Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Comets on fire
Avatar  (Subpop / PIAS)  août 2006

Imaginez que l'on passe au mixer le meilleur du rock psychédélique des années 70 et les classiques du premier heavy, qu'on les noie sous des flots distendus de reverb et de saturation en une production qui emprunterait quelque chose au courant low-fi. Bienvenue dans l'univers sous acide des Comets on fire.

Avatar, le quatrième album de la formation de San Francisco, ne change rien à la formule posée dès le premier album, éponyme (autoproduit en 2000, réédité en 2002 par Alternative tentacles) : le groupe continue à torturer, pour mieux la prolonger, la tradition rock la plus pure, l'hendrixo-zepelinienne. Comme si pour faire avancer le rock on n'avait pas trouvé mieux que d'en déterrer les racines pour procéder sur elles à tout un ensemble d'expérimentations étranges - avec une patience, une inventivité, une cruauté, diront certains, hors du commun.

Moins rageur que l'album précédent, l'incontournable Blue Cathedral (Sub Pop, 2004), ce nouvel opus va fouiller un peu plus loin encore dans les racines du rock, convoquant jusqu'à la soul, au rythm & blues et aux ballades émouvantes issues de la lignée folk. Il livre ainsi une musique aux sonorités quelque peu renouvelées, enrichies, qui se laissera re-découvrir avec beaucoup de bonheur.

Ainsi les six notes de piano de "Lucifer's memory" ne manqueront-elles pas de faire songer aux compositions de John Lennon avec solo, chœurs et, pour conclure, ce cri comme un clin d'œil : "Let it be", ad lib. De même, "Hatched upon the aged", dernier titre de l'album, où la voix rappelle celle du chanteur des Zutons, ferme-t-il la marche sur un solo qu'on dirait venu tout droit des temps héroïques. Le groupe se découvre même un certain groove, des plus excitants, à l'occasion de l'excellentissime "Sour Smoke", se réinvente avec "Jaybird" un jazz-rock sautillant digne des improvisations des collectivistes germano-américains de Sweet Smoke ou Amon Düül II.

Malgré ces influences évidentes, qui lui donne quelque chose d'immanquablement familier, cet Avatar, comme l'ensemble de la musique des Comets on fire est très loin du easy listening. Toujours épique, à la fois changeante et répétitive, comme surcompressée, emportée, brouillonnée, hallucinée, elle a quelque chose d'éprouvant, de trop dense, de foisonnante.

Ce faisant, c'est le sens même qu'il y a à écouter du rock & roll que tente peut-être de retrouver le groupe : le rock c'est sale, le rock ça sent la sueur et, surtout, le rock, ça n'est pas pour nos parents, archétypes du vieux domestiqué. Frustrant et pesant héritage que celui des excellentes formations d'antan, que l'on aime tant, mais que l'on aimerait encore plus mépriser tout en prétendant avec sérieux être allé plus loin que nos aînés. Comment tuer le père s'il faut lui emprunter ses disques ? Avatar confirme le statut d'arme du crime idéale des Comets on fire, rare groupe contemporain à pouvoir dépasser, sur leur propre terrain, les formation mythiques qui ont inventé une musique provocatrice et l'ont baptisé "rock".

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Blue cathedral de Comets on fire
Comets on fire en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort 2008
Comets on fire en concert au Festival Furia Sound 2008

En savoir plus :

Le site officiel de Comets on fire


Cédric Chort         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 15 septembre 2019 : Life in Vain

Cette semaine Daniel Johnston nous a quitté, mais aussi Philippe Pascal de Marquis de Sade. Merci à eux pour tout ce qu'ils ont apporté à la musique mondiale pour l'un et hexagonale pour l'autre.
Pour ce qui est du reste de l'actualité culturelle de la semaine, c'est parti pour le sommaire :

Du côté de la musique :

"Schlagenheim" de Black Midi
"Tokyo dreams" de Dpt Store
"Terry Riley : Sun rising" de Kronos Quartet
"Diabolique" de l'Epée
"Mer(s) : Elgar, Chausson & Joncières" de Marie-Nicole Lemieux
"Like in 1968" de Moddi
"Voodoo queen" de One Rusty Band
"Moon" de Violet Arnold
et toujours :
"L'horizon" de Manu
"Twelve nudes" de Ezra Furman
"Spleen 1" de Fleur du Mal, chronique assortie d'un entretien
Rencontre avec Le Flegmatic autour de son nouvel album "Ruine nouvelles" Le Flegmatic
"Echoplain Ep" de Echoplain
"Michel on my mind - Tribute to Michel Petrucciani" de Laurent Coulondre

Au théâtre :

les nouveautés avec :
"Pompiers" au Théâtre du Rond-Point
"La Vie de Galilée" à La Scala
"Suite française" au Théâtre La Bruyère
"The ways she dies" au Théâtre de la Bastille
"La Fin de l'Homme rouge" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Pour un oui ou pour un non" à la Manufacture des Abbesses
"Louise au parapluie" au Théâtre du Petit Gymnase
"La Réunification des deux Corées" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Ecoutez leur silence" au Théâtre Le Funambule-Montmartre
"Les Naufragés" au Théâtre des Bouffes du Nord
"Vive Bouchon !" au Théâtre du Splendid
"Marie-Antoinette" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Tempête en juin" au Théâtre La Bruyère
"Aux rats des paquerettes" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Pas vue, Ni connue" au Théâtre Essaion
des reprises
"L'homme à tête de chou" au Théâtre du Rond-Point
"Fables" au Studio Hébertot
"Le Défunt" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Dom Juan ou les limbes de la mémoire" au Théâtre La Croisée des Chemins
"Une leçon d'Histoire de France - De l'An mil à Jeanne d'Arc" au Théâtre de Poche-Montparnasse
"Une leçon d'Histoire de France - De 1515 au Roi-Soleil " au Théâtre de Poche-Montparnasse
"L'Ingénu" au Théâtre Le Lucernaire
"Karine Dubernet - Souris pas !" au Point Virgule
"Sandra Colombo - Instagrammable et cervelée" à la Comédie des Trois Bornes
"Marion Mezadorian - Pépites" à la Nouvelle Seine
"Carla Bianchi -Migrando" à la Nouvelle Seine
"Giorgia Sinicorni - Comment épouser un milliardaire" à la Nouvelle Seine
et la chronique des spectacles à l'affiche en septembre

Expositions avec :

"Le Monde selon Roger Ballen" à la Halle Saint-Pierre

Cinéma avec :

"Les Fleurs amères" de Olivier Meys
Oldies but Goodies avec "Les Idoles" de Marc'O
et la chronique des films à l'affiche en septembre

Lecture avec :

"Ici seulement nous sommes uniques" de Christine Avel
"Les altruistes" de Andrew Ridker
"Les yeux fumés" de Nathalie Sauvagnac
"Un autre tambour" de William Melvin Kelley
"Un mariage américain" de Tayari Jones
"Week end à New York" de Benjamin Markovits
et toujours :
"Autoportrait d'une vie heureuse" de Ingo Schulze
"Conversations entre amis" de Sally Rooney
"Le dernier grenadier du monde" de Bakhtiar Ali
"Le siècle des dictateurs" Sous la direction d'Olivier Guez
"Les opérations extraordinaires de la seconde guerre mondiale" de Claude Quétel
"Les réfugiés" de Viet Thanh Nguyen

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=