Musique sep Théâtre sep Expos sep Cinéma sep Lecture sep Bien Vivre
  Galerie Photos sep Nos Podcasts sep
 
recherche
recherche
Activer la recherche avancée
Accueil
 
puce puce
puce Cassius
15 again  (Virgin)  septembre 2006

Il y a des réveils difficiles, des lendemains de fêtes, after trop chargés, qui est dans mon lit, et quelle French Touch ai-je baisé hier soir.

Le duo de Cassius sort ces jours-ci un troisième album 15 again, successeur de Au rêve et 1999, aux allures de bestiole hybride, fossoyeuse de rythmes perdus et de gloires défuntes.

Et si Zdar et Boombass ont connu leurs premières heures de gloire fin 90’ avec l’éclosion de toute la scène electro synthétique française (De Crecy, Air, les Daft, Mr Oizo même) il est dur d’affirmer aujourd’hui que le binôme soit encore une tête pensante et créatrice.

15 again, comme on le perçoit au premier abord, est un grand retour en arrière, une embardée rétro-electro cheap et pas chère où la bidouille l’emporte sur la mélodie.

Si le CV de Zdar et Boombass s’est construit sur leurs réputations de producteurs hip-hop, autant dire que les chansons de ce troisième album s’avèrent bien produites. Trop bien produites, comme une pute au maquillage trop marquée, cachant la cellulite et les coups profonds. Rien ne se perd tout se transforme sur cet album, de "Toop Toop" et son incandescence rock-techno trop marquée à "This Song", entraînante et taillée pour la piste, juste pour le dance-floor.

Le jugement négatif de 15 again réside dans la haute estime qu’on serait en droit de porter à Zdar et Boombass, et qui vole en éclat à l’écoute de ces chansons composées en drag and drop, ou copier coller usés sur Cubase.

Et l’on se dit que les producteurs passant à la composition, c’est un jeu dangereux ("Quid" de Pharell Williams..). Pharell Williams, justement, qui fait son apparition sur "Eye water" pour un moment soul dans le plus pur style Marvin Gaye 70’. Soit, c’est bien c’est chouette, cela fera des ventes en plus avec sticker à l’appui, mais artistiquement, la claque n’est pas là. On pense à Prince, quelque fois.

15 again a été réalisé à Ibiza, comme un retour aux sources (sic). Ibiza n’étant plus la destination idéale depuis longtemps, on pense au revival des sentiments, les cachets ingérés en souvenir de, à la mémoire de la french touch extravagante. Un grand arc en ciel en monochrome, aucune couleur dominante ne se dégage.

Et les guests de Tellier à la basse et M aux guitares sur "Eye water" n’y changent rien. L’impression d’être face au générique de "Supercopter "(oui, la mythique série) s’impose sur "Cactus". Et ça fait mal.

Un seul titre à sauver, "La notte", qui bizarrement s’éloigne du bordel ambiant avec un piano lointain, moment acoustique et éclectique. Et puis retour au Barbès sonore fête foraine sur l’ultime titre "Gria Guervos". Electro bricolo même pas drôle, dénuée de sentiments. Non, définitivement, l’album n’est pas bon.

Cet album fera sans doute un carton, on le présume au street marketing effectué pour la sortir de l’album. Le packaging est quant à lui irréprochable.

 

A lire aussi sur Froggy's Delight :

Cassius en concert au Festival Les Trans 2006 (Vendredi)
Cassius en concert au Festival Les Eurockéennes de Belfort #25 (2013) - Samedi
Cassius en concert au Festival Le Cabaret Vert #12 (édition 2016) - samedi 27 et dimanche 28 août

En savoir plus :

Le site officiel de Cassius


Little Tom         
deco
Nouveau Actualités Voir aussi Contact
deco
decodeco
• A lire aussi sur Froggy's Delight :


# 11 avril 2021 : Culture en résistance

Nous avons rencontré des acteurs du monde de la culture pour évoquer leurs situations mais aussi l'avenir. Le replay intégral est à voir dès maintenant sur la TV de Froggy's Delight. Pour le reste, voici le programme de la semaine. Et surtout, restons groupés.

