertoire avec une toujours fabuleuse Instant Street avec Mauro Pawlowski au chant, tout en ajoutant de nombreux nouveaux titres. Barman se déchaîne et entraine avec lui toute la place dans ses envolées soniques.

Pas de répit pour les oreilles, aussitôt dEUS sortis de la scène ce sont les Yeah Yeah Yeahs qui l'envahissent avec leur chanteuse charismatique en première ligne.

Karen O en fait des tonnes pour le plaisir des spectateurs, jouant tantôt avec son micro ou tantôt avec le public en s'affichant sur le devant du plateau avec des poses pour le moins suggestives. La musique est à l'avenant, rentre-dedans, sauvage; totalement débridée. On en redemande.

Pendant ce temps dans le village, et plus précisement dans le Magic Mirror, Cirkus commence son deuxième concert du festival.

Curieuse rencontre entre Neneh Cherry, Cameron Mc Vey, John Tonks, Matt Kent et Lolita Moon, le collectif étonne et force l'admiration.

La guitare accoustique cotoie les nappes electro, la sublime voix de Neneh Cherry s'ajoute à celle de Lolita Moon et cette fine équipe semble aussi heureuse de jouer que le public d'assister à ce spectacle etonnant et surprenant d'originalité.

Après cet intermède réussi, retour sur la grande scène pour répondre à la grande question de ce festival : comment vont être les Happy Mondays ?.

En effet, de retour sur la scène en attendant un prochain album, les rescapés de l'époque Madchester sont attendus au tournant : ils doivent à la fois tenir leurs promesses face aux vieux fans tout en prouvant à la nouvelle génération de rockeurs qu'ils méritent leur réputation.

Dès les premières minutes, on sent que la réputation ne va pas souffrir de ce concert : les deux frères Ryder se font attendre, laissent leurs musiciens commencer et arrivent sur la scène comme on pouvait les imaginer. Shaun a pris de nombreux kilos et débarque nonchalement, petites lunettes noires au bout du nez, verre d'alcool dans la main avec un petit cuir fripé et une démarche chancelante.

Bez, le héros le plus inutile (et donc indispensable) de l'histoire du rock, le suit maracas en main pour son habituelle danse d'entertainer allant de cour en jardin en attisant le public. Shaun crie plus qu'il ne chante et ne bougera que très peu pendant tout le concert, ponctuant les pauses entre les chansons de vociférations.

La scène pourrait paraitre risible mais la force des Happy Mondays est que malgré ce chaos, ils donnent assez de puissance pour faire danser, remuer et réveiller les souvenirs de ceux qui considéraient Pills and Thrills and Bellyaches comme l'un des chefs d'oeuvres de cette grande époque. Et qu'aurait-on dit s'ils étaient arrivés proprets, à jeun et sympathiques ?

La dernière preuve qu'ils tiennent à leur légende est qu'ils n'ont pas souhaité qu'on les prenne en photo. Il faudra donc réserver leur prochain passage en France pour savourer le spectacle.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

