Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Luke Temple
Hold a match for a gasoline world  (Fargo)  juin 2006

Un inconnu est toujours une surprise. Comme un peu d'air frais dans une Amérique qui étouffe. Comme une frappe chirurgicale de folk et de mièvrerie sur des populations innocentes. Comme Luke Temple.

Comme ce premier titre de Hold a match for a gasoline world, premier album du songwriter américain, attaqué avec cordes étouffés et solo de flûte. A défaut d'être rock & roll, le garçon sait y faire pour attirer l'attention. "Someone, Somewhere" est une putain de bonne chanson folk pour un premier album surprise qui place la barre bien haute, limite infranchissable, dans la catégorie des artistes, qui, l'air de rien, cahin-caha, marquent avec leurs compositions indémodables.

Hold a match for a gasoline world , donc, c'est un peu l'aurore boréale qu'on attendait pas en cette saison. Une présence, une voix à faire passer Elliott Smith pour un bad boy des blocks. Une référence pas si innocente que ça, justement, tant les chansons de Luke Temple évoquent la période "Either /Or" du songwriter décédé. Une ambiance, une atmosphère, trois accords jetés à la face de l'auditeur, qui le renverse, tête collée aux enceintes, corps raidi par la chaleur étouffante de "In the end". Chanson de l'été. Belle et triste. Glauque et lumineuse, en fonction des humeurs, portées par la voix de Luke le lucky et ses guitares éclectiques.

Tout Hold a match for a gasoline world regorge de compositions aussi éblouissantes, flirtant entre la country de Johnny Cash (les slaps de basses si reconnaissables sur "Someone, Somewhere"…) et la pop millésimé des Beatles, pour ces arpèges cristallins. Comme sur "Mr Disgrace", haute en couleur avec ses flûtes divines rappelant insidieusement le "Dear Prudence" des quatre garçons dans le vent.

Fan de Motorhead, passe ton chemin. Encore que la sérénité des onze compositions de Luke Temple puisse adoucir les mœurs, et permet de comprendre que la mélodie est plus belle sans larsen, à l'ombre du chant. L'originalité, dans un sens, de cet album, réside dans le mariage parfait entre folk acoustique et ballades électriques. Une fusion donnant un parfum intemporel ("Radiation blues") à l'ensemble, loin de la hype et des perfectos recousus par maman.

Souvent, les songwriters heureux ennuient l'auditeur malheureux. Avec Hold a match for a gasoline world, il n'en est rien, on s'y promène en terres connues, se disant que les fils d'Elliott Smith sont de dignes héritiers du père.

Les marchands du Temple peuvent bien dormir sur leurs deux oreilles.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

La chronique de l'album Snowbeast de Luke Temple
La chronique de l'album Good Mood Fool de Luke Temple
Luke Temple en concert à La Maroquinerie (29 octobre 2006)


Little Tom         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :

• A écouter aussi sur Froggy's Delight :

Luke Temple (29 février 2008)


# 13 septembre 2020 : On ira où tu voudras quand tu voudras

Cet été indien qui s'annonce n'est pas désagréable et apporte un peu de joie dans cette année bien triste. Plus modestement, voici notre sélection culturelle de la semaine pour vous réjouir, espérons-le, avec évidemment le traditionnel replay de la Mare Aux Grenouilles #10 toute fraiche

Du côté de la musique :

"Transience of life" de Elysian Fields
"Cerna vez" de Thomas Bel
"Bandit bandit" de Bandit Bandit
"Twins" de Collectif La Boutique
"Run run run (hommage à Lou Reed" de Emily Loizeau
Emily Loizeau en concert au CentQuatre
"Papillon blanc" de Gabriel Tur
"Dix chansons naturelles et sauvages" de Hugo Chastanet
"Both sides" le spectacle de Jeanne Added au CentQuatre
et toujours :
"Comme un ours" de Alexis HK
"Love songs" de Inflatable Dead Horse
"Charango" de Lisza
"Woman Soldier" de Morgane Ji
"Beethoven : Waldstrein & Hammerklavier" de Théo Fouchenneret