Du côté de la musique :

"In time Brubeck" de Duo Fines Lames
"Navegar" de Joao Selva
"Le style (avec Guillaume Long et Flavien Girard" la 8ème émission de Listen In Bed
"Dusk" de Paddy Sherlock
"Live at the Berlin philarmonie 1969" de Sarah Vaughan
Les petites découvertes de la semaine en clips avec : Hanna & Kerttu, Texas, A Certain Ratio, Johnny Mafia, Chevalrex + Thousand
et toujours :
"Caillou" de Gisèle Pape
"Sauvé" de It It Anita
"Goes too far" de Olivier Rocabois
"Morricone stories" de Stefano Di Battista
"Le fruit du bazar" de Alex Toucourt
"Bento presto" de Caribou Bâtard
"De mort viva" de Sourdure
"Mistake romance" de Tristan Melia
"Courtesy of Geoff Barrow : Unsung Heroes" le mix #18 de Listen In Bed
Des petites découvertes en clip : O' Lake, Luwten, Corentin Ollivier, Ghern et Old Caltone

Au théâtre au salon :

avec les captations vidéo de :
"La passion selon saint Matthieu" de Bach par Romeo Castellucci
"War sweet war" de Jean lambert-Wild
"Les Sœurs Macaluso" d'Emma Dante
"Monkey Money" de Carole Thibaut
"Une heure de tranquillité" de Florian Zeller
"Le Dernier jour du jeûne" de Simon Abkarian
"La Ronde" de Boris Charmatz

Expositions :

en virtuel :
"Le Grand Tour, voyage(s) d'artistes en Orient" au Musée des Beaux-Arts de Dijon
"La Fabrique de l'Extravagance" au Château de Chantilly
"La Police des Lumières" aux Archives nationales
"D'Alésia à Rome" au Musée d'Archéologie nationale de Saint-Germain-en-Laye
"Pompéi, un récit oublié" Musée de la Romanité à Nîmes
et un documentaire : "Les trésors des hôtels particuliers : Du Marais aux Champs Elysées"

Cinéma :

at home :
"Où vont les chats après 9 vies ?" de Marion Duhaime
"Stuck Option" de Pierre Dugowson
"La fête est finie" de Marie Garel-Weiss
"1991" de Ricardo Trogi
"Généalogies d'un crime" de Raoul Ruiz
"L'été de Kikujiro" de Takeshi Kitano
"Le retour de la panthère rose" de Blake Edwards

Lecture avec :

"Elmet" de Fiona Mozley
"Le savoir grec" de Jacques Brunschwig, Geoffrey Ernest Richard Lloyd & Pierre Pellegrin
"Seul entouré de chiens qui mordent" de David Thomas
"Sur la route, vers ailleurs" de Benjamin Wood
et toujours :
"Biotope" de David Coulon
"Ces petits riens qui nous animent " de Claire Norton
"Dernières nouvelles de Sapiens" de Silvana Condemi & François Savatier
"Eat, and love yourself" de Sweeney Boo
"Giants : Brotherhood" de Carlos & Miguel Valderrama
"L'art du sushi" de Franckie Alarcon
"L'île sombre" de Susanna Crossman
"La rivère des disparues" de Liz Moore
"Pourquoi le nord est-il en haut ?" de Mick Ashworth

Bonne lecture, bonne culture, et à la semaine prochaine.

           
www.myspace.com/froggydelight | www.tasteofindie.com   bleu rouge vert métal
 
© froggy's delight 2008
Recherche Avancée Fermer la fenêtre
Rechercher
par mots clés :
Titres  Chroniques
  0 résultat(s) trouvé(s)

Album=Concert=Interview=Oldies but Goodies= Livre=Dossier=Spectacle=Film=