la chronique du vendredi et du dimanche

Retour sur Art Rock 2005 :
jeudi, vendredi, samedi, dimanche

La chronique de l'album Uncle Dysfunktional de Happy Mondays
Happy Mondays en concert au Festival Art Rock 2006 (Samedi)
Happy Mondays en concert au Festival des Inrocks Motorola 2007
Happy Mondays en concert au Festival des Inrocks Motorola 2007 - 2ème
La chronique de l'album Pocket Revolution de dEUS
Une 2ème chronique de l'album Pocket Revolution de dEUS
La chronique de l'album Vantage Point de dEUS
La chronique de l'album Keep You Close de dEUS
La chronique de l'album Best of Selected Songs 1994-2014 de dEUS
Articles : dEUS : Gallerie photos - Festival la Route du Rock 2004
dEUS en concert au Festival La Route du Rock 2004 (vendredi)
dEUS en concert à La Cigale (5 novembre 2004)
dEUS en concert au Grand Rex (3 novembre 2005)
dEUS en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2006 (samedi)
dEUS en concert au Festival Le Rock dans tous ses états 2006 (vendredi)
dEUS en concert au Festival des Vieilles Charrues 2006 (vendredi)
dEUS en concert au Festival FNAC Indétendances 2006
dEUS en concert au Festival International de Benicassim 2006 (dimanche)
dEUS en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort 2008
dEUS en concert au Festival Beauregard #3 (édition 2011) - Vendredi
dEUS en concert au Festival Les Nuits Secrètes 2012 - 11ème édition
dEUS en concert au Festival Rock en Seine 2012 - Programmation du samedi
dEUS en concert au Festival Les Nuits Secrètes 2012 - 11ème édition - Samedi
La conférence de presse de Tom Barman - dEUS (août 2004)
L'interview de dEUS (23 avril 2008)
La chronique de l'album Robots après tout de Katerine
La chronique de l'album Border Live cd/dvd de Philippe Katerine
La chronique de l'album Aéronef de Katerine - Da Brasilians
La chronique de l'album Le Film de Katerine
Katerine en concert au Festival La Route du Rock 2006 (dimanche)
Katerine en concert au Festival des Vieilles Charrues 2007 (jeudi)
Katerine en concert au Fil (jeudi 9 décembre 2010)
Katerine en concert au Festival Solidays #13 (édition 2011) - vendredi
Katerine en concert au Festival Fnac Live #6 (édition 2016) - vendredi 22 juillet
La conférence de presse de Katerine (29 avril 2006)
L'interview de Katerine (15 août 2006)
Yeah Yeah Yeahs en concert au Trabendo (10 juin 2003)
Yeah Yeah Yeahs en concert au Festival Le Printemps de Bourges 2004
Yeah Yeah Yeahs en concert au Festival Primavera Sound 2006 (vendredi)
Yeah Yeah Yeahs en concert au Festival Rock en Seine 2009 (vendredi 28 août 2009)
La chronique de l'album Capture release de The Rakes
La chronique de l'album Ten new messages de The Rakes
La chronique de l'album Klang de The Rakes
The Rakes en concert au Trabendo (8 avril 2006)
The Rakes en concert au Festival Le rock dans tous ses Etats 2007 (vendredi)
L'interview de The Rakes (avril 2007)
La chronique de l'album Home de David Walters
La chronique de l'album Laylow de CirKus
La chronique de l'album Medicine de Cirkus
Cirkus en concert au Festival Les Inrocks 2006
Cirkus en concert au Festival Europavox 2007
Cirkus en concert au Festival Les Nuits Secrètes
Cirkus en concert au Festival Art Rock 2009 (Dimanche)
Cirkus en concert au Festival FNAC Indétendances 2009
L'interview de Cirkus (11 mars 2009)

En savoir plus :
Le site officiel du Festival Art Rock
Le Myspace du Festival Art Rock
Le Facebook du Festival Art Rock

Crédit photos : Frédéric Villemin (Toute la série sur Taste of Indie)


Fred         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

La Chanson Du Jour 5 - Huitième Ciel de Katerine (12 juin 2016)
Cirkus (11 mars 2009)


# 5 avril 2020 : sous le soleil... mais pas vraiment

Les beaux jours sont au rendez vous en ce début avril mais nous, sages et confinés n'allons pas cette année envahir parcs et terrasses à comparer son bronzage à coup de vin rosé douteux... non on attend que la mort détourne les yeux de notre pauvre monde. Donnons nous un peu de baume au coeur avec notre sélection culturelle hedbo.