Au théâtre :

les nouveautés :
"Bananas (and the kings)" au Théâtre de la Reine Blanche
"Le Nez" au Théâtre 13/Jardin
"Un conte de Noël" au Théâtre Gérard Philippe à Saint-Denis
"Un Ennemi du peuple" au Théâtre de Belleville
les reprises :
"Edmond" au Théâtre du Palais Royal
"Une Ombre dans la nuit" au Théâtre du Guichet-Montparnasse

"Derniers coups de ciseaux" au Théâtre des Mathurins
"Noire" au Théâtre du Rond-Point
"Mon dîner avec Winston" au Théâtre du Rond Point
"Elisabeth Buffet - Obsolescence programmée" au Grand Point Virgule

"Alexandra Pizzagali - C'est dans la tête" au Théâtre du Marais
"Olivia Moore - Egoïste" à la Comédie de Paris
et les spectacles déjà à l'affiche

Expositions :

"Yves Klein, l'infini du bleu" à l'Atelier des lumières
"Le Monde selon Roger Ballen" à La Halle Saint Pierre
"Otto Freundlich - La révélation de l’abstraction" au Musée de Montmartre
"Turner, peintures et aquarelles - Collection de la Tate" au Musée Jacquemart-André
"Harper's Bazaar, premier magazine de mode" au Musée des Arts Décoratifs
"Christan Louboutin - L'Exhibition[niste]" au Palais de la Porte Dorée
"Cézanne et les maîtres - Rêve d'Italie" au Musée Marmottan-Monet
"Coeurs - Du romantisme dans l'art contemporain" au Musée de la Vie romantique
les Collections permanentes du Musée Cernushi
"Helena Rubinstein - La collection de Madame" et "Frapper le fer" au Musée du Quai Branly
"Monet, Renoir... Chagall - Voyages en Méditerranée" à l'Atelier des Lumières

Cinéma :

en salle :
"Les Choses qu'on dit, les choses qu'on fait" d'Emmanuel Mouret
"Adolescentes" de Sébastien Lifshitz
at home :
"Vers un destin insolite sur les flots bleus de l'ete" de Lina Wertmüller
"Volt" de Tarek Ehlail
"Les Héritiers" de Marie-Castille Mention-Schaar
"Les Guichets du Louvre" de Michel Mitrani
"Chambre 666" de Wim Wenders
et des curiosités:
"Impressions de la Haute Mongolie (Hommage à Raymond Roussel)" de Salvador Dali
"The Confessions of Robert Crumb" de Terry Zwigoff
"L'Homme à la camréa" de Dziga Vertov

Lecture avec :

clickez ici pour Notre sélection des livres de la rentrée mais aussi

"Apeirogon" de Colum McCann
"Ce lien entre nous" de David Joy
"Dans la vallée du soleil" de Andy Davidson et "Les dynamiteurs" de Benjamin Whitmer
"Ensemble, on aboie en silence" de Gringe
"Hourra l'Oural encore" de Bernard Chambaz
"Mes fous" de Jean-Pierre Martin et "Et si on arrêtait de faire semblant" de Jonathan Franzen
et toujours :
"Churchill" de Andrew Roberts
"Des vies à découvert" de Babara Kingslover
"La chasse aux âmes" de Sophie Blandinières
"La discrétion" de Faiza Guene
"La grâce" de Thibault de Montaigu
"La préhistoire, vérités et légendes" de Eric Pincas
"Le lièvre d'Amérique" de Mireille Gagné
"Le monde du vivant" de Florent Marchet
"Qui sème le vent" de Marieke Lucas Rijneveld

Froggeek's Delight :

"A short hike" sur Windows, Mac, Linux, Switch

Toute la semaine des directs jeux vidéo, talk show culturel, concerts en direct sur la FROGGY'S TV

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=