Du côté de la musique :

"Shut up Mix #13" par Listen in Bed à écouter en ligne
"Cerc" de Artus
Interview avec Christophe Chassol autour de son album "Ludi"
"Que faire de son coeur ?" de Eskimo
"Bonheur ou tristesse" de Lesneu
"Super lâche" de Maalers
"Zeno" de Muzi
"Shostakovich : Symphony N 8" de Orchestre National du Capitole de Toulouse & Tugan Sokhiev
"It's a mighty hard road" de Popa Chubby
"Chapter 3" de Tropical Mannschaft
"Cimes" de Volin
et toujours :
"44" de François Puyalto
"Yene mircha" de Hailu Mergia
"Le silence et l'eau" de Jean-Baptiste Soulard
"Gigaton" de Pearl Jam
"Metal band" de Bernard Minet
"Connection loss" de Caesaria
"The black days session #1" de Daniel Roméo
"Sixième sens" de Faut Qu'ça Guinche
Péroké, Coco Bans, Al Qasar, quelques clips pour lutter contre l'ennui du confinement
"Alterations" de Robin McKelle
"Love of life" de Vincent Courtois, Robin Fincker et Daniel Erdmann
"No return" de We are Birds

Au théâtre dans un fauteuil de salon avec :

en diffusion sur le net :
un classique revisité avec la vidéo de "Le Misanthrope"
une comédie dramatique historique avec le streaming de "A tort et à raison"
une comédie dramatique contemporaine avec le streaming de "Ils n'avaient pas prévu qu'on allait gagner"
une comédie contemporaine avec "L'heureux élu"
du divertissement caustique avec des inoxydables :
"J'aime beaucoup ce que vous faites"
"Sexe, magouilles et culture générale"
du boulevard avec :
"Ma femme s'appelle Maurice"
"Le Nouveau testament"
dans la série "Au Théâtre ce soir" :
"Folie douce"

"Chat en poche"
une gourmandise avec "La Belle Hélène" façon peplum hybridé comics
et des spectacles à voir ou a revoir en DVD :
"Orphée"
"Poisson et Petits pois !"
"Road Trip"

Expositions avec:

des balades muséales à Paris en en bord de Seine avec la visite virtuelle des collections permanentes du Musée d'Orsay, du Musée des Arts Décoratifs et du Musée du Quai Branly
pousser en province jusqu'au Musée des Beaux Arts de Lyon et même au Mucem à Marseille
et commencer un Tour d'Europe par l'Italie direction Galerie d'Art Moderne de Milan puis la Galerie des Offices à Florence
mettre la zapette dans le sac à dos pour s'aventurer dans les musées du bout du monde du Japon au The National Museum of Modern Art de Tokyo aux Etats Unis avec le Musée Guggenheim à New York
enfin retour at home en toute tranquillité mais en musique en son électro avec sur le Musée de la Sacem "Musiques électroniques - Des laboratoires aux dance floors"

Cinéma at home avec :

en mode Ciné-Club avec :
"Dementia" de Francis Ford Coppola
"M le maudit" de Fritz Lang
"La maman et la putain" de Jean Eustache
découvrir en DVD la filmographie de Jean-Daniel Pollet, réalisateur atypique - et méconnu - de la Nouvelle Vague pour lequel la Cinémathèque française avait prévu une rétrospective avec en parallèle la sortie en salles de ses films restaurés avec en streaming "Méditérranée
et des films récents sortis en DVD :
"Adults in the room" de Costa Gavras
"Au bout du monde" de Kiyoshi Kurosawa
"Martin Eden" de Pietro Marcello

Lecture avec :

"Aotea" de Paul Moracchini
"Fille et loup" de Roc Espinet
"Ghosts of L.A." de Nicolas Koch
"Pierre le Grand" de Thierry Sarmant
"Propriétés privées" de Lionel Shriver
et toujours :
"Banditi" de Antoine Albertini
"Champ de tir" de Linwood Barclay
"Chasseurs et collectionneurs" de Matt Suddain
"Les cents derniers jours d'Hitler" de Jean Lopez
"Les plumes du pouvoir" de Michaël Moreau
"Nefertari dream" de Xavier-Marie Bonnot

Froggeek's Delight :

"Shadow, le cloud computing", retour d'expérience de l'utisation d'un PC dans les nuages
Une sélection de jeux pour moins vous ennuyer pendant le confinement et plus tard
"Call of Cthulhu" sur Switch, PS4, Xbox One et PC
"Call of Duty Modern warfare" sur PS4, XboxOne, PC

